Image
IA-retail-Bazarchic-magasins-entrepot
AI
Dossier
Case study (1827
retail

De l'entrepôt aux magasins : l'IA, bras armé du retail - Le cas de Bazarchic (2/3)

Par : Thierry Derouet
1 juin 2018
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Pour doper son chiffre d’affaires, Bazarchic a recours à l’intelligence artificielle. Plusieurs actions sont menées de front pour relever ce challenge.

En partenariat avec
Body

 

Quand on a pour seul et unique point de contact le digital, il faut soigner sa relation client et lui apporter des éléments clés de différenciation face à une concurrence de plus en plus forte. L’IA sert dans ce cas précis à améliorer la connaissance client. Et les résultats semblent être au rendez-vous.

1. Comment Bazarchic peut-il exploiter l’historique client pour adapter aussi bien les articles mis en valeur que les recommandations de produits qu’il propose à ses clients ?

Pour doper ses ventes, Bazarchic envoie à ses abonnés des newsletters afin de proposer les meilleures promotions du moment. Jusqu'à l’an passé, ces propositions étaient réalisées grâce à l’exploitation de bases clients selon tout un ensemble de segments. En novembre 2016, Bazarchic a testé une solution d'IA pour personnaliser l'envoi de ces newsletters afin de ne sélectionner que des abonnés potentiellement intéressés par les produits mis en valeur. Après trois mois de test de ce logiciel auto-apprenant, le chiffre d'affaires généré par cette newsletter était de 87 % supérieur à celui engendré par la même newsletter expédiée de manière traditionnelle. Une stratégie d’ores et déjà payante.

Nouveau call-to-action

2. Comment Bazarchic entend-il personnaliser son site internet afin d’offrir une offre réellement personnalisée à ses clients ?

Bazarchic personnalise depuis le mois d'octobre 2017, grâce à une solution IA, le contenu de son site web et de son appli mobile pour chacun de ses visiteurs inscrits en fonction de son historique client. Pour Julien-Henri Maurice, Directeur marketing et digital de la marque : « Nous sommes une plateforme de ventes événementielles, ce qui implique que nous ne commercialisons pas de collection permanente et que notre catalogue change tous les jours. Adapter le site et l'application avec des contenus différents pour chaque visiteur représente un important défi technique, car tout doit être recalculé en temps réel ». L'entreprise espère voir son chiffre d'affaires croître de 5 à 10% grâce à ce projet dès la fin de l'année 2017.

3. Comment Bazarchic espère-t-il continuer à acquérir de nouveaux inscrits sur sa plateforme ?

Pour ce troisième challenge, Julien-Henri Maurice mise beaucoup sur le développement de chatbots et sur le déploiement au premier trimestre 2018 d’un premier bot sur Facebook Messenger : « Le vivier de nouveaux utilisateurs de Messenger pourrait nous permettre d'acquérir une clientèle jeune et promophile ». Mais pas question de déployer ce bot sur tous les canaux sociaux sans en mesurer la performance. En plus de l’usage de bots, Bazarchic est à l’écoute des Google Home et autres interfaces conversationnelles.

ECommerce
Personnalisation
content marketing
Bazarchic
IBM
IBM Watson
Profile picture for user ThierryDerouet
Thierry
Derouet

Journaliste / consultant en communication digitale, Thierry Derouet effectue une veille depuis son poste d’observation depuis plus d’une vingtaine d’années sur les évolutions technologiques et leurs applications au sein d’environnements B2C/B2B.

Journaliste / consultant en communication digitale, Thierry Derouet effectue une veille depuis son poste d’observation depuis plus d’une vingtaine d’années sur les évolutions technologiques et leurs applications au sein d’environnements B2C/B2B.

Lire la suite