Social Media : 22 bonnes résolutions pour 2017 [HUBDAY REPLAY]

Retail Mobility Data & CRM Creativity Work Transformation Numérique
replay_article
Share Tweet

Temps de lecture : 20 min

Le HUBDAY Future of Social Media a réuni les décideurs du marketing, de la transformation digitale et des réseaux sociaux au MEDEF le 15 décembre 2016. Au total, ce sont 40 intervenants qui se sont succédés pour échanger sur les tendances, partager leurs best-practices et leurs projets sur les réseaux sociaux pour 2017. Parmi le sujets phares : employee advocacy, marketing d’influence, communication sur Snapchat, Workplace, WeChat, chatbots, vidéo, data, brand content… Le HUB Institute revient sur la conférence avec 22 bonnes résolutions pour ne rien manquer du futur des réseaux sociaux.

 

La journée en chiffres

  • 342 participants
  • 40 speakers
  • 1031 vues de livestream
  • 4,3K tweets et 3,1K RT
  • Trending Topic Paris & France tout au long de la journée
  • Les photos de l’événement sur notre album Facebook

 

1. Rester à l’affût des dernières tendances

Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute et expert marketing digital, nous livre un panorama du social media en 6 tendances.

  • Des réseaux pas que sociaux – la tendance générale est à la diversification chez les géants du social media, avec Facebook en tête de file qui renforce son audience et gère de concert court terme, moyen terme et long terme avec ses acquisitions.
  • L’ère de l’éphémère, du live, du non verbal et du privé – émergence de nouveaux formats qui plébiscitent l’authenticité, l’éphémère et surtout, le live. Les consommateurs communiquent de manière toujours plus concise – émoticônes, emojis – et utilisent de nouvelles applications pour diffuser en live de manière très simple. Tendance ou phénomène durable ? Soyez attentifs aux pratiques de vos ados, car ce sont eux qui donneront le verdict.
  • La recherche d’expériences sociales de plus en plus immersives : en témoigne l’explosion des contenus 360° (Facebook, Youtube) grâce à une technologie de plus en plus accessible. La réalité augmentée (filtres Snapchat, rachat de la startup Mascarade par Facebook) et la réalité virtuelle représentent également deux axes majeurs de développement pour les réseaux sociaux.
  • Les influenceurs en position de force – la portée organique baisse : on passe du social media au media tout court, qui demande rémunération pour gagner en visibilité. Une solution pour contourner le problème : faire appel à ceux qui sont déjà très influents et ont naturellement un reach très puissant – les influenceurs. Des partenariats qui s’orientent d’ailleurs de plus en plus vers une co-création – les moyens de la marque combinés au ton et à la fraîcheur de l’influenceur.
  • Chatbots et intelligence artificielle envahissent les médias sociaux : plus de 33 000 chatbots ont vu le jour depuis avril 2016, et pour cause : l’intelligence artificielle pourrait permettre aux marques d’automatiser une partie de la relation client.

L’engagement ne sera plus mesuré en nombre de likes – au-delà du reach, des likes, des clics, il faut mesurer la contribution du social media à la réalisation des objectifs business.

 

Télécharger la présentation d’Emmanuel sur les 6 tendances Social Media pour 2017.

 

2. S’inspirer des meilleures campagnes 

Valentin Blanchot, fondateur du blog Siècle Digital, présente les 5 campagnes social media qui ont marqué l’année 2016 selon lui.

  • La campagne #LiveInTheMovies par Airbnb sur Twitter qui surfe sur la popularité des Oscars
  • #nolikesforracism, une campagne 100% mobile réalisée par Licra qui exploite le dislike sur Facebook
  • La campagne de Ford sur Instagram : les posts « dont’_like_and_drive » qui rappelle les dangers de l’utilisation des réseaux sociaux pendant les trajets
  • La campagne #straightoutta d’Universal Music x Beats by Dre sur Instagram, Twitter et Facebook qui exploite le sentiment d’appartenance à sa ville d’origine
  • La campagne de Netflix sur Snapchat pour engager autour de la saison 4 de la série Orange Is The New Black

Ce qui fait le succès de ces campagnes, c’est l’exploitation des dynamiques spécifiques à chaque réseau – le pouvoir de l’image sur Instagram, le conversationnel sur Twitter, l’esprit communautaire sur Facebook et le storytelling sur Snapchat. À garder à l’esprit pour vos prochaines campagnes.

