Image
Quelles mécaniques de modération adopter sur les réseaux sociaux

Quelles mécaniques de modération adopter sur les réseaux sociaux

Par : HUB Institute
30 juillet 2014
Temps de lecture : 2 min
Body
Les marques se transforment en véritables médias et se retrouvent en contact direct avec leurs audiences. De la même façon que les marques ont une ligne éditoriale pour les contenus qu’elles diffusent, elles se doivent d’avoir une ligne éditoriale pour modérer les commentaires de ces audiences. Analyse avec Jérémie Mani, CEO de Netino. Les marques, par leur publication de contenu sur les réseaux sociaux, sont devenus de véritables médias. Cette transformation récente leur permet de mieux maîtriser les informations diffusées à leur public tout en leur permettant de recueillir des avis à travers les interactions et commentaires. Evidemment, ces commentaires peuvent être positifs, mais aussi négatifs, voire déplacés et sans aucune valeur ajoutée, bien au contraire. C’est ce risque de commentaires déplacés qui rend la modération nécessaire. De la même façon que les marques ont une ligne éditoriale pour les contenus qu’elles diffusent, elles se doivent d’avoir une ligne éditoriale pour modérer les commentaires qui sont tolérables ou pas sur leurs espaces. Si cette ligne éditoriale doit être définie par le community manager de la marque, la partie opérationnelle de la modération peut aisément être externalisée. Ainsi, des équipes comme celles de Netino peuvent effectuer une veille et mettre en application les consignes données par les community managers 24h/24 pour que les commentaires soient modérés le plus rapidement possible. Ils sont assistés dans cette tâche par la technologie : si l’être humain décide en dernier lieu de la qualification du commentaire, l’ordinateur l’aide à prioriser les commentaires et à traiter les plus urgents en premier. Pour bien comprendre les mécaniques de la modération sur les réseaux sociaux, nous avons rencontré Jérémie Mani de Netino qui nous livre en vidéo sa vision :