Ces retailers qui aiment le digital

Retail Marketing B2B Digital RH Transformation Numérique Advertising
Share Tweet

Temps de lecture : 4 min

Avec une croissance de près de 15% et 65 milliards d’euros de dépense en 2015, le marché du e-commerce affiche un bilan très positif. Parmi les heureux élus de cette croissance, plus de 10 des top 15 retailers sont des acteurs français (dont la Fnac en troisième position). L’explosion du marché en ligne est la preuve d’une transformation digitale confirmée du marché de la distribution. Cependant, les retailers voient plus loin qu’une bonne croissance, ils veulent miser sur le mobile pour améliorer l’efficacité du service et construire une relation de confiance. De quoi sera fait 2016 pour les retailers? Quelles sont les grandes tendances du e commerce ? Marc Lolivier, Directeur Général de la Fédération E-Commerce et Vente à Distance (Fevad) nous livre ses prospectives dans le cadre du HUBDAY Future of Retail & E-Commerce.

 


Une série de sondages CSA a été menée avec la Fevad pour dessiner 5 grandes tendances du e-commerce :

1) la convergence entre les magasins physiques et les sites internet

2) le m-commerce, un axe de developpement strategique

3) l’amélioration de la logistique

4) faire mieux ensemble

5) la sécurité, au cœur des attentes

 

1) LA CONVERGENCE ENTRE LES MAGASINS PHYSIQUES ET LES SITES INTERNET

Le panier moyen en e-commerce se rapproche du commerce traditionnel : la convergence est proche. Comment valoriser et compléter ces deux points de contact ? C’est le concept de « phygital » qui nous intéresse ici. Des stratégies digitales innovantes et créatives découlent de cet enjeu de convergence. Bien souvent, ce sont des équipements numériques présents sur le lieu de vente qui augmentent l’expérience client. Le vendeur à la tablette est un classique mais, plus récemment, l’entreprise Valtech a vendu des écrans connectés et tactiles au retailer canadien Eaton pour aider dans les choix de cadeau.

 

2) LE M-COMMERCE, UN AXE DE DEVELOPPEMENT STRATEGIQUE

Affichant une croissance de plus de 40% en 2015 marqué par la forte utilisation des sites mobiles marchands pour les soldes d’hivers 2016, le mobile devient LE device incontournable pour les retailers. Le e-commerce laisse donc place au m-commerce. Les stratégies de développement digitale deviennent mobile-centric : le Paiement devient le 5ème P du Marketing Mix. La façon dont le paiement sur mobile sera facilité (en ne demandant que les informations essentielles pour la transaction) sera une étape déterminante pour l’amélioration de la relation client.
Les plus grands acteurs du numériques s’aventurent déjà dans le paiement mobile. En effet, PayPal a présenté son service « NewMoney » lors du SuperBowl 2016, un moyen de paiement totalement dématérialisé qui met à l’honneur le smartphone et, lors du CES à Las Vegas début janvier, nous avons pu aussi découvrir l’intégration de Mastercard dans un frigo connecté de Samsung. Retrouvez nos interviews lors du CES avec MasterCard et PayPal pour en savoir plus.

« Ce smartphone qui est le chainon manquant entre internet et le magasin va être de plus en plus présent dans notre consommation en 2016 »

 

3) L’AMELIORATION DE LA LOGISTIQUE

La logistique est une partie intégrante de l’expertise des retailers et la convergence entre le physique et le numérique redéfinit ses enjeux. C’est la rapidité du service qui est exigé aujourd’hui, comme en témoignent les 12% d’e-acheteurs qui ont souscrit à l’abonnement Amazon Premium, un service de livraison express.
Le « click and collect » (achat sur web et retrait en magasin) est, lui aussi, au cœur des problématiques physiques et digitales et se développe. En effet, il s’agit de faciliter au mieux l’achat sur mobile et site web puis de proposer la meilleure expérience en magasin (afin de favoriser une montée en gamme par exemple) avec des options de livraisons en fonction des besoins et envies de différents consommateurs.

 

4) FAIRE MIEUX ENSEMBLE

Une tendance non-négligeable qui apparaît dans le marché du e-commerce est la volonté de consommer collaboratif. On passe d’une économie de propriété à une économie de partage. Le numérique, par sa faculté à rapprocher les individus à travers le monde, est le plus grand support de cette tendance.
Airbnb, BlaBlaCar, Comuneat… 40% des acheteurs ont utilisé ces sites de e-commerce en 2015. L’attente est encore plus forte pour 2016 (prédiction de 60%) avec notamment le covoiturage, l’achat directement chez les producteurs ou encore la livraison par les particuliers : le colivoiturage.

 

5) LA SECURITE AU CŒUR DES ATTENTES

La problématique principale des retailers online collectant autant de data sur leurs consommateurs est celle de la sécurité, que ça soit la sécurité de paiement ou encore celle des données personnelles. Un e-commerçant doit rendre la protection de tout ce que l’internaute lui a livré prioritaire afin de créer une relation de confiance qui fait le charme des commerces de proximité.

« Un élément fondamental du e-commerce : la confiance »

 

Sécurité, convergence, collaboratif, m-commerce… La vente en ligne a entamé une mue prometteuse autant pour les consommateurs que ses acteurs économiques. En suivant de près ces tendances, le e-commerce devrait dépasser les 70 milliards avec 36 millions de français qui consommeraient sur internet horizon 2016.

 

[column width= »five » position= »first »]
Predictions

[/column]
[column width= »seven » position= »last »]

DÉCOUVREZ LE REPLAY DU
HUBDAY FUTURE OF RETAIL & E-COMMERCE

Au retour du NRF Retail’s BIG Show mi-janvier à New York, le HUB Institute a organisé la conférence HUBDAY Future of Retail & E-Commerce. L’occasion de décrypter les grandes tendances qui marqueront l’année 2016.
[button href= »http://hubinstitute.com/2016/02/comment-anticiper-levolution-du-commerce-hubday-replay » target= »_blank » css_classes= »tiny_button regular_text »]Replay des interventions[/button]

[/column]

HUBDAY Future of Daata, CRM & Programmatic


Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password