Image
Replay-Webinar-HUBInstitute-Yext-Francknegro-IdrissAberkane-Savoir-MoteursDeRecherche-MaximeTricoire

Révolution numérique & moteurs de recherche : libérez les connaissances !

Par : Maxime Tricoire
29 juillet 2020
Temps de lecture : 8 min
Chapo

À l’occasion de la sortie de Yext Answers, moteur de recherche on-site basé sur le Natural Language Processing (NLP), Franck Negro, Managing Director Southern Europe de Yext, recevait Idriss Aberkane, essayiste et conférencier, pour échanger sur l’impact de la révolution numérique et des moteurs de recherche sur nos vies. Ensemble, ils évoquent la manière dont la technologie redéfinit notre rapport à l’information et au savoir.

Voir le replay vidéo

Body

Transformation digitale : la période de tous les changements ?

Franck Negro Idriss AberkanePour introduire ce webinar, Idriss Aberkane et Franck Negro reviennent sur la transformation numérique que nous vivons actuellement. Pour l’essayiste, il ne s’agit ni plus ni moins que d’une Renaissance 2.0, à cela près que les révolutions engendrées par le numérique sont plus nombreuses et surtout plus récurrentes. Un constat partagé par Franck Negro qui n’hésite pas à employer le terme de révolution civilisationnelle pour définir la transformation digitale.

Nous sommes dans une période semblable à la Renaissance du XIVe siècle, à cela près que l’époque dans laquelle nous vivons est encore plus disruptive. L’ordinateur est aujourd’hui plus puissant que ne l’a été l’imprimerie à l’époque, la blockchain est sur le point de changer le rapport que nous avons à l’écriture comptable. […] De manière générale, le rythme des révolutions s’est accéléré : si auparavant nous avions des révolutions tous les 30 ou 40 ans, elles surviennent aujourd’hui tous les 5 ans.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

La Blockchain, l’IA et même la révolution numérique sont des révolutions que l’on voit sous un angle technologique. Pourtant, elles vont beaucoup plus loin et sont des révolutions civilisationnelles, voire anthropologique.

- Franck Negro, Managing Director Southern Europe (YEXT)

Moteurs de recherche : de la révolution de l’information à la révolution du savoir

Au cœur de cette transformation numérique se trouvent les moteurs de recherche. Apparus dès la fin du XXe siècle, ces derniers ont su rapidement prendre une place prépondérante dans nos vies. À tel point que, selon une étude menée par deux chercheurs du MIT, il faudrait payer près de 17 000$ pour priver un citoyen de ce type d’outil. Un constat qui n’étonne pas Idriss Aberkane, tant les moteurs de recherche et la technologie sont devenus des extensions de notre corps et de notre cerveau.

Slide etude search
La capacité à sortir un souvenir de sa tête pour le matérialiser dans le monde réel, c’est l’histoire de l’humanité. C’est ce que nos ancêtres faisaient avec les peintures rupestres et ce que nous continuons de faire avec les médias. […] Les moteurs de recherche sont comparables aux techniques de réfrigération modernes. Aujourd’hui, grâce à la réfrigération, il est possible de manger des huitres fraiches au fin fond de l’Ukraine ou de la Russie. […] Avec internet, c’est la même chose : on peut accéder à une pensée venant de très loin, très rapidement.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Steve Jobs considérait que la technologie était une extension de nous-mêmes. Et cela est vrai : si l’on perd notre téléphone, on perd immédiatement accès à certains services et notre cerveau ressent cela comme une amputation. […] Et c’est d’autant plus vrai avec les moteurs de recherche. Sans la recherche, nous sommes des piétons dans la noosphère. Un moteur de recherche c’est un véhicule de l’esprit qui nous permet de voyager dans le monde des idées bien plus vite que si l’on devait consulter une bibliothèque.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Idriss Aberkane et Franck Negro reviennent ensuite sur la période d’infobésité que nous vivons actuellement. Cette période a progressivement poussé les moteurs de recherche à se muter en moteurs de réponse. Une transformation rendue possible par les avancées en matière d’IA, de NLP mais également par l’apparition du Knowledge Graph. Pour autant, les deux experts mettent en garde contre les dérives que peuvent engendrer les moteurs de recherche, notamment en termes de fake news. Idriss Aberkane invite les citoyens à se doter d’une culture numérique.

