Chapo

Les marketeurs le savent, le mois de juin se termine par le Festival International de la Créativité – Cannes Lions. Ou presque ; cette année les absents ont pu plonger dans un bain de tendances créatives lors de l’ouverture du HUBDAY Future of Digital Advertising. Frédéric-Gérard Leveque, Directeur transformation digitale, a présenté plusieurs tendances issues du travail de screening des experts du HUB Institute.

Body
  • Les Cannes Lions sont-ils vraiment morts ? « Critiqués pour avoir laissé trop de place aux ghosts, perdant le soutien de Publicis, tous les signaux semblaient l’indiquer jusqu’ici. Pourtant l’organisation a su réagir pour remettre l’accent sur l’efficacité réelle et les résultats. Le concret est de retour aux Cannes Lions. »

  • Hackvertising : grande tendance de ces Cannes Lions 2018, elle peut être traduite par le phénomène de « publicité d’interception, ou la capacité de réaliser des campagnes en détournant le fonctionnement premier du système qui les inspire, y compris la loi. » Cette année, Burger King en est le principal ambassadeur.

  • Goodvertising : « 73% des consommateurs français pensent que les entreprises ont plus de pouvoir que les politiques et attendent d’elles qu’elles s’en servent à bon escient. » Avec le goodvertising, les marques tendant à appuyer des issues positives aux débats de société comme Edeka, supermarché allemand, qui a retiré tous ses produits étrangers des rayons pour démontrer la pauvreté du pays lorsqu’il se referme sur lui-même.

  • Dissonance cognitive : « ou l’art de prendre à contre-pied les croyances des consommateurs et d’en jouer positivement à travers la publicité. » Ici la compréhension du client et la détermination d’insights est impérative. Puisque le consommateur est persuadé que la mode ne repose que sur des canons de beauté, Diesel a développé une campagne basée sur des personnes aux traits physiques particuliers.

  • Data marketing : « le concept est connu de tous, il s’agit d’exploiter la data pour transmettre le bon message, au bon moment, dans le bon contexte. Mais que se passerait-il si vous assumiez publiquement l’aspect data driven de votre campagne ? »

Profile picture for user thibaultDeschamps
Thibault
Deschamps

La mission de Thibault en tant que Content Manager est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing,

La mission de Thibault en tant que Content Manager est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing, acquise au sein de rédactions spécialisées comme Stratégies.fr, Forbes.com, LaRéclame.fr ou encore ITespresso.fr et Silicon.fr.

Lire la suite
Les recommandés