Image
L’Internet des Objets expliqué par Rafi Haladjian et la start-up Dataveyes

L’Internet des Objets expliqué par Rafi Haladjian et la start-up Dataveyes

Par : HUB Institute
14 juin 2013
Temps de lecture : 3 min
Body
Après 6 mois de réflexion et d’expérimentation, je suis fier de vous annoncer aujourd’hui le lancement de ma première émission, Les Héros du Web, produite conjointement avec Presse Citron et Orange. Chaque mois je vous proposerai ainsi une immersion dans un sujet porteur en lien avec nos usages connectés. Pour ce premier épisode place à l’internet des objets. L’éclatement des médias et des audiences, ainsi que l’évolution des usages vers les technologies mobiles, bouleversent les schémas actuels de la communication, de l’information et de consommation. De l’internet des «url», c’est-à-dire celui du web, nous sommes passés en peu de temps (2007 et l’avènement de l’iPhone) à l’internet mobile, celui des apps. Tandis que les terminaux intelligents, à l’image du smartphone se démocratisent à peine, une nouvelle ère s’annonce déjà comme révolutionnaire, il s’agit de l’internet des objets. Cette troisième génération se donne pour ambition de rendre intelligents l’ensemble des objets de notre quotidien, qu’il s’agisse de notre voiture, de notre réfrigérateur, ou encore de notre brosse à dents. Alors qu’une majorité d’entrepreneurs capitalisent sur le hardware, c’est-à-dire le matériel, d’autres pensent que l’intelligence se situe non pas dans l’objet lui-même, mais dans les serveurs. C’est notamment le cas de Rafi Haladjian. Après des débuts dans le Minitel, il crée en juin 1994 FranceNet, considéré comme l’un des premiers opérateurs internet français. Plus récemment il a initié une autre tendance, qui se démocratisera seulement dix ans plus tard. En effet dès 2003, il crée avec Olivier Mével la société Violet dont l'ambition est de connecter tous les objets à l'Internet, dont le célèbre lapin Nabztag. Enfin en 2010, il lance la société Sen.se qui développe actuellement une plateforme et des objets pour collecter des informations de la vie quotidienne et leur donner du sens. Vous l’aurez compris Rafi Haladjian a toujours su évoluer avec une longueur d’avance. Tout l’enjeu de l’émission les Héros du Web sera d’ailleurs de comprendre comment fonctionne ce serial-entrepreneur et pourquoi il capitalise aujourd’hui sur l’internet des objets. En parallèle une multitude de start-up se positionnent ces dernières années sur le sujet épineux de la matérialisation des données interactives. A l’heure de l’internet des objets, la « Datasexual », celle que l’on partage pour véhiculer nos pensées, kilomètres courus, tensions, rythme cardiaque, devient l’épine dorsale des nouvelles interfaces intelligentes. Je suis donc parti à la rencontre de l’une des jeunes pousses les plus prometteuses dans le domaine, Dataveyes. Sa cofondatrice Caroline Goulard vous expliquera concrètement comment sa start-up libère le potentiel des chiffres abstraits pour améliorer l’expérience utilisateur, à travers des projets comme Métropolitain.co. N’hésitez pas à partager votre ressenti et bien évidemment à suivre l’aventure qui se poursuivra entre chaque numéro sur Facebook, Twitter et Instagram.