Image
Parlons peu mais parlons bien, parlons innovation !

Parlons peu mais parlons bien, parlons innovation !

Par : HUB Institute
12 octobre 2016
Temps de lecture : 2 min
Body
Le HUBFORUM Paris a débuté sur les chapeaux de roue avec une discussion sur l’innovation entre Virginie Calmels, 1ere adjointe au Maire de Bordeaux, Vice Présidente de Bordeaux Métropole en charge de l’économie et Présidente du Conseil de Surveillance d’Eurodisney, Raouti Chehih, CEO d’Euratechnologies, Richard Menneveux, CEO de Frenchweb et Vincent Ducrey, Cofondateur et CEO du HUB Institute. Que retiendra-t-on de cette conversation ? 1/ Donner au numérique une impulsion entrepreneuriale : Raouti Chehih souligne l’importance de faire émerger les startups dans le nord de la France et de faire en sorte que les industries perdues (mines etc…) dans cette zone puissent être le nouveau HUB numérique en France. 2/ Les politiques doivent faire du numérique une priorité : Selon Richard Menneveux, les politiciens sont en retard sur les problématiques numériques. Ils doivent en faire leur priorité, les replacer au centre des décisions. Aujourd’hui, la FrenchTech existe, mais elle est le reflet de l’impulsion entrepreneuriale menée par la France il y a déjà plus de 20 ans, lorsque de nombreux entrepreneurs ont lancé leurs startups. Ils étaient déjà conquérants, dynamiques, et créateurs de nouveaux projets ambitieux. Attention donc à ne pas prendre les bonnes décisions trop tard. 3/ Le numérique est une source d’optimisme : Avant d’être politicienne, Virginie Calmels est une femme d’entreprise. Elle voit le numérique comme une responsabilité collective car il touche tout l’écosystème : les entreprises, les institutions publiques et les collectivités, les citoyens. Le numérique représente donc un enjeu transversal. C’est une immense source d’optimisme qui permet de travailler différemment, c’est un vrai outil de réaménagement du territoire. Le rôle du politique est d’assurer l’équité territoriale au niveau national afin d’encourager les entreprises à investir dans des zones où on le ne les attendait pas forcément.