Image
Exploitation de la data : et si on rendait (enfin) les choses plus simples ?

Exploitation de la data : et si on rendait (enfin) les choses plus simples ?

Par : HUB Institute
30 août 2016
Temps de lecture : 4 min
Body
Si on dit souvent que la data fait le bonheur des annonceurs en termes de créativité digitale, de content marketing ou plus généralement de connaissance client, il n’en reste pas moins qu’elle peut représenter un frein non négligeable pour certains. La transformation digitale impose aux marques de se pencher sur la question : élément incontournable de tout plan d’action, la data est pourtant souvent perçue comme trop complexe à exploiter, trop coûteuse et ne produisant un ROI intéressant que sur le long terme. Pour couronner le tout, la sphère du marketing a inventé la notion de « Big Data », qui implique de nombreux débats relayés sans cesse par les médias. C’est surtout le terme « Big » qui fait peur tant il est synonyme d’immensité : il ne fait qu’aggraver les appréhensions des annonceurs. Dans ce contexte, comment vulgariser l’exploitation de la data ?  

1. Des budgets marketing en chute libre, sauf dans le digital !

Le 7 ème rapport annuel sur l’état de santé du secteur marketing mené par Oracle Marketing cloud et le cabinet Econsultancy tira la sonnette d’alarme : en 2016, 52% des entreprises souhaitaient augmenter leur budget marketing, soit 11 point de moins qu’en 2015 (63%) et le taux le plus bas niveau depuis 4 ans. Néanmoins, le digital a le vent en poupe, c’est le poste budgétaire qui tire son épingle du jeu avec 73% d’entreprises qui souhaitent davantage l’augmenter. L'expérience client est particulièrement au coeur des préoccupations avec des investissements dans les technologies d’A/B testing (46%) et celles permettant la conversion et l’optimisation (40%) et l’analyse des données (36%).  

2.    Le content marketing devient roi

L’overdose publicitaire a mené les internautes à installer massivement des ad blockers (200 millions d’individus dans le monde en ont installé un sur desktop), rendant la tâche compliquée aux annonceurs. Cela n’est que le résultat logique des années cumulées de publicités mal ciblées et intrusives ; une communication qui ne respectaient pas le consommateur. En réaction à ce phénomène, les marques ont dû se remettre en question : le content marketing est apparu comme la solution pour regagner la confiance des consommateurs.
« Le content marketing ou marketing de contenu désigne les pratiques qui visent à mettre à disposition des prospects ou clients un certain nombre de contenus utiles ou ludiques. »

definitions-marketing.com

Nous insistons sur l’importance des mots « utiles » et « ludiques » dans la définition ci-dessus. En effet, le content marketing permet de redonner du sens aux stratégies marketing grâce aux supports digitaux. Pour proposer des contenus pertinents, que votre cible a envie de consulter et qui répondent à ses besoins, l’étape incontournable est l’exploitation de la data. Nous voyons déjà votre visage se décomposer après la lecture de ces quelques mots en gras : et bien non, la data n’est pas compliquée à traiter ! Il existe de la small data et des outils permettant de mettre en place des actions marketing simples, sur un temps limité, avec un budget raisonnable. Ensemble, rendons la data plus smart !  

3. Culture d’entreprise : évangéliser en interne

La technologie est évidemment indispensable pour exploiter les bonnes données permettant de produire une stratégie de content marketing efficace. Néanmoins, le deuxième élément nécessaire à la réussite de ce type de stratégie est le recrutement et la formation des collaborateurs. En interne, il est primordial d’évangéliser les équipes sur des sujets comme la data, la créativité publicitaire, le content marketing etc… De manière plus large, il convient de sensibiliser les opérationnels ET le management sur l’ensemble des problématiques digital. Montrer l’exemple, avoir une stratégie identifiée, impliquer ses collaborateurs en communiquant, former ses collaborateurs ou encore rendre les salariés acteurs de leur formation sont autant d’exemples d’évangélisation permettant d’infuser une culture digitale en interne.  

Cap sur le HUBFORUM Paris !

Vous vous demandez encore comment mettre en place de telles stratégies et utiliser de la data de manière simple pour donner une impulsion à vos stratégies marketing ? Rendez-vous avec Julien Mosse, Chief Operating Officer chez Ligatus et Philippe Schmidt, Chief Transformation Officer & Managing Director chez Prisma Media Solutions au HUBFORUM Paris, le 4 octobre prochain, lors de la deuxième session « Data, Real time & Créativité au service de la performance ». Julien et Philippe interviendront sur la thématique « Quelle data au service de la brand-formance ? ». Retrouvez également Elodie Dratler, Deputy Managing Director Sales & Marketing chez Ligatus pour un workshop passionnant intitulé Brand Content et Content Marketing, les 5 clefs pour produire utile !  

Besoin d’une offre sur-mesure, une question ? Contactez-nous !