Image
[HUBRADAR] Top 10 : les meilleurs articles de la semaine
actu
HUBRADAR
transformation

[HUBRADAR] Top 10 : les meilleurs articles de la semaine

Chapo

Chaque jour, du lundi au vendredi, Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute, vous envoie le HUBRADAR : son scan du monde numérique en 3 liens pour votre veille. NOW ? L’actu chaude : que se passe-t-il en ce moment ? NEXT ? L’actu futuriste : à quoi ressemblera le monde de demain ? WOW ? L’actu fun, décalée, l’effet wow, tout simplement. Retrouvez tous les dimanches le récap des 10 sujets préférés de nos abonnés.  Inscrivez-vous ici si ce n’est pas déjà fait. 

 

Body
Chaque jour, du lundi au vendredi, Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute, vous envoie le HUBRADAR : son scan du monde numérique en 3 liens pour votre veille. NOW ? L’actu chaude : que se passe-t-il en ce moment ? NEXT ? L’actu futuriste : à quoi ressemblera le monde de demain ? WOW ? L’actu fun, décalée, l’effet wow, tout simplement. Retrouvez tous les dimanches le récap des 10 sujets préférés de nos abonnés.  Inscrivez-vous ici si ce n’est pas déjà fait.  

NOW ?

Amazon ouvre son magasin garanti sans file d’attente au grand public

Le magasin du futur appartient désormais au présent : Amazon Go ouvre aujourd’hui ses portes au grand public, après un an de test en bêta privé (réservé aux employés) à Seattle.

L’objectif d’Amazon : contourner l’attente en caisse, le point de friction principal des supermarchés, et créer de nouvelles pratiques de shopping. A terme, Amazon parviendra, grâce à ces points de ventes physiques, à créer un profil de consommateur loyal tant offline que online. Pour l’heure, le concept reste en phase de test et d’affinage, et ne sera pas immédiatement déployé à plus grande échelle. En effet, l’expérimentation concerne uniquement le magasin de Seattle. La technologie s’appelle “Just Walk Out”, et fonctionne en lien avec une application, “Amazon Go”, munie d’un QR code que le client scanne sur un portique à son arrivée. Les produits sélectionnés par le client sont traqués via un dispositif de caméras et senseurs. L’application génère la facture au fil des achats, l’émet au client à sa sortie du magasin, et débite le moyen de paiement choisi.

Lire l'article

WOW ?

De la science fiction au réel : des lentilles de contact qui font caméra

Depuis plusieurs années, des acteurs majeurs de la Tech comme Google, Samsung et Sony travaillent sur des lentilles de contact connectées et ont déjà déposé des brevets de concepts avec caméra intégrée. Sony se concentre sur l’application caméra, avec la possibilité de capturer le réel par un clignement d’oeil. La lentille pourrait stocker les fichiers et par la suite les envoyer à un smartphone. Quant au brevet Samsung, il intègre, outre la caméra, un système de réalité augmenté avec affichage “tête haute”. En revanche, Google y voit une opportunité médicale, et se propose de corriger la presbytie avec ses lentilles 2.0, ou encore d’aider les diabétiques à suivre leur glycémie par l’analyse de leurs larmes.

Un secteur encore avant-gardiste, mais qui se concrétise de plus en plus : l’épisode de Black Mirror “Retour sur image” serait-il en phase de devenir réel ?

NOW ?

L’hôpital virtuel de Lorraine devient réalité

Ce matin a eu lieu l’inauguration de l’HVL, l’Hôpital Virtuel de Lorraine, lieu d’excellence et d’innovation. Grâce à la simulation via des modèles artificiels (malades virtuels numériques ou mannequins) ou anatomiques (dépouilles), les futurs professionnels de santé pourront bénéficier d’un processus de formation virtuel avant d’être confrontés à la réalité du terrain. La vocation de l’Hôpital Virtuel de Lorraine est d’améliorer l’expertise médicale des professionnels et la sécurité des patients, dans un contexte juridique fondé sur la règle : « jamais de première fois sur un patient ». Grâce à des technologies de pointe, l’HVL pourra former des médecins du monde entier, avec pour ambition de devenir un leader mondial dans sa spécialité.

NEXT ?

Le cancer guéri grâce à la biotechnologie ?

Des médecins de Pennsylvanie vont démarrer une étude sur 18 patients atteints de trois types de cancer. Cette dernière consiste à modifier les cellules immunitaires grâce à la technologie CRISPR (outil de manipulation génétique) dans le but de vaincre le cancer. Les docteurs vont retirer deux gènes des cellules immunitaires pour les rendre plus agressives face à la maladie. Cette biotechnologie a déjà permis de stopper la surdité génétique d’une souris et de retirer le VIH d’un animal vivant. Les tests sur l’Homme sont imminents même si aucune date précise n’a été communiquée. Si l’expérimentation est un succès, cette technologie pourrait changer le cours d’un grand nombre de vies.

Lire l'article 

 

NOW ?

