Image
Quelle stratégie social media pour capter l'attention des communautés ?

Quelle stratégie social media pour capter l'attention des communautés ?

Par : HUB Institute
23 janvier 2015
Temps de lecture : 4 min
Body
Aujourd’hui, les marques investissent dans leurs présences social media, alors même que l’attention des internautes est de plus en plus difficile à capter. Comme pour la publicité traditionnelle, sur le web, les marques se multiplient et arrivent de moins en moins à sortir leur épingle du jeu. Jérémie Mani, président de Netino, nous donne ses solutions pour améliorer sa présence et faire vivre sa communauté. Au cours de ces dernières années, une grande partie des marques s’est avancée dans la communication digitale. Entre le nombre d’annonceurs cherchant à être vus et les algorithmes incertains des réseaux sociaux, difficile de ressortir dans les fils d’actualité. Cependant, être présent sur les plateformes social media reste nécessaire. Si ce n’est pour développer une communication digitale élaborée, cela permet au minimum d’être en contact avec sa communauté et d’avoir une vision de son secteur. Jérémie Mani souligne que « pour les marques qui investissent chaque année dans la publicité grand public, il semble difficile d’ignorer complètement les réseaux sociaux. Ce serait passer à côté d’une opportunité de se rapprocher de son consommateur final. » Toutes les marques ont leur place dans le social media, mais toutes ne peuvent pas orienter leur stratégie de la même manière. Alors comment réussir à faire ressortir sa marque parmi le flux d’information du web ? Une première manière de faire vivre ses pages et profils est d’utiliser le brand content. Chose peu réalisée, les marques produisent du contenu brandé depuis plusieurs années, bien avant le digital : ce qui est créé pour des magazines de marque ou même dans de courtes émissions se retrouve aussi en ligne, plus librement. « Les réseaux sociaux servent d’alternative aux magazines de marque, sans les contraintes d’impression et avec l’avantage de l’interaction avec leurs clients ou consommateurs. » Souvent aussi "brandé", une autre solution très utilisée aux États-Unis est le real time marketing. En créant et postant des contenus dans un contexte, les marques ont l’occasion de s’inscrire dans un événement, une émission, une actualité… Très relayé, il doit être produit rapidement, mais puisqu’il est réalisé dans un laps de temps court, selon Jérémie Mani, « il faut souligner qu’il s’agit de contenus éphémères, moins étayés et il y a un risque permanent de faire une grosse erreur d’appréciation en voulant aller trop vite. » Parce qu’un « bad buzz » est vite arrivé, il est important pour ces stratégies de mettre en place des chartes en amont. De cette façon, les créateurs de contenu savent jusqu’où ils peuvent aller, à quel moment l’idée n’est plus adaptée aux valeurs de la marque. Le real time marketing rejoint le prochain point du président de Netino : même si les posts programmés à l’avance sur les réseaux sociaux peuvent apparaitre comme professionnels, parce qu’ils permettent une certaine régularité, les prises de parole spontanées sont ce qu’il y a de mieux pour le contact avec sa communauté. « Planifier ses posts des mois à l’avance peut sembler être une attitude professionnelle, mais il faut garder de la souplesse pour saisir les opportunités de prise de parole, en utilisant l’embush marketing par exemple. » L’embus marketing permet simplement à l’annonceur de réagir sur une actualité en relation avec son secteur, de poser des questions, de proposer des créations, de créer un lien sur une plateforme surchargée d’informations. Comme dit Jérémie Mani, « pour conserver l’intérêt de ses fans sur le long terme, il faut les surprendre, difficile de marquer les esprits avec un post par jour. » C’est pourquoi, en plus des posts réguliers programmés, il est nécessaire de se laisser une marge d’action pour engager la discussion avec sa cible. Toujours dans un objectif de visibilité, les marques peuvent s’appuyer sur des visuels créatifs, « notamment en jouant sur les images et vidéos courtes. » En effet, les photos, montages et autre Vines sont bien plus mis en avant par les réseaux sociaux que les simples textes. Cela se ressent d’autant plus avec la montée d’Instagram, la grande popularité de Pinterest (seulement pour certains secteurs), et dernièrement le développement des vidéos sur Facebook, extrêmement efficaces puisque jouées automatiquement. En clair, pour bien démarrer dans le social media, la création doit être au centre de la stratégie, puisqu’elle facilite le contact avec sa communauté et aide à gagner en visibilité. Quelles plateformes investir ? Quels formats publicitaires adopter ? Plus largement quels enjeux Business pour 2015 ? Toutes les réponses dans le nouveau HUB REPORT SOCIAL MEDIA, construit avec 14 experts issus de plateformes sociales, agences et marques. Découvrez le sommaire :

[column width="four" position="first"] [/column] [column width="seven" position="last"]

Jérémie Mani

Jérémie Mani est un entrepreneur, dans le web depuis 1999. Il est président de Netino, une société spécialisée dans la e-Modération. Avant, il a co-fondé Directinet, revendue à un acteur britannique en 2006. [/column]