 

 

3. Mettre en place une social room

Nicolas Mouton, Responsable communication externe Digitale & Social Media et Béatrice Chavanel, Directrice de la marque et de la communication externe chez la SNCF, livrent un retour d’expérience sur l’implémentation de la social room au sein du groupe.

De manière générale, la part de voix négatives est importante (entre 15 et 20%) face au volume total des conversations sur les réseaux sociaux pour la SNCF. Par le biais de la campagne 24/24, les équipes digitales de la SNCF se sont mobilisées au service des clients – une campagne qui a inversé la tendance et donné plus de poids aux interactions positives. L’expérience a encouragé la SNCF à mettre en place d’un dispositif pérenne autour des réseaux sociaux : la Social Room, constituée d’un mix d’employés internes et externes pour des expertises complémentaires. Une équipe pluridisciplinaire qui relève le défi de la relation client online avec 3 objectifs : engager une relation pérenne sur les RS, engager positivement et engager une relation de qualité. La Social Room gère plus de 60 000 messages par mois, de quoi impacter positivement l’image de marque.

 

 

4. S’aventurer sur les chatbots

Relation client et chatbots, quelles opportunités ? Vanessa Boudin-Lestienne, DG EMEA, associée fondatrice de The Social Client, Matthieu Tanguy, Directeur Digital & Marketing chez Direct Energie et Chloé Beauvallet, Directrice des Services et de la Relation Client et Responsable Connaissance client et pilotage de la data chez PMU livrent leur perception de la relation client sur les réseaux sociaux.

En 2015, Messenger pèse déjà 16% de la relation client – une croissance énorme pour un canal qui, il y a deux ans, représentait moins de 5% de la relation client : la génération Y, friande de tech et surtout accro au smartphone, en a fait un canal de relation privilégié. Messenger représente donc le canal de relation client par excellence : nativement mobile, gestion du synchrone/asynchrone, historique des prises de contact… un media conversationnel qui permet de se rendre disponible là où sont les clients. Dans cette optique, Direct Energie a récemment lancé son chatbot, qui entame la conversation avec le client au moment de la souscription – un moment crucial qui n’est pas toujours satisfaisant. Le but ? Faire converger cette expérience sur un canal unique en mode push et pull. Un moyen fiable de s’assurer que le client recevra les informations dont il a besoin, et plus simple du côté utilisateur pour contacter la marque.

 

Lire notre article pour tout comprendre sur les chatbots.

 

5. Transformer vos collaborateurs en ambassadeurs

Aujourd’hui, engager ses collaborateurs sur les réseaux sociaux, c’est un vrai potentiel d’acquisition d’audience et d’amplification : 10 000 employés représenteraient un reach social de 7,4 millions d’utilisateurs.

Caroline Nicaise, Directrice de la Communication de l’Innovation et de la RSE chez Crédit Agricole Assurances et Johan Benoualid, Regional Sales Manager South Europe chez Hootsuite, livrent un retour d’expérience sur la stratégie d’employee advocacy développée par le groupe.

4 objectifs :

  • L’accompagnement des employés sur les RS
  • La valorisation de la marque employeur
  • La valorisation des expertises de la marque
  • L’accentuation de la fierté d’appartenance

Le dispositif pilote, mis en place il y a 6 mois, se base sur le volontariat : les équipes éditoriales, presse, RH et digital postent du contenu dans l’application Amplify d’Hootsuite, à la suite de quoi les collaborateurs choisissent les contenus qu’ils souhaitent publier sur leurs propres comptes sociaux.

Les chiffres clés : un retour d’expérience très positif – 90 participants, 90% des ambassadeurs ayant téléchargé l’appli ont partagé du contenu et ont généré 5956 partages sur l’ensemble des RS.

 

Lire la tribune de Johan Benoualid sur l’employee advocacy.

 

6. Nouer des relations pérennes avec les influenceurs

Nicolas Chabot, SVP EMEA chez Traackr, Patrice Hillaire, Directeur des Médias Sociaux chez La Poste, Marilyne Lacaze, Head of Digital chez Compagnie des Alpes, et Véronique Berecz, Responsable Relations extérieures au Musée Grévin, interviennent sur le thème de l’influence.

