Site web mobile ou app : quelle plateforme pour le futur ?

Retail Marketing B2B Digital RH Transformation Numérique Advertising
Share Tweet

D’ici 2021, le nombre de smartphones doublera pour atteindre les 6,3 milliards. Depuis la naissance de l’App Store il y a 9 ans, le temps passé dans les applications n’a cessé d’augmenter. Aujourd’hui, nous passons en moyenne 2 heures par jour dans les apps et plus de 85 % du temps que nous passons sur nos smartphones leur est consacré.

Si les sites web mobiles ne sont pas près de disparaître, les apps le sont encore moins. On assiste aux mêmes phénomènes qu’avec la Réalité Virtuelle et la 2D. Les deux ont leur utilité, mais l’un est considérablement plus riche en informations que l’autre. Pour de nombreuses marques, l’app est le portail numérique principal, tandis que le site web mobile n’est qu’une vitrine pour leurs différentes audiences – destinée à faciliter la découverte des services.

De nombreuses sociétés considèrent toujours les apps comme un petit plus, un moyen de peaufiner son image de marque, et non comme un outil pour doper ses ventes. Si le mobile n’est pas au centre de la stratégie commerciale d’une marque, rien d’étonnant à ce qu’investir dans une app paraisse superflu. Mais cela signifie également passer à côté de nombreux canaux de vente et d’un marché potentiel en pleine croissance. Dans notre dernière étude, nous prévoyions qu’en 2021, le m-commerce augmentera de 5 000 milliards de dollars pour atteindre la somme astronomique de 6 300 milliards de dollars.

Les téléphones étant devenus de véritables ordinateurs portables (ou smartphones), les consommateurs ont évolué avec eux. Une évolution qui dépasse de loin la compréhension des commerçants ordinaires. Les attentes des consommateurs sont plus grandes que jamais. De même, les opportunités de fidélisation et les moyens pour satisfaire les clients se sont multipliés.

Les apps intègrent des fonctionnalités et des technologies qui permettent d’offrir une meilleure expérience utilisateurs. Et ça tombe bien, les utilisateurs, de nos jours, recherchent justement une expérience fluide et efficace. Pour les marques, ce n’est pas la concurrence directe qui dicte la norme, mais bien les startups. Si un client télécharge par exemple l’application de Topshop, il ne la comparera pas à celle de Zara, mais bien à celles de Facebook et Snapchat – les apps de l’App Store qu’il utilise quotidiennement. Plus de 80 % du temps passé sur mobile étant consacré aux applications, les marques doivent accroître leur niveau d’exigence pour répondre à celui des consommateurs.

Les banques sont le parfait exemple d’une stratégie numérique adaptée à la génération des digital natives. Les consommateurs peuvent désormais ouvrir un compte bancaire avec leur smartphone, et si cela n’était pas possible avec leur banque actuelle, ils n’hésiteraient pas à en changer pour un service leur offrant une expérience plus fluide et accessible.

Si les fonctionnalités ne garantissent plus la fidélité des consommateurs, les apps peuvent conduire à un niveau d’engagement supérieur à celui des sites web mobiles. Plus une marque pourra rassembler d’informations sur ses clients, plus elle sera en mesure d’adapter le contenu et l’expérience qu’elle propose à leurs centres d’intérêt. Que ce soit grâce aux notifications push basées sur la géolocalisation, aux listes d’envies ou aux mises à jour ponctuelles, les apps proposent un portail dynamique propice à la fidélisation des clients : une expérience en 3D, pour ainsi dire.

Cette tendance est un phénomène répandu, qui ne se limite pas aux jeux vidéo ou aux réseaux sociaux. Les fonctionnalités de sécurité comme touch ID/la reconnaissance d’empreinte et l’activation vocale ont grandement aidé les apps bancaires et les apps de courtage à se développer. En outre, la réalité augmentée permet désormais aux consommateurs de visualiser en direct le meuble qu’ils souhaitent acheter avant même de mettre un pied en boutique. Les voyageurs peuvent, quant à eux, bénéficier instantanément du meilleur taux de change grâce à des apps comme Revolut, Transferwise ou N26, et s’enregistrer à l’aéroport en utilisant leur smartphone comme carte d’embarquement. Même si les sites web mobiles permettent aux consommateurs d’obtenir facilement et rapidement les informations dont ils ont besoin, les applications sont venues profondément bouleverser leur comportement.

De façon surprenante, on entend encore parfois certains vétérans de l’industrie protester « mais les app stores sont tellement bondés ! » Si ces personnes devaient sauver leur entreprise en urgence, elle mourrait purement et simplement. C’est peut-être dur, mais mettons les choses en perspective. Suggérer au cours d’une réunion qu’une entreprise ne devrait pas avoir de site web parce qu’il en existe déjà trop serait ridicule. Au lieu de cela, les professionnels du marketing ont développé des stratégies SEO pour promouvoir leurs sites web. L’app économie a ses propres règles en matière d’app store optimization (ASO). Sachant que plus de 80 % du temps que nous passons sur notre mobile est consacré aux apps et que le nombre de smartphones est amené à doubler pour atteindre les 6 300 milliards d’ici 2021, la question n’est pas de savoir s’il faut ou non une appli, mais de savoir comment mettre au point une stratégie mobile réussie.

Il y a 9 ans, l’app store voyait le jour (un an plutôt sortait le premier iPhone). À cette époque, nous n’avions que très peu de données sur l’app économie, comparées aux données disponibles pour les sites web. Neuf ans plus tard, on sait désormais qu’en 2016, les utilisateurs ont passé 150 milliards d’heures de plus sur les apps qu’en 2015 – 900 milliards au total. Alors que l’industrie parlait encore de sites web mobiles multi-écrans, les utilisateurs étaient déjà passés aux apps mobiles.

 

App Annie, la plateforme de référence en matière d’analytique et de données du marché des applications mobiles dans le monde, va vous aider dans les étapes cruciales d’un benchmark marketing réussi pour votre entreprise ainsi qu’un best practice sur le marketing dans les applications. Thierry Guiot, Southern Europe Territory Director chez App Annie, Vincent Fillon, Director Mobile Strategy and Development et Julien Lechat, Director E-Acquisitions chez Air France, seront sur la scène du HUBFORUM. Ils partageront les secrets de l’ « app success » dans l’industrie du voyage.

 

HUBFORUM Paris 2017 - Accelerate
Matthieu Cheminal
En charge des contenus événementiels au sein du HUB Institute, j'organise les #HUBDAY et le #HUBFORUM Paris. Vous souhaitez prendre la parole sur un de nos événements ? Venez nous raconter comment vous participez à la transformation digitale de votre entreprise ! Contactez-moi !

HUBDAY Future of Daata, CRM & Programmatic


Login

Welcome! Login in to your account

Remember me Lost your password?

Lost Password