Chapo

Le futur à 11 ans, il a un smartphone et rentre en 6ème”. C’est sur cette citation que Arthur Kannas, directeur de l’agence Heaven introduit le résultat de l’enquête “Born Social”. Dans celle-ci, il y étudie les habitudes de consommations en termes de social média des 11-13 ans. Découverte.

Body
  • Instagram prend le pas sur Snapchat : si Snapchat reste encore privilégié par rapport à son concurrent Instagram, ce dernier gagne du terrain.Et pour cause, la plateforme présente plus de facilité dans son utilisation : possibilité de s’abonner en un clic aux influenceurs, de chatter avec plusieurs de ses amis  et surtout de mettre en scène son quotidien.

  • YouTube, un réseau social pas comme les autres : au règne du social média, la vidéo est reine. Et en bon souverain, c’est  YouTube qui reste le réseau préféré des  11-13 ans. Loin d’être une simple plateforme de vidéo, elle possède ses propres codes et les adolescents l’utilisent quotidiennement selon des rites bien définis.

  • Le live, prochaine grande bataille : Usage spécifique de la vidéo, les lives rencontrent un succès grandissant. Pour les influenceurs, il s’agit d’une manière d’interagir avec leurs fans et d’approfondir la relation qu’ils entretiennent avec eux. Pour les viewers, c’est une occasion de se faire remarquer par leurs idoles, notamment en les supportant financièrement.

  • Le gaming est seul maître à bord :  si les plateformes vidéos ont de tout temps été envahies par les concepts de vidéo (haul, swap, story time…) ces derniers temps c’est le gaming qui mène la danse. Avec près de 700 000 millions de vues mensuels, ce type de vidéo réussit le tour de force de convertir les producteurs traditionnels de contenu, notamment grâce au jeu Fortnite qui peut se targuer d’avoir réuni plus d’un million de viewers en simultané.

  • Le monde pas si rose des réseaux sociaux : si les réseaux sociaux sont des endroits d’échanges, ils sont aussi des endroits où nos enfants sont des proies faciles. Si Facebook et Twitter sont touchés par les fake news et le cyber harcèlement, certains utilisateurs détournent les algorithmes de YouTube pour proposer aux jeunes des contenus pas toujours adaptés à leur âge.

Profile picture for user MaximeTricoire
Maxime
Tricoire
Les recommandés