Image
Le paiement, un élément stratégique clé du mix marketing

Le paiement, un élément stratégique clé du mix marketing

Par : HUB Institute
25 septembre 2015
Temps de lecture : 5 min
Body
 
HUBFORUM Paris le 5 et 6 octobre 2015 : Réservez vos billets dès maintenant !

Tout le monde connaît les 4 éléments traditionnels du mix marketing que sont le produit, le prix, la promotion et la distribution. Avec le développement de l’économie collaborative, de nouveaux business models apparaissent. La notion de récurrence des achats a induit une économie d’abonnement qu’il convient d’intégrer au mix marketing : le paiement.  

Le paiement joue un rôle majeur dans l’élaboration des stratégies marketing car il est devenu une étape essentielle du parcours client et de la conversion online. Selon les derniers chiffres de la FEVAD, 34,7 millions de Français achètent sur Internet, soit 79% des internautes pour un panier moyen de 81 euros. Idem pour le m-commerce avec la démocratisation des smartphones. Pour preuve, il représentera près de 6,4 milliards d'euros en France en 2015. Comment améliorer le taux de conversion et le panier moyen de son site e-commerce ? Pour quel moyen de paiement opter ?

Dans le cadre du HUBFORUM Paris qui se tiendra à l’espace Pierre Cardin les 5 et 6 octobre prochains, nous avons rencontré Edouard de La Jonquière, VP Marketing chez SlimPay. Il nous présente les avantages du prélèvement SEPA pour les e-commerçants et les consommateurs dans un contexte où le paiement est devenu un axe stratégique primordial pour les entreprises.

1 – L’e-commerce et l’économie de l’abonnement ont bouleversé les usages

L’économie collaborative a redéfini la notion de propriété : les consommateurs louent de plus en plus les biens dont ils ont besoin. Par exemple, Airbnb a révolutionné la location de logements entre particuliers et Blablacar a excellé en temps qu’intermédiaire dans le covoiturage. Les business models sont réinventés, le consommateur s’abonne aujourd’hui de manière récurrente à une offre ou à un service et paie en fonction de l’utilisation qu’il en fait. Ainsi, de plus en plus de business se déportent sur Internet et l’objectif des marketeurs devient l’optimisation de l’ergonomie des sites Web pour simplifier le parcours d’achat en ligne du consommateur. C’est là qu’intervient le paiement : étape critique dans la conversion, il ne doit pas devenir un frein à l’achat pour le client.   [column width="one" position="first"]

«

[/column] [column width="eleven" position="last"]

Le paiement devient une étape nécessaire et critique dans la conversion et, nous, on considère que le moyen de paiement doit s’intégrer de façon complètement transparente au sein du parcours client et, de fait, il devient un enjeu essentiel du marketing. »

[/column]

2 – L’intégration du paiement dans le parcours d’achat du consommateur doit être repensé

Désormais, le paiement est considéré comme le cinquième élément du mix-marketing. Les e-commerçants ont tout intérêt à revoir leurs solutions de paiement, en axant la réflexion sur les problématiques liées à l’expiration des cartes bancaires par exemple, ou à la sécurité des données. La finalité étant bien évidemment de déclencher l’achat. Selon l’étude « A new digital future for publishers », publiée par Next Issue Media, 2 clients sur 3 ne renouvellent pas leur carte bancaire lorsque celle-ci expire. Cela implique de la part des annonceurs un effort considérable en termes de communication nécessaire pour relancer le client. 45 jours avant l’expiration de la carte bancaire, le client va être contacté et relancé par tous ceux chez qui il aura enregistré ses données de paiement. Cela peut vite virer au cauchemar et risque même d’être considéré comme du spam. Concernant la sécurité, de nombreux individus n’osent pas payer en ligne avec leur carte bleue de peur de se faire dérober leurs coordonnées bancaires. Mais quelles solutions adopter face à ces obstacles ?

3 – Des solutions de paiement sécurisées existent pour les achats récurrents

SlimPay propose une plateforme uniformisée de paiement direct par compte bancaire ou par prélèvement SEPA (zone de 34 pays européens dont les normes bancaires ont été uniformisées) avec un parcours aussi simple qu’une souscription par CB. Grâce à ce système, le client entre son IBAN comme s’il entrait ses données de carte bancaire lors d’un achat en ligne. Plus de problème de plafond, de fraude ou d’expiration pour le client : le paiement est prélevé directement par le marchand par l’intermédiaire d’un code à 4 chiffres envoyé par SMS pour sécuriser le processus. Le e-commerçant est donc avantagé pour les achats récurrents, et le consommateur est mieux protégé que lors d’un paiement par carte bancaire. L’association des deux moyens de paiement peut également être une solution pour laisse le choix au client de payer comme il l’entend et éviter la rupture au moment de l’achat. Il existe donc des solutions permettant d’optimiser l’expérience utilisateur lors du paiement. Le paiement en ligne ne doit pas être considéré comme un frein à l’achat. Les e-commerçants doivent donc mettre en place des solutions simples et sécurisées pour convertir. Le paiement direct par prélèvement SEPA ou par compte bancaire s’avère être un moyen efficace pour les marchands de ne pas dépenser d’énergie et d’argent dans la relance du client sur ses coordonnées bancaires.

Retrouvez SlimPay au HUBFORUM Paris les 5 et 6 octobre prochain pour comprendre dans quelle mesure le paiement est devenu un élément central du mix marketing.

Pour plus d'information, consultez le site de SlimPay.

[column width="three" position="first"] [/column] [column width="seven" position="last"]

HUBFORUM Paris 2015 DISRUPT OR BE DISRUPTED !

Rendez-vous les 5 & 6 octobre 2015 pour la conférence incontournable sur la transformation digitale dédiée au thème : Disrupt or be Disrupted ! [button href="http://www.hubforum.com/paris/billets/" target="" css_classes="tiny_button regular_text"]Achetez dès maintenant vos billets[/button][/column]