Image
1m30 pour comprendre l’économie de l’engagement

1m30 pour comprendre l’économie de l’engagement

Par : Herveline Denis
21 septembre 2017
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Le marketing de l’engagement cède sa place à l’économie de l’engagement. Consommateurs, partenaires, collaborateurs… tous ultra-connectés, et tous exprimant de fortes attentes vis-à-vis des marques. Comment accompagner cette transformation ?

 

Body
Le marketing de l’engagement cède sa place à l’économie de l’engagement. Consommateurs, partenaires, collaborateurs… tous ultra-connectés, et tous exprimant de fortes attentes vis-à-vis des marques. Comment accompagner cette transformation ?   La route s’annonce encore longue : seuls 43% des marketeurs considèrent efficaces les efforts engagés pour atteindre les objectifs stratégiques de leur entreprise. Dans son dernier rapport « The State of Engagement », le spécialiste des solutions marketing Marketo met en lumière cette nouvelle réalité marketing et les enjeux à relever par les professionnels. Le constat, partagé par tous, est sans appel : les consommateurs, mais plus largement tous les publics de l’entreprise, internes et externes, ont augmenté leur niveau d’exigence envers les entreprises. Au-delà d’une simple dimension utilitaire, ils sont en attente d’une relation personnalisée. Une relation qui leur apporte une réelle valeur ajoutée à l’instant et à l’endroit où ils en ont besoin. Bienvenue dans l’ère de l’économie de l’engagement !   Vous avez dit customer-centric ? Cette transformation oblige depuis quelques années déjà les professionnels à tout remettre en question, depuis leurs savoir-faire et leurs organisations jusqu’aux outils. L’expérience utilisateur réside au cœur de toute la problématique : si le principe de la vision customer-centric ne fait plus débat dans les organisations, les consommateurs restent quant à eux sur leur faim : ils sont plus de la moitié à considérer que les marques pourraient mieux faire. Car l’engagement doit se vivre et se provoquer sur tous les canaux et à toute heure… générant autant de data à recueillir, analyser et exploiter pour mieux comprendre les comportements et optimiser les parcours. La connaissance client constitue la matière première indispensable des stratégies customer-centric. Mais cette maîtrise-là nécessite un alignement de toutes les forces vives de l’entreprise, à commencer par la direction, pour un désilotage des informations client qui ne doivent plus appartenir à un seul service, mais être partagées entre tous.   Un défi relationnel mais d’abord technologique Reste pour cela un défi de taille : toujours selon « The State of Engagement », un marketeur sur deux déplore ne pas disposer des outils appropriés pour améliorer l'engagement client. Un frein qui les empêche de toucher les publics sur les bons canaux, mais aussi de bien mesurer les retours sur investissement de leurs campagnes. Les nouveaux modèles économiques et sociétaux qui émergent le prouvent : la révolution digitale est bien plus qu’une transformation technologique. Pourtant, on ne peut pas ignorer que les outils en constituent le révélateur et l’accélérateur… Amazon, Google et consorts en sont l’éclatante démonstration.  

Cap sur le HUBFORUM Paris

L'idée derrière le terme d'Engagement Economy est simple mais à un sens profond : nous vivons dans une nouvelle ère - un futur digital où tout le monde et tout est connecté. L'économie de l'engagement incarne le changement fondamental de la relation entre les acheteurs et les vendeurs, et s'étend dans toutes les organisations pour comprendre les clients, prospects, employés et partenaires. Francois Rychlewski, de Marketo, et Karine Pique, de Panasonic, expliqueront comment leur entreprises se sont transformées en adaptant les techniques du marketing digital dans le new Engagement Economy. Rendez-vous le 11 octobre au HUBFORUM Paris.
  Pour aller plus loin : Rapport "The state of engagement”

Téléchargez The State of Engagement pour explorer comment: - Les consommateurs estiment que les spécialistes du marketing ont tendance à les faire sentir désirés, compris et liés à leurs marques - Les spécialistes du marketing et de leurs organisations engagent leurs consommateurs, leurs employés et leurs partenaires - Les spécialistes du marketing peuvent combler les lacunes entre leurs activités et la perception des consommateurs

Télécharger le rapport  
Profile picture for user HervelineDenis
Herveline
Denis

Consultante éditoriale, j’observe et analyse avec curiosité et intérêt les effets de la transformation digitale sur les entreprises. Mon objectif ? Alimenter, grâce aux contenus, les réflexions des décideurs.