Nous vivons dans une époque saturée par l’information. Aujourd’hui, le dernier mètre entre la machine et le cerveau est devenu un point de resserrement. Pour faire simple, c’est comme si l’on passait d’une autoroute à 18 voies à une départementale : cela crée un embouteillage. […] Avant, on estimait que la connaissance doublait tous les 10 ans. Maintenant, on sait qu’elle double toutes les 10 heures.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

La révolution numérique c’est également une évolution des interfaces. L’idée est de rendre toujours plus simple et rapide l’accès à l’information. Et cela se perçoit quand on voit les investissements des GAFAM dans le NLP et l’IA. […] Un autre tournant a été la présentation du Knowledge Graph de Google qui a permis aux moteurs de recherche d’être plus en adéquation avec la réalité.

- Franck Negro, Managing Director Southern Europe (YEXT)

Comme pour le gaz propane, le raffinage de la data en augmente la valeur. C’est pour cela qu’aujourd’hui Google donne des réponses plutôt que des résultats de recherche. Google rêve de changer sa mission pour distribuer de la connaissance et non plus de l’information. […] Quand Alphabet se déclare être une AI Company, c’est une manière de faire en sorte que l’ordinateur gère la connaissance et non plus la seule information.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Ce qu’on remarque depuis la Seconde Guerre Mondiale, c’est que lorsqu’on met la machine au niveau de l’homme, on crée de la valeur. À l’inverse, quand on rabaisse l’homme au niveau de la machine, on en détruit. […] Le Knowledge Graph c’est un moyen d’amener la machine au niveau de l’homme, de l’humaniser, plutôt que d’industrialiser l’homme.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Cette surabondance d’information et de connaissance est devenue ingérable. Si bien que certains cherchent à améliorer notre manière d’emmagasiner la connaissance avec par exemple des livres audio ou même, comme le pense Eleon Musk, avec des implants neuronaux. Pourtant, notre façon naturelle de consommer la connaissance est encore valable aujourd’hui, mais il faut que nos logiciels soient plus ergonomiques. Et c’est là qu’entrent en jeux les graphes de connaissances et le web sémantique : ils fournissent des représentations ergonomiques du savoir pour notre cerveau.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Si les gens ne cherchent pas à négocier quand un marchand leur présente le prix sur une calculette, c’est car ils y voient un écran digital et se disent immédiatement qu’il y a une logique mathématique. C’est la même chose avec les moteurs de recherche qui affichent un résultat qui devient automatiquement la vérité révélée. Et c’est un réel problème, qui a poussé les Chinois à interdire Google et les Russes à construire leur propre moteur de recherche. C’est une bataille mondiale pour la vérité.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Culture, anti-fragilité, monde réel : les conseils d’Idriss Aberkane

Avant de conclure leurs interventions, Idriss Aberkane adresse quelques conseils aux entreprises. Il revient également sur l’importance de certaines notions comme la culture d’entreprise, l’anti-fragilité face à la crise et évoque l’importance d’être connecté au monde réel.

La culture d’entreprise c’est ce qui fait prendre les bonnes décisions en temps de crise. C’est la culture d’Apple qui a poussé Steve Jobs à s’orienter vers la musique alors même que le secteur était bouché. C’est la culture d’Axa qui a poussé Henri de Castries à ne pas acheter des emprunts risqués et ainsi préservé Axa de la crise des subprimes. La culture vaut de l’argent.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

La manière dont nous mesurions le monde auparavant était simple. Pendant des siècles, on a pensé que les metrics ne bougeraient pas. Mais les metrics utilisées sur internet, ou par les agences de notations, sont fausses. Qui pensait que Thomas Cook ferait faillite ? De plus, si l’on utilise les metrics traditionnelles, la Deutsche Bank est virtuellement morte ! La réalité est plus importante que les metrics. Il nous faut voir le réel pour ne pas nous tromper.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Un conseil que je pourrais donner aux entreprises est de ne pas chercher à suroptimiser. Durant la période du COVID, les sociétés qui avaient suroptimisé leurs supply chains ou leurs business models sont celles qui ont le plus souffert de la crise, car la suroptimalisation rend fragile. […] La fragilité c’est la faiblesse face à l’imprévu. L’anti-fragilité est une caractéristique de l’intelligence.

- Idriss Aberkane, essayiste et conférencier

Quelques lectures pour l’été

Pour conclure ce webinar, Idriss Aberkane et Franck Négro nous font part de leurs recommandations de lecture. Traité philosophique, biographie de chef d’entreprise ou essai sociologique, tous vous permettront de remettre en cause votre rapport au savoir, à l’innovation et au numérique. Bonne lecture !


Vous souhaitez en savoir plus sur Yext Answers ? Bénéficiez dès maintenant d’un essai gratuit de 3 mois !

Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Producer

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.