Image
Comment la technologie influence nos modes de perception et de consommation [HUB REPORT]

Comment la technologie influence nos modes de perception et de consommation [HUB REPORT]

Par : HUB Institute
5 janvier 2015
Temps de lecture : 3 min
Body
Le Digital peut être envisagé en instrument soliste, ou bien dans un ensemble plus large dans un rôle de teaser, de déclencheur ou d’amplificateur d’un message en fonction de l’orchestration de la campagne. Toutes les configurations sont possibles, mais il est certain que le digital contribue à l’appropriation des messages par les consommateurs : on passe d’une notion d’écran publicitaire à une notion d’expérience publicitaire que l’on peut partager avec ses proches. Décryptage avec HUBREPORT Digital Creativity.. “La technologie, c’est un moyen de mettre un peu de magie dans la communication.” affirme Hicham Berrada, DG de Teads France. “Quand mon téléphone se synchronise avec mon PC et que j’interagis avec Ramzy qui teste des services mobiles pour Virgin Mobile, cela crée un effet de surprise qui bluffe le consommateur. Même chose quand Orangina light met sur le marché des cannettes qui éteignent la télévision pour aider les réfractaires au football de ne pas subir les retransmissions de matchs dans les lieux publics pendant la Coupe du Monde.” On voit au travers de ces exemples que la fée technologie est un très bon allié pour surprendre le consommateur. Plus que surprendre, la technologie digitale modifie nos modes de vie, nos comportements sociaux et crée des tensions par rapport à nos besoins essentiels. Cela peut se traduire par exemple par le désir de se reconnecter avec le monde réel après avoir passé des heures les yeux fixés sur un écran. Ces tensions créent un gisement potentiel d’idées pour les planneurs stratégiques. La campagne Really Friends de Nescafé par exemple repose sur un insight fort qui est que nous avons des centaines d’amis sur Facebook mais peu d’espace dans notre vie pour aller rencontre de nos amis et de temps pour partager un café avec eux. Le digital libère un espace d’expression sans borne pour les créatifs et en même temps il propose de nouveaux outils et de nouveaux standard, avec des équipements comme la Gopro ou des applications mobile comme Vine ou Instagram. Go pro a ainsi créé un genre de vidéo à part entière avec sa caméra portative conçue au départ pour capturer sur le vif les exploits des sportifs et des aventuriers. Des milliers de films sont realisés et publiés chaque jour par toutes sortes d’individus. Avec plus de 2,5 millions d’abonnés à la chaîne Gopro, et près de 600 millions de vues cumulées, c’est un phénomène que l’on ne peut pas ignorer. Le digital apporte aussi un vivier de nouveaux talents avec une écriture et un ton qui leur est propre. Sur Vine on peut citer par exemple le graphiste Pinot ou le “viner” français Jérome Jarre, qui sont sollicités pour des collaborations avec des marques comme Samsung. Ces nouveaux entrants concourrent à la création d’une nouvelle culture audiovisuelle rafraichissante du “pas vu à la TV”. Les meilleurs dispositifs dans le digital sont ceux qui mèlent de manière étroite la creation et la médiatisation et qui arrive à faire travailler ensemble différentes disciplines comme par exemple les RP, la communication, l’événementiel. Cela modifie la façon de travailler, qui passe d’un mode séquentiel à un mode plus collaboratif. Le digital nécessite également une réactivité et une agilité qui oblige les organisations à réviser leur process de decision. Pour approfondir le sujet, découvrez un extrait de notre étude HUB REPORT Digital Creativity ci-dessous :
Pour découvrir la version complète, passez commande – ici - et bénéficiez de la vision de 12 experts : annonceurs, régies et agences.
A PROPOS : Hicham Berrada est Directeur Général France de TEADS. Il s'agit d'une régie spécialisée dans la vidéo publicitaire. Plus d’infos sur teads.tv