REPLAY Future of Data & AI for Marketing

Peut-on encore imaginer un avenir sans intelligence artificielle ? En marketing, rien ne saurait être moins sûr. Lors du HUBDAY Future of Data & AI for Marketing, près de 500 décideurs se sont rassemblés pour évoquer les performances de la machine associée à la créativité de l'homme. En effet, en plus des enjeux business de cette journée (plus de 900 interactions en networking), les participants ont tâché de mettre fin aux craintes qui persistent face à l'IA.

 

Marketing : IBM et Datakalab séparent le grain de l'ivraie avec une IA qui détecte les émotions

Par : HUB Institute
22 avril 2019
Temps de visionnage14 min

Le marché de la data émotionnelle devrait passer de 123 millions de dollars cette année à 3,8 milliards en 2025, soit 30,85 % de croissance. William Benalal, Associate Partner IBM et Practice leader Digital Marketing Solutions, donne ici le point de départ d’une intervention sur l’évolution du marketing promotionnel vers un marketing émotionnel. "Tout le monde ressent des émotions. C’est universel". Seule la mesure de ces réactions serait à même de souligner ce qui est un bon message de ce qui ne l’est pas dans un contexte "d’infobésité." Pour faire face à cet immense challenge la donnée émotionnelle est la clé ; reste à savoir comment la capter, l’analyser et l’exploiter. Réponses avec IBM et Datakalab.

  • En 2016, IBM a présenté deux API de son intelligence artificielle Watson. Watson Tone Analyzer et Emotion Analysis utilisent l’analyse de la syntaxe et du champs lexical pour détecter les intentions et mesurer les émotions exprimées dans un texte.
     
  • En 2018, le système Watson Debater met au défi des Américains experts en débat. Ce premier système d’IA, capable de débattre de sujets humains complexes, est obligé de comprendre les arguments et les émotions de son adversaire. À la suite de cette analyse, la solution construit son argumentaire en temps réel, pour contrer son opposant tout en séduisant le public. Watson Debater, fait même de l’humour.
     
  • En 2019, une solution, qui exploite l'expertise de la start-up Datakalab en matière de "facial coding", soit la détection des micro-expressions du visage et la mesure des émotions grâce à l'intelligence artificielle, a été développée en collaboration avec IBM. "L’émotion seule ne suffit pas. Il faut comprendre ce qu’est en train de faire l'être humain sur le site [web]". De ce fait, ces métriques émotionnelles sont couplées aux données transactionnelles collectées par IBM. Ainsi, Datakalab expérimente sur un panel de consommateurs de la marque Eram et identifie les produits qui génèrent le plus d’interactions sur le site e-commerce avec le meilleur engagement émotionnel.
     
  • Dynamisé par l’intelligence artificielle, le marché de la data émotionnelle sera porté par les secteurs du retail, des services professionnels, de la publicité, du gaming et de la santé. Les principaux cas d’usages émergeront dans l’expérience client.

Rédactrice : Lauraline Maniglier