Video time
17 min

Solar Impulse : en finir avec l’inefficience énergétique de nos sociétés

Par : Maxime Tricoire
10 décembre 2020
Temps de visionnage17 min

La question de la transition énergétique est au cœur des enjeux de développement durable. Outre l’usage d’énergie renouvelable, cette transition doit pousser nos sociétés à produire et à consommer de manière plus efficiente, pour préserver la rentabilité des entreprises et notre capital environnemental. Pour en parler, le Sustainable Paris Forum donnait la parole à Bertrand Piccard, médecin, explorateur et fondateur de la Solar Impulse Foundation.

“Une phrase, que l’on attribue à André Malraux, dit que le 21e siècle sera spirituel ou ne sera pas. J’ai personnellement envie de dire qu’au 21e siècle, la transition énergétique sera rentable ou ne sera pas”, clame Bertrand Piccard. Pour l’explorateur, il est impensable d’effectuer cette transition en allant voir des chefs d’entreprises, qui doivent rémunérer des milliers d’emplois, et des politiciens, qui doivent assurer leurs ré-élections, sans parler leur langage. Cette notion est, selon l’explorateur, fondamentale pour sortir du dilemme posé par 2 courants de pensée majoritaires en cette période : celui de la décroissance, qui nous amène à un chaos social, et celui de la croissance illimitée, qui nous amène à un désastre écologique. 

Pour l’expert, le principal problème de notre société réside dans l’inefficience de son fonctionnement. “Avant même la crise de la COVID-19, des industriels me parlaient de récessions à venir. Et pour cause : nos systèmes gaspillent 75% de l’énergie qu’ils utilisent, nos bâtiments sont mal isolés, 50% de la nourriture produite est gaspillée, les déchets