La transformation des grands groupes est entrée dans une deuxième étape

Retail Marketing B2B Digital RH Transformation Numérique Advertising
Share Tweet

  1. Une vision plus business & ROIste : Moins de communication plus d’action, moins d’opération de branding ou d’expérimentation et plus d’opération ROIste, les hackatons doivent maintenant délivrer sur de vrai projet d’entreprise et création de valeur. La transformation digitale dépasse de loin l’aspect marketing digital ou l’innovation en mode R&D. Il s’agit désormais de repenser le business model et de lancer de nouveaux relais de croissance (e-commerce, vente de services, monétisation de la donnée…)
  2. La transformation ne réussira qu’avec l’humain : la technologie impose une mise à jour importante de la part des entreprises (big data, CRM, mobile, e-commerce, objets connectés, APIs…) mais la transformation ne consiste certainement pas à juste acheter des outils. On observe que les organisations qui réussissent veillent à accompagner tous les collaborateurs de l’organisation afin de donner du sens en partageant un contexte, une vision, une culture. Transformer c’est aussi et surtout expliquer, former, inspirer, faire évoluer les mentalités et les comportements pour faciliter la collaboration, l’expérimentation, la bienveillance, la curiosité. Du elearning en passant par le redesign des lieux de travail, les entreprises doivent investir sur l’humain pour
  3. une influence plus globale et moins transatlantique : nos nombreuses missions et voyages d’études valident chaque année un peu plus l’influence grandissante de l’Asie et de la Chine sur la technologie. La Silicon Valley a clairement perdu le monopole de l’innovation et les dirigeants doivent être beaucoup plus ouverts aux nouveaux centres de l’innovations mondiale.

Dans le cadre de notre 3ème ouvrage, Le Guide de la transformation digitale, nous avons conçu une matrice, libre de droit pour justement démythifier le sujet et aider les comités exécutifs à organiser les nombreux sujets.

 

 

Avec le HUB LAB, nous proposons désormais un lieu dédié à la transformation des grands groupes pour venir tester, échanger, apprendre et brainstormer sur les innovations et bonnes pratiques. A terme, il semble indispensable que chaque entreprise ait son propre laboratoire et des équipes agile capable d’innover en mode « test & learn ».

 

Conclusion : Pour un CEO, la réussite de la transformation digitale va au-delà du marketing. C’est un ensemble de 6 chantiers complexe qui nécessite une coordination entre humain, technologies, données, management, marketing et mesure de la performance. Mais c’est aussi et avant tout impulser une nouvelle culture et une nouvelle mentalité bien différente des organisations traditionnelles. Bref se transformer c’est tout sauf se doter d’un vernis cosmétique digital. Comme le disait Churchill « you have only to endure to conquer »[1]. La transformation digitale va nécessiter de nombreux efforts sur une période de 5 à 7 années en moyenne. Mais seuls celles et ceux qui auront franchis ces différents défis pourront accélérer et assurer le futur de leurs organisations.

  • [1] Remarks at the Guildhall, 4 September 1914, after the first British naval victory of World War I, the sinking of three German cruisers in the Battle of Heligoland Bight, as cited in Churchill: A Life, Martin Gilbert, Macmillan (1992), p. 279 : ISBN 0805023968
HUB Institute Co-Founder, Digital Marketing & Innovation Expert

HUBDAY Future of Daata, CRM & Programmatic


Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password