Image
Les médias sociaux sous l'oeil de Julien Scaglione, Head of Social Media chez BUZZMAN

Les médias sociaux sous l'oeil de Julien Scaglione, Head of Social Media chez BUZZMAN

Par : HUB Institute
26 avril 2017
Temps de lecture : 5 min
Body
Dans le cadre de notre étude HUB Report "FUTUR OF SOCIAL MEDIA 2017", nous avons interrogé Julien Scaglione, Head of Social Media chez BUZZMAN. 

Comment les usages des réseaux sociaux ont-ils évolué pour les  consommateurs ?

Après des années de croissance effrénée l'activité sur les réseaux sociaux diminuait ces dernières années. Démultiplication des plateformes, peur d'exposer sa vie privée...
Mais l'arrivée des stories sur Instagram, Snapchat, Facebook Messenger a bouleversé les usages. Une nouvelle manière de communiquer qui décuple le potentiel des réseaux sociaux en renforçant leur aspect instantané, live, et quotidien.
Tout le monde devient un "story-teller" de sa propre vie.
Plus que jamais nos newsfeeds deviennent des fenêtres ouvertes sur le monde avec la possibilité de vivre un événement qui se déroule à des kilomètres en temps réel ou simplement observer le brunch de ses meilleurs amis qu'on est en train de rater.
Le smartphone devient enfin ce véritable deuxième écran sur lequel tous les jours et à chaque instant de nouveaux contenus sont partagés et consommés.
 

Et côté marques ?

C'est assez paradoxal. Après des années où l'usage des réseaux sociaux par les marques était très archaïque, les marques ont à peu près toutes aujourd'hui compris l'importance des réseaux sociaux et comment s'en servir.
L’intégration de compétences Social / digital en interne se fait plus souvent. Des stratégies se mettent en place avec de vrais objectifs. On est moins dans une course effrénée au like sans intérêt. La plupart des marques ont compris comment les réseaux sociaux fonctionnaient, comment s’organiser, toutes mettent plus ou moins bien en place le b.a.b.-a du social media.
En revanche, trop peu de marques parviennent aujourd'hui à vraiment émerger face à la quantité astronomique de contenus face auxquels elles sont en permanence en concurrence.
Cela est souvent du à un cruel manque de créativité, mais aussi à l'incroyable sous-exploitation du potentiel des réseaux sociaux, au delà de leur aspect médiatique en tant que carrefour d'audience.
On observe encore aujourd’hui trop souvent des schémas top down identiques à ce que l’on peut faire sur des médias traditionnels avec des marques qui publient du contenu et attendent que les gens s’engagent.
Nouveau call-to-action
 

Quelles sont les bases d’une bonne stratégie social media selon vous ?

Comme je le disais, les marques attendent trop souvent que les gens s'engagent sans rien donner en retour. Ça ne peut pas fonctionner comme ça. Si les marques veulent que les gens s'engagent, alors elles doivent s'engager elles aussi.
Les gens n'attendent pas les marques sur les réseaux sociaux, ils n'ont pas envie d'être en relation avec elles tous les jours, ils ont autre chose à faire, autre chose à voir, ils n'aiment pas la publicité. Pour émerger les marques doivent avoir ça en tête.
Avant de prendre la parole pour prendre la parole, poster pour poster, les marques doivent se demander pourquoi elles le font, et surtout, pourquoi les gens auront envie de les suivre.
La réponses à ces premières questions et le fait de se les poser constitue déjà une base d'une bonne stratégie social media :
  • Qu'est ce que je peux apporter ?
  • Est-ce que mon contenu sera utile, divertissant, inspirant...?
  • Qu'est ce que je vais pouvoir en retirer ?
  • Quels sont mes objectifs à atteindre ?
 

Qu’apportent les réseaux sociaux pour les entreprises ?

Écouter pour mieux comprendre ses consommateurs, leurs attentes, leurs préoccupations. Communiquer tous les jours avec des moyens moins importants que sur des médias plus traditionnels, améliorer son image de marque, sa perception. Émerger dans les neewsfeeds pour travailler la présence à l'esprit. Driver du trafic sur son site, générer des ventes... L'apport des réseaux sociaux pour les entreprises en tant que marque est infini.
Pour l'entreprise en tant que structure les réseaux sociaux ont là aussi leur rôle à jouer. Faciliter les échanges entre collaborateurs, aider à l'organisation et améliorer la productivité des collaborateurs grâce à des échanges plus fluides et optimisés.
 

Quelles sont, selon vous, les 3 à 5 tendances à suivre en termes de social media – à moyen et long terme ?

Paradoxalement, je pense que la première tendance est la proximité. On le dit depuis des années, les réseaux sociaux permettent de travailler la proximité avec sa cible, mais on n’est pas encore à la moitié de ce que vont permettre les réseaux sociaux d’ici quelques mois, quelques années. L’avènement des plateformes de messagerie d’abord, qui rendront vraiment possible la communication en one to one, notamment pour assister un client dans son parcours que ce soit en fin d’achat ou en post achat. Les datas que nous permettent et permettront de collecter les réseaux sociaux permettront aussi aux marques de faire de l’hyper ciblage en comprenant non plus des communautés mais des individus.
Le live sera également une tendance à suivre en 2017 sur les réseaux sociaux. On verra de plus en plus de live covering sur des événements de marques, mais aussi sûrement hors événement, au quotidien. De la création de contenu en live en échange avec sa communauté en temps réel.
La recherche et la découverte. Je le disais précédemment, les réseaux sociaux sont de plus en plus utilisés comme moteur de recherche. Aux marques de comprendre et intégrer ces enjeux, de produire le bon contenu, et faire en sorte qu’il soit facilement accessible. Google n’est plus le seul référent sur le référencement.
On est obligé d’en parler même si pour moi ce n’est plus une tendance, mais une réalité à prendre en compte dans tout ce que l’on fait : le mobile. Il dépasse le desktop déjà dans de nombreux pays en terme de trafic. En 2017 ce sera le cas presque partout dans le monde.
Enfin, le « phygital ». Les ponts entre digital et réel seront de plus en plus nombreux. Adopter une stratégie sociale pour une marque ne signifie pas que être présent sur les réseaux sociaux et avoir une page Facebook. Utiliser les plateformes, les conversations, et les points de connexions entre la marque et ses consommateurs dans la vraie vie grâce au digital sera un vrai enjeu dans les années à venir.
En résumé, les annonceurs devront toujours continuer à être plus créatif pour émerger et intéresser leurs audiences.

Découvrez l'extrait du HUB Report Future of Social Media à télécharger ici.