Chapo

En 2021 la Vache qui rit aura 100 ans. Fleuron ultra-populaire du groupe Bel, la marque a fait l’objet d’une attention toute particulière des équipes marketing et commerciales cette année pour la campagne phygitale “Un pur moment de Fondant”. Pierre Hunault, Digital Marketing Manager, revient sur cette campagne drive-to-store, médiatisée sur le support TV, et digital, et ayant pour résultat une croissance à 2 chiffres des conversions.

Body
  • L’objectif de la marque La Vache qui rit est de se digitaliser sans perdre son identité : offrir un bon produit, accessible à tous et partageable.

  • La campagne est pensée dans son ensemble online et offline. Les touchpoints retenus sont : la publicité télévisée, le packaging avec le séparateur de portions et les réseaux sociaux qui viennent amplifier les deux premiers.

  • “Nous parlons de campagne phygitale, car nous avons 2 entrées. L’une offline avec le relais de l’opération on-pack et l’autre online avec le relais de l’opération sur Facebook ou encore sur Ribambel.com la plateforme de marque lancée en 2017.”

  • Le volet digital de la campagne utilise la géolocalisation autour des zones de chalandise, mais aussi de toutes les zones proposant des animations commerciales en lien avec la marque (tu as un exemple ?)

  • À mi-campagne le bilan est déjà très positif avec + de 22 millions d’impressions et 1 million d’interactions sur Facebook qui est utilisé comme point central sur cette opération.

Les recommandés