Image
Pourquoi les objets connectés seront créateurs de valeur pour l’entreprise

Pourquoi les objets connectés seront créateurs de valeur pour l’entreprise

Par : HUB Institute
8 août 2014
Temps de lecture : 3 min
Body
Que ce soit pour mesurer notre activité physique, nous prévenir de la réception de mails ou de la bonne santé de nos plantes, les objets connectés sont de plus en plus présents. Les entreprises technologiques sont encore motrices des avancées dans le domaine, mais ça n’est qu’une question de temps avant que les entreprises plus traditionnelles ne s’en emparent et que les consommateurs fassent émerger de nouveaux besoins. Grâce à l’étude réalisée sur les objets connectés en juin 2014 par Harris Interactive et le HUB Institute, nous avons pu constater qu’en dehors des early adopters, le grand public était encore frileux face au concept d’objets connectés, mais que cette frilosité était principalement due à un manque d’information. Ainsi, alors que les usages des objets connectés sont, comme le souligne Jean-Laurent Bouveret de Harris Interactive, de plus en plus diversifiés et bénéfiques au grand public, la communication qui les entoure est aujourd’hui un enjeu majeur, et ce pour tous types d’entreprises. En effet, comme le dit Olivier Mével de Enero, les objets connectés sont une opportunité pour toutes les entreprises, qu’elles soient technologiques ou non. Développer une application pour montre connectée, c’est par exemple s’assurer que l’on pourra envoyer régulièrement des notifications à ses clients, mais aussi recueillir des données sur leurs habitudes, qu’ils s’agissent de déplacements ou d’interactions avec d’autres applications. Les objects connectés jouent donc déjà un rôle essentiel dans les big data recueillies par les entreprises. En traitant ces données de façon appropriée, on observe vite que les objets connectés sont une mine d’informations précieuses en termes de CRM. Cette possibilité de développer différentes applications pour un même objet met en avant la perméabilité des différents domaines des objets connectés : un bracelet connecté, initialement utilisé pour suivre ses performances sportives, peut très bien être utilisé pours suivre sa santé ; un Flower Power, prévu pour prévenir quand les plantes manquent d’eau, pourrait être reprogrammé pour s’allumer lors d’un but de votre équipe préférée. De plus, les différentes applications peuvent être vendues sous forme d’abonnement, ce qui crée de la valeur directe pour l’entreprise. Enfin, comme le souligne encore Olivier Mével, il sera bientôt possible de connecter n’importe quel objet à très faible coût. Les entreprises ne seront ainsi bientôt plus dépendantes des fabricants de hardware mais pourront développer de nouveaux usages avec leurs propres objets, qu’il s’agissent de chaises, de vêtement ou même de stylos. Pourtant, rares sont les entreprises traditionnelles qui saisissent l’opportunité des objets connectés. Il est ici essentiel que les fournisseurs de services (développeurs d’applications, créateurs d’objets) montrent la voie et créent des modèles qui pourront ensuite être facilement utilisés par les entreprises. Les Beacons, par exemple sont, dans le retail, des objets connectés très facile à utiliser pour mettre en place des parcours clients novateurs en boutique. Pourtant, encore peu de boutiques les exploitent pour potentiellement retenir les clients en les faisant naviguer entre l’in-store et le web. On constate donc que même face à un public déjà existant (ici, les possesseurs ne smartphones), il reste nécessaire de montrer aux entreprises comment elles peuvent bénéficier des objets connectés. Ainsi, si les objets connectés sont désormais une part incontournable d’internet et une opportunité énorme, ils sont encore un terrain à conquérir et à développer, aussi bien pour les entreprises que pour les consommateurs. Composante de l'Internet des Objets, les Wearables Devices, se font de plus en plus présentes. Leur porte drapeau, Google Glass, regorge d'opportunités marketing et commerciale. Si le sujet vous intéresse, alors notre étude sur le sujet est faite pour vous : Pour vous abonner ou commander cette étude sur les Google Glass, merci de cliquer ici :