[HUBRADAR] Les 6 meilleures actus numériques de la semaine du 2 au 6 avril

Retail HUBRADAR Digital RH Transformation Numérique Advertising
hubradar-5-meilleures-actus-numeriques-de-semaine-2-6-avril
Share Tweet

Chaque jour, du lundi au vendredi, Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute, vous envoie le HUBRADAR : son scan du monde numérique en 4 liens pour votre veille.

Retrouvez tous les dimanches le récap des sujets préférés de nos abonnés. 
Inscrivez-vous ici si ce n’est pas déjà fait.

 

 

Le distributeur automatique de voitures,
ça vous parle ?

Ford et Alibaba s’associent pour proposer une nouvelle façon d’acheter sa voiture. À Guangzhou, en Chine, c’est littéralement un distributeur automatique géant qui distribuera les véhicules aux habitants : le Super Test-Drive Center. En passant par l’application mobile Tmail du leader chinois de l’e-commerce, les consommateurs pourront réclamer un test de 3 jours sur le véhicule de leur choix (parmi les exemplaires proposés comprenant une Mustang, une Mondeo, ou encore un Explorer) et enfin définitivement l’acheter via l’application, et ce sans jamais entrer en contact avec un vendeur humain. Dans un contexte où mobilité et automotive prennent de plus en plus d’ampleur, sera-t-il bientôt possible d’acheter sa voiture sur un simple coup de tête ?

En savoir plus : Le Siècle Digital

Facebook part à la chasse au data broker

Le scandale Cambridge Analytica bouleverse la scène de la data et ébranle Facebook en remettant en cause sa capacité à sécuriser les données de ses utilisateurs. Le réseau social cherche à rétablir la confiance en annonçant des mesures d’ajustement de ses politiques d’utilisation des données. En premier lieu : la rupture des partenariats avec les agrégateurs de données (Acxiom, Oracle, Experian…) dont le fonds de commerce consiste à récolter de la data (y compris celle des utilisateurs de Facebook) pour la vendre aux annonceurs soucieux d’améliorer le ciblage de leurs campagnes marketing. En outre, les paramètres de confidentialité seront modifiés pour permettre un plus grand contrôle des données par les utilisateurs. En Europe, cette mesure semble s’inscrire parfaitement dans le contexte du GDPR appliqué en mai prochain.

En savoir plus : Le Figaro

 

1 Français sur 2 aimerait combiner travail au bureau et télétravail

Les grèves SNCF poussent de nombreux employés à repenser leur manière de travailler, et autant d’entreprises à s’y adapter. Une étude réalisée par Harris Interactive pour l’observatoire Enedis révèle les attentes et les craintes des Français quant au travail à distance. Attestant de la mutation à l’oeuvre dans les modes d’organisation du travail, l’étude fait le constat que la majorité des Français travaillent déjà à distance et en dehors des horaires de bureau par le biais de leur smartphone, du cloud ou de leur emails. Les Français pratiquant le télétravail évoquent de nombreux bénéfices : équilibre vie privée/professionnelle, réduction de la pollution, stimulation de l’innovation. En revanche, conscients que le télétravail comporte des risques (solitude, brouillage de la frontière vie privée/professionnelle…), les sondés restent attachés à leur bureau et plébiscitent majoritairement une alternance raisonnée entre bureau et télétravail.

Voir l’étude

 

La ruée vers l’or du XXIe siècle : l’automatisation

Si les retailers ont d’ores et déjà intégré la technologie dans leurs points de vente, au travers des caisses automatiques ou encore des capteurs prédictifs pour gérer le besoin en caissiers, le lancement d’Amazon Go en janvier marque toutefois un tournant. Depuis, les marques, principalement chinoises et américaines (Alibaba, JD, Walmart, Kroger…), se sont lancées dans une course à l’automatisation pour concourir avec Amazon. Les systèmes de shopping sans caisse et de robots gestionnaires de stock se multiplient. Plus que jamais de la partie, les startup s’emploient à proposer des technologies innovantes, grâce à des financements importants (100 millions de dollars par an par exemple pour les pousses technos américaines).

En savoir plus : The New York Times

 

Smart City : 125 heures libérées
par habitant et par an

Les smart cities offriraient un gain de temps estimé à 125 heures par habitant et par an grâce à leurs projets IoT, selon l’étude internationale de Juniper Research commandée par Intel. Interconnectée, la ville intelligente libérerait du temps dans  4 domaines : la mobilité avec des systèmes de circulation intelligents et de prédiction du trafic diminuant le temps de transport, la santé où la télémédecine réduit le temps de transport et d’attente des patients, la sécurité publique avec une prévention des crimes grâce au machine learning, et la productivité avec des téléprocédures et des applications pour fluidifier les interactions entre usagers et services publics. L’étude donne également un classement des 20 smart cities les plus performantes : si Singapour domine le classement, Nice y tient la 13e place… tandis que Paris brille par son absence.

Voir l’étude

Trust versus data

Grande actualité liée à la data : le scandale liant Facebook et la société Cambridge Analytica. Cette dernière aurait aspiré, avec l’aval du réseau social, les données de millions d’utilisateurs afin de mener des campagnes d’influence politique… Mais dans cette affaire nous oublions de blâmer un autre responsable : l’internaute et la confiance aveugle qu’il place dans ses outils numériques. La confiance est la clé de la collecte des données personnelles, elles-mêmes clés des innovations aujourd’hui liées à l’IA et à l’avenir du marketing publicitaire. Objectifs : meilleure expérience du consommateur, plus grande satisfaction et finalement croissance de la consommation. Si cette notion de confiance est donc nécessaire, l’affaire Facebook-Cambridge Analytica nous rappelle qu’elle peut facilement être trompée. Pour le réseau social l’enjeu du premier trimestre 2018 sera sans doute de réparer les dommages causés à sa relation avec les utilisateurs. Histoire qui fait écho au prochain RGPDeuropéen visant à encadrer strictement l’usage des données personnelles par les entreprises, et à codifier leur relation de confiance avec le consommateur. Ce sujet sera largement traité mardi prochain dans le cadre de notre HUBDAY Future of Data, CRM & Programmatic.

En savoir plus : FredCavazza.net

 

 Inscrivez vous pour recevoir les 4 actus numériques quotidiennes 

HUBDAY Future of Daata, CRM & Programmatic