Image
L'Open Innovation, ou la transformation digitale des Entreprises

L'Open Innovation, ou la transformation digitale des Entreprises

Par : HUB Institute
4 août 2014
Temps de lecture : 3 min
Body
L’innovation est une composante essentielle de nos entreprises. Jusqu’ici elle se développait généralement en interne. Mais avec l’arrivée du digital et de concurrents plus agiles, les règles semblent changer. C’est pour cela que nos entreprises s’ouvrent sur le monde extérieur et ne se contentent plus de leurs ressources internes. Il faut admettre que les forces et intelligences issues de l’entreprise sont bien moins puissantes que celles présentes à l’extérieur. Alors pourquoi ne pas s’appuyer sur le monde entier pour innover et inventer de nouvelles choses ? Cette pratique est ce que l’on appelle l’Open Innovation. Ce terme signifie qu’il faut penser l’innovation en écosystème pour adresser des problématiques plus complexes et aboutir à des solutions plus disruptives. Orange fait partie des premières entreprises à avoir construit et pensé de nouveaux services avec des communautés externes. Ce qui conforte l’idée que même une entreprise innovante par nature à besoin aujourd’hui de s’ouvrir pour avancer plus vite. Son incubateur est basé en France, aux Etats-Unis, en Pologne et au Japon. « Nous accompagnons des startups sélectionnées et suivies par un jury, mais aussi des entités spécifiques d’Orange, pour qui ces jeunes pousses représentent une opportunité business à moyen terme… » explique Pascal Latouche, directeur d’Orange Fab France. L’opérateur télécom n’est pas un cas à part. Une entreprise comme Air Liquide, également innovante de part son ADN, a bâti une structure dédiée à l’Open Innovation baptisée iLab. Il s’agit à la fois d’un think tank et d’un corporate garage pour penser et expérimenter l’innovation. Cette structure dédiée permet à l’entreprise de ne pas résumer l’innovation à une seule entité de chercheurs ou d’ingénieurs mais de l’ouvrir à un grand nombre de collaborateurs à travers le monde. La philosophie défendue par Jean-Pierre Pélicier, directeur Open Innovation et les 19 personnes du laboratoire est celle du “Connect & Catalyze” et de mobiliser les équipes du groupe derrière l’innovation. Aujourd’hui, l’action de l’iLab est multiple : Prototypes, nouveaux modèles économiques, incubateur, travail avec des startups… Vous l’aurez compris, l’Open Innovation possède des vertus indéniables. Mais malgré toute l’ingéniosité et la volonté que peuvent avoir certaines structures, un facteur de succès reste inévitable, celui de convaincre au plus au sommet de son entreprise, avant d’obtenir le soutien des décideurs, seuls garants de la transformation de l’entreprise. C’est typiquement ce qui caractérise le succès d’Orange Fab et iLab, deux structures soutenues par le top management d’Orange et Air Liquide. Par conséquent, certaines entreprises encore au début de leur transformation, préfèrent externaliser cette tâche. Cela s’opère souvent en association avec des labs existants ou, plus surprenant encore, des agences de communication comme Ogilvy. Depuis 2007, ses bureaux de New York, Tokyo, Londres, Beijing, Singapour, Sao Paolo et Paris disposent de leurs labs, qui développent leurs propres projets. Le laboratoire français a par exemple travaillé sur un peigne connecté pour Dove avec Londres et une raquette connectée pour Babolat avec le startup français Aerys. L’ensemble de ces sujets doivent devenir une préoccupation pour les décideurs de votre entreprise. Pour vous accompagner dans cette transition, nous avons réalisé un mini-documentaire sur l’Open Innovation avec les experts que sont Chen-Do Lu de Microsoft, Jean-Pierre Pélicier d’AirLiquide, Pascal Latouche d’Orange et David Raichman d’Ogilvy… Pour approfondir le sujet, je vous invite à consulter l'approche de Chen-Do Lu de Microsoft, a travers les slides suivantes :