Google ouvre un centre R&D sur l’IA à Paris

Après Zurich, Google installe à Paris un nouveau laboratoire de recherche sur l’intelligence artificielle. Y seront menés des programmes de R&Dfocalisés sur la santé, l'environnement et l'art, selon Sébastien Missoffe, directeur général de Google France. Le géant de la recherche en ligne a également promis d'offrir chaque année une formation numérique à 100.000 Français, avec le lancement d'une initiative dédiée à la formation au numérique en France, au travers de 4 centres physiques qui seront ouverts en région. De quoi booster le secteur, déjà mis en avant par Emmanuel Macron et son premier ministre, et attirer des talents.

Lire l'article 

 

NEXT ?

Carrefour : une stratégie digitale de rattrapage

Carrefour annonce une stratégie digitale sur 5 ans, avec un objectif : devenir le leader français du e-commerce en 2022. Pour cela, Alexandre Bompard va consacrer 560 millions d’euro par an pour intégrer l’omnicanalité et ouvrir une plateforme unique de e-commerce. La véritable annonce est cependant celle du partenariat noué avec le chinois Tencent, qui entre au capital de Carrefour Chine, et partagera avec le groupe ses connaissances technologiques. Carrefour suit donc les traces d’Auchan, récemment associé à Alibaba. Le futur de la grande distribution française semble donc passer par la Chine.… Cette nouvelle stratégie survient en réponse au récent classement annuel de Deloitte, qui place Carrefour en 9e position du secteur mondial, alors qu’il était en 2e place en 2001. Les géants  Walmart (1e) et Amazon (6e) ont pris une bonne avance, que ce soit en termes d’e-commerce, d’IA ou de magasins connectés.

Lire l'article 

 

NOW ?

Google devient le plus grand lobbyiste des Etats-Unis

C’est la première fois qu’une entreprise tech domine le classement des dépenses en lobbying auprès du Congrès à Washington. Ce sont généralement des associations ou des chambres de commerce qui occupent cette marche du podium. Au total, les GAFA ont déboursé dans ce domaine 50 millions de dollars, avec de fortes augmentations du budget cette dernière année, à l’image d’Apple qui a doublé ses dépenses en lobby en 2017.  Une stratégie d’influence que Google met également en oeuvre auprès de l’Union Européenne,  avec un budget alloué de 4,25 millions d’euro en 2016 et 14 lobbyists affectés.  Un investissement justifié alors que l’entreprise est encore sous le coup de plusieurs enquêtes pour abus de position dominante, après l’amende record de 2, 4 milliards d’euro contre Google Shopping.

Lire l'article 

 

WOW ?

Pet Tech : une génération millénial d’animaux ?

La transformation digitale ne touche pas uniquement les entreprises ou les humains, mais aussi les animaux, qui disposent eux aussi d’objets connectés. Au rang desquels des jouets, des robots de compagnie, des jeux éducatifs, mais aussi des visiophones pour qu’un animal laissé seul puisse appeler son maître et chater avec lui. Il ne reste plus qu’à lui apprendre à respecter vos pauses café... D’autres sont plus “utiles” : des litières qui se changent toutes seules aux trappes à croquettes commandables à distance.

Le digital vient donc réinventer un nouveau marché, celui des animaux de compagnie, qui en 2016 représentait 60 milliards de dollars aux Etats-Unis.

Lire l'article

 

NOW ?

Rendez vous au salon Virtuality Paris du 8 au 10 février

Après une première édition réussie au Centquatre Paris, le salon de la Réalité Virtuelle et des Technologies Immersives revient pour une deuxième édition du 8 au 10 février, avec deux jours réservés aux professionnels et une journée grand public.

En février dernier, le salon avait rassemblé 16 000 participants et 110 exposants. Cette année, 122 exposants sont conviés, et une trentaine de conférences décrypteront les enjeux technologiques et économiques ainsi que les usages et les applications de plus en plus variés : 360° et journalisme, jeu vidéo, son en VR... Un état de l’art du meilleur de la scène française en AR, VR et MR, et ce dans tous les secteurs : santé, éducation, entertainment…

Le HUB Institute sera également présent pour relever les tendances, et vous conseille d’ici là de relire le HUBREPORT Future of social pour une immersion progressive.

En savoir plus 

 

WOW ?

“Quand les marques entrent en politique” : premiers résultats de l’étude HAVAS

Havas Paris a dévoilé ce matin les premiers résultats de son nouvel outil “L’Observatoire des marques dans la Cité”, qui se tiendra tout au long de l’année.

Les résultats montrent la façon dont les Français perçoivent les entreprises aujourd’hui. “63% des Français ont l’impression que les grandes entreprises seront à l’avenir de plus en plus traitées comme des Etats”, relève notamment l’étude. Les Français estiment ainsi que le poids économique, technologique et humain des entreprises est incontournable pour porter des projets de transformation de la société. Benoit Lozé, directeur du planning stratégique à Havas Paris s’interroge : “L’enjeu est passionnant : les marques auront-elles la capacité de contribuer à redonner à la politique son pouvoir d’émancipation, de foi en l’avenir et de mobilisation des citoyens ?”.

Lire l'article 

Benoit Lozé
Havas Paris
Virtuality
AR
VR
USA
Google
Tencent
Alexandre Bompard
Samsung
Amazon