Les programmes d’influence, par leur ampleur, sont devenus un enjeu stratégique de la transformation digitale. L’entrée de Nikos au musée Grévin, par exemple, a généré 100 millions d’impressions, dont 91 millions par Nikos lui même. Les réseaux sociaux, c’est l’occasion de décupler la visibilité des marques grâce aux influenceurs et à leur communauté – mais aussi d’augmenter l’impact des campagnes : 42% des Français se disent plus réceptifs à l’information quand elle vient d’un influenceur. Un créneau sur lequel La Poste s’est déjà bien installée, avec, en 2016, 30 activations, 360 influenceurs activés, et 60 millions d’audience cumulée. Face aux poids lourds de l’influence, La Poste encourage également à miser sur les influenceurs locaux – moins coûteux, mais pas forcément moins pertinents pour la marque. Les key take away : penser relation et non pas transaction.

 

Lire notre article sur le marketing d’influence dans le secteur du luxe.

 

7. Passer du multi screen au multi plateformes

Sylvia Tassan Toffola, Directrice Générale Déléguée aux opérations commerciales chez TF1 Publicité et Maxime Barbier, fondateur de MinuteBuzz reviennent sur la récente acquisition de MinuteBuzz par le groupe TF1 et sur les opportunités de cette association.

Après avoir transité vers une stratégie cross-device, le groupe TF1 ambitionne de devenir la première content marketplace premium de France. Et s’en donne les moyens : en plus du milliard d’euros investi chaque année dans le contenu, TF1 diversifie ses modes de distribution du contenu – association à Netflix, acquisition de MinuteBuzz : deux nouveautés qui viennent renforcer l’équation historique de TF1 pour mieux répondre aux attentes des Millennials. Au-delà de la conquête, le groupe souhaitait réconcilier un media à vocation sociale – la TV – et le social media. Un partenariat qui permet de développer une certaine complémentarité au sein du groupe et des synergies commerciales vis-à-vis des annonceurs.

 

 

8. Savoir s’adresser aux Millennials 

Snapchat, un réseau social à part : Alexandre Malsch, CEO & co-founder de Melty, Antoine Dubois, SVP Communication, Advertising, Social, Media – AccorHotels et Nicolas Poillot, Social & Digital Manager chez Danone, livrent un retour d’expérience sur leurs opérations Snapchat et s’expriment sur les best practices pour prendre la parole sur ce media 100% Millennial.

Snapchat est le média idéal pour qui souhaite s’adresser à une cible jeune – la campagne Sleepathon d’AccorHotels, par exemple, a généré plus de 3 millions d’impressions, et 15% des exposés ont regardé au moins 75% de la publicité. Même constat chez Danone, qui a également obtenu des résultats très positifs avec sa campagne d’activation Danette x Brice de Nice (5,5% des exposés au filtre l’ont utilisé). Une création de campagne qui s’articule généralement autour de trois étapes – savoir qui sont les jeunes, leurs intérêts et leurs envies, créer un message, et enfin s’intéresser à son mode de diffusion.

Pour nos speakers, les clés d’une bonne communication sur Snapchat sont les suivantes : l’authenticité, l’aspect ludique (permettre aux gens de jouer avec les marques et faire preuve d’auto-dérision), et l’adaptation du contenu à la plateforme et ses jeunes utilisateurs.

 

 

9. Engager grâce à la donnée sociale

Thierry Payet, Marketing and Communications Director – Southern Europe chez RadiumOne et Sébastien Petit, Social Media Lead chez Microsoft, s’expriment sur l’importance de la donnée sociale dans les stratégies marketing.

Microsoft a fait appel à Radiumone pour entreprendre une démarche d’automatisation et de centralisation de la collecte de données. Plusieurs enjeux pour le développement d’une approche consumer centric basée sur la donnée sociale :

  • La consolidation et l’enrichissement de la data – compléter sa DMP via la donnée issue des réseaux sociaux – et la segmentation basée sur un système de scoring
  • Le retargeting sur base – clients/prospects déjà présents dans la base de données
  • L’extension d’audience – recherche de lookalikes des prospects Microsoft dans les bases de données de Radiumone.

 

 

10. Analyser la data pour aller plus loin

Christophe Asselin, Marketing Manager France chez Digimind, Thierry Wellhorff, CEO de Wellcom et Karlis Montchovi, Directeur de clientèle digital chez Wellcom évoquent les influenceurs et les RP digitales au travers de l’opération de la firme Logitech sur le salon Paris Games Week qui réunit chaque année plus de 1000 influenceurs et 1200 journalistes.

Dans le cadre de la PGW, un dispositif mêlant physique et social a été mis en place autour de la marque Logitech. Activation physique avec le Logitechwall, mur interactif composé de claviers, et activation sociale avec le #Logitechwall, la recherche d’influenceurs online et la production de contenu en amont, pendant et à la suite de l’événement.

Un dispositif très efficace – plus de 400 000 mentions sur les 5 jours de la PGW.

 

 

11. Adopter les formats qui cartonnent

Laure Lefevre, CEO chez MinuteBuzz, Guillaume Thevenin, Vice-Président, marketing France et Benelux chez Warner Bros et Marc Fournier, Direction Marketing France et Benelux chez Duracell, échangent sur la vidéo et son potentiel d’engagement sur les RS.

Chez Warner, le digital occupe une place prépondérante dans les investissements média (40% en 2016), avec un fort accent sur la vidéo. Depuis l’arrivée du player natif de Facebook, la firme a opéré un shift d’investissement de YouTube vers le réseau social de Mark Zuckerberg – qui présente un potentiel conversationnel et d’engagement inégalé par YouTube. Chez Warner, il y a une réelle volonté d’adapter les contenus vidéo aux réseaux sociaux et de produire du « snackable content ». Volonté partagée par Duracell, qui s’applique à développer un storytelling propre aux réseaux sociaux – l’exemple avec la campagne « Duracell donne vie à vos jouets » : un contenu TV différent des contenus diffusés sur les RS. Au-delà de la pertinence du contenu, il faut miser sur des médias influents et leur puissance de recommandation pour offrir plus de visibilité aux campagnes. Des opérations qui peuvent rapporter de nombreux insights grâce à la collecte de données – d’où l’importance de mettre en place des process pour mesurer l’impact business.

 

12. Développer sa culture digitale

Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute, est revenu son nouveau livre co-écrit avec Vincent Ducrey, Le Guide de la Transformation Digitale.

Il a présenté les 6 chantiers de la transformation digitale, matrice du HUB Institute à l’appui.

Emmanuel a également présenté le nouveau HUB Report Future of Work, qui fait suite au dernier HUBDAY Future of Work. Management, workplace, RH & Digital, découvrez comment replacer l’humain au cœur de la stratégie digitale de votre entreprise.

Pour acheter le livre, c’est par ici.

 

13. Innover constamment 

Julie Pellet, Brand Development Lead Southern Europe chez Instagram, a accepté de répondre à nos questions en amont du HUBDAY Future of Social Media.

  1. Les facteurs clés de succès pour une campagne Instagram réussie :
  • Avoir un objectif clair de considération à savoir de notoriété ou de conversion, une cible précise et une idée créative pour illustrer cette campagne
  • Penser mobile lorsque vous faites des vidéos
  • S’inspirer des membres de la communauté en se rendant sur le compte @instagramFR (787k followers) 
  1. Campagne Instagram qui a marqué 2016

Selon Julie, Menlook est la marque de l’année sur Instagram, découvrez pourquoi en visionnant l’interview.

  1. Bilan e-commerce chez Instagram
  • 50% des Instagrameurs sont connectés à une marque, 60% y ont déjà découvert un nouveau produit, 75% ont déjà pris une actions (commentaire, visite de site ou se sont rendus sur l’application mobile).
  • Instagram réfléchit à aller encore plus loin dans l’expérience mobile en testant des solutions pour aider les personnes à en savoir plus sur un produit : lancement de shopping.
  1. Engager les Millennials sur le long terme
  • Nouvelles façons de s’exprimer plus instantanées et éphémères, Instagram a lancé Stories (100 millions d’utilisateurs quotidiens).
  • Instagram a récemment lancé Live et donné la possibilité d’envoyer des messages de manière privée.

 

14. Pratiquer le test & learn

Maylis Peillon, Community Manager chez My Little Paris a géré ce déploiement et est revenue pour nous sur le déploiement de ce réseau social d’entreprise.

  • La meilleure façon de rassembler est Workplace, dont les fonctionnalités ont permis de renforcer la culture d’entreprise.
  • Workplace est un véritable outil de veille qui fait gagner du temps à l’entreprise et permet d’échanger des idées et de collaborer plus facilement.
  • Challenges rencontrés : il a fallu convaincre, car en passant du domaine public au domaine privé, certains collaborateurs étaient frileux sur la confidentialité des données sur Facebook.
  • Il est important de mettre du contenu en amont de l’adoption de Workplace pour impliquer les collaborateurs
  • Workplace offre la traduction du contenu, cela rapproche les équipes internationales et apparait comme une solution pour souder les collaborateurs.

 

 

15. Dépasser les frontières

Frank Desvignes, fondateur de l’Axa Lab Asia, nous a fait l’honneur de sa présence pour présenter WeChat et ses spécificités. Frank n’a pas manqué de rappeler que WeChat est bien plus qu’un réseau social, il représente une, plateforme, un « outil de survie » pour la population.

 

Quelques chiffres

  • L’Asie représente 4 milliards d’habitants et 2 milliards de personnes connectées ! Par ailleurs, 47% des utilisateurs d’Internet sont en Asie, 37 % des utilisateurs des réseaux sociaux sont en Chine.
  • Plus impressionnant encore : 88% du trafic provient du Smartphone !
  • WeChat comptabilise 845 millions d’utilisateurs

Quelques fonctionnalités

  • WeChat représente un condensé des outils que nous connaissons (équivalents de PayPal, Facebook, Twitter, WhatsApp…).
  • Le paiement est particulièrement développé sur la plateforme : l’achat est à portée de clic.
  • L’abonnement a des comptes qui sont l’équivalent des applications mobiles vient supprimer un point de friction : pas besoin de downloader les apps !

Perspectives

  • Selon Frank, la roadmap de Facebook est un « copié-collé » de WeChat.
  • Frank doit utiliser un VPN pour se connecter à Facebook en Chine.
  • Axa utilise WeChat en Chine : sur place, l’entreprise est orientée mobile, les processus sont réinventés avec plus de créativité.
  • Il ne faut pas prendre WeChat sous l’angle de l’expérience client mais comme un tout qui permet de réinvente l’ensemble des métiers de l’assurance.

 

16. Entretenir la magie

David Popineau, Directeur Digital Experience pour The Walt Disney Company, revient pour nous sur les nombreuses innovations développées pour les fêtes.

Instagram

Disney a lancé l’opération avec l’instagrameuse Cherry Blossom Girl sur une collection mode travaillée avec l’IFM sur la thématique de Minnie.

La marque a également travaillé sur un calendrier de l’avent, avec une approche différente de celle de Facebook. Les visuels sont hyper léchés, on est sur une cible millenials qui pour certains ont un léger penchant régressif ou collectionneur.

Vidéo

Sur le cinéma avec Zootopie qui est sorti en début d’année, Disney a développé avec Minutebuzz un site qui s’appelle Zoobuzz, qui reprend les codes Minutebuzz avec des contenus uniquement centrés autour des animaux. Ce qui était le thème du film.

Communauté

Avec plusieurs millions de fans sur Facebook, followers sur Instagram et Twitter, une centaine de millions de vues par mois sur Youtube, Disney a une audience captive sur tous les sujets Disney, Marvel et Star Wars.

Chatbots

La marque a lancé deux chatbots. Le premier permet de faciliter l’achat de cadeaux via la page Facebook de Disney. Le second est un chatbot conversationnel qui avait pour but de faire patienter le public jusqu’à la sorte du nouveau film Rogue One, A Star Wars Story, le 14 décembre dernier.

 

17. Parier sur le brand content

Vincent Bernard, Directeur Marketing de Hyundai France, et Frédéric Saint Sardos, Managing Director de Socialyze, ont présenté la campagne Hyundai After Electro Electric.

Pour la sortie du nouveau modèle IONIQ de HYUNDAI, Socialyse et Innocean Worldwide France ont lancé depuis le 14 novembre l’opération Facebook « L’after Electro Electric », avec Frédéric Taddeï et Eléonore Costes. Chaque mois, ils partent à la rencontre du meilleur de la nouvelle scène électro française à bord de la nouvelle IONIQ. L’artiste qui inaugure est Møme. Suivront en décembre Jabberwocky et en janvier Paradis. Grâce à ce dispositif, Hyundai associe innovation, contenus hybrides & mécanique électrique ! Avec des interviews et des capsules vidéo, cet écosystème hybride y mêle Influenceurs et Brand Content, valorisant la marque et la « Génération IONIQ » pour générer du trafic et mettre en valeur la Marque auprès de nouvelles cibles. C’est donc une véritable opération de Brand Content, base d’un dispositif de BrandFormance.

 

 

18. Ne pas (toujours) se prendre au sérieux 

Axelle Laffont, Actrice et Réalisatrice, nous a fait l’honneur de sa présence au HUDBAY Future of Social Media. Elle a présenté sa vision des comportements humains face aux nouvelles technologies. Axelle a abordé avec humour les addictions au réseaux sociaux, aux applications et aux nouvelles technologies en général.

Vous pouvez revivre ce moment en consultant l’excellent article de Digimind à ce sujet ou visionner la vidéo replay !

Retrouvez tous les épisodes de la mini-série « Addict » ici.

 

 

19. Diriger ses troupes avec tact et fermeté 

Le Lieutenant-Colonel Emmanuel Dosseur, chef du bureau marketing et communication pour le recrutement de l’Armée de Terre, est venu nous apporter son témoignage sur l’utilisation des réseaux sociaux pour recruter les jeunes dans l’armée.

Les enseignements :

  • Les réseaux sociaux servent à créer le contact : 2,2 millions de fans sur Facebook
  • L’objectif est de créer du lien et entretenir le contact avec la jeunesse et de gérer l’e-réputation de l’armée de terre
  • Les tragiques attentats du 13 novembre 2015 ont provoqué 1500 candidatures par jour pendant une semaine au lieu de 150 en moyenne. Les demandes ont été principalement faites via Facebook.
  • Le défi en 2017 : développer la marque employeur de l’Armée de Terre, grâce aux réseaux sociaux.
  • Le chantier du moment : exploiter les données, mettre en place un programme relationnel, personnalisé et individualisé pour suivre la cible.
  • Les réseaux sociaux ne sont qu’une partie du puzzle : les données récoltées depuis 20 ans permettront d’aller beaucoup plus loin dans la relation avec le candidat, en maintenant un système humain.

Merci au Lieutenant-Colonel Dosseur pour ce témoignage exceptionnel, et n’oubliez pas, pour postuler c’est par ici 😉

 

20. Placer le consommateur au centre des décisions

Vesna Cosich, Regional Sales Manager chez Sprinklr et Stéphan Garandet, Global Chief Digital Officer chez L’Oréal Active Cosmetics Division.

  • Les 3 pilier du digital chez L’Oréal aujourd’hui : Accélérer en Ecommerce, établir des relations personnalisées avec les consommateurs et réinventer les marques en « digital love brands »
  • Sur les médias sociaux, les 2 piliers sont l’earned media et l’engagement.
  • Les KPI’s doivent être mesurables, constantes et homogènes pour être actionnables.
  • Les bons ingrédients de la transformation digitale sont les hommes, les process et la technologie.

Lire notre article « Comment renforcer son approche customer-centric ? »

 

21. Observer quelques pauses détente

Jérôme Boyé, CEO de TECBAK / Foosball Society, a présenté son nouveau concept de Babyfoot Connecté.

  • La majorité des personnes ont de bons souvenirs d’une partie de babyfoot mais ne se souviennent pas des résultats. Foosball Society est le premier réseau social des joueurs de babyfoot connectés.
  • L’expérience débute dans le monde réel et se prolonge dans le monde virtuel.
  • IoT et gamification sont les clés pour faire passer les messages de transformation digitale au sein des entreprises et susciter l’innovation : bienvenue dans l’ère du développement digital durable !

 

 

22. Favoriser les interactions

Le dernier panel de l’année 2016 fut dédié à l’annonce de l’ouverture des espaces WeWork à Paris. Séverin Naudet, Général Manager chez WeWork était présent au HUBDAY pour démontrer la puissance communautaire de cette plateforme.

  • WeWork est l’illustration de la transformation des usages : le premier espace qui va ouvrir dans le 9ème à Paris va être le reflet de cette transformation.
  • Sur la partie Social Media, WeWork capitalise sur l’expérience de la communauté. Aujourd’hui, pour engager avec des communautés par intérêt, les réseaux sociaux restent le meilleur outil marketing pour Séverin.

 

 

photo-equipe

Toute l’équipe du HUB Institute remercie les speakers, partenaires, participants et twittos pour cette belle journée et vous donne rendez-vous en 2017 pour d’autres conférences passionnantes sur la transformation digitale ! Consultez l’agenda 2017 des conférences.

Matthieu Cheminal
En charge des contenus événementiels au sein du HUB Institute, j'organise les #HUBDAY et le #HUBFORUM Paris. Vous souhaitez prendre la parole sur un de nos événements ? Venez nous raconter comment vous participez à la transformation digitale de votre entreprise ! Contactez-moi !

HUBDAY Future of Retail & Ecommerce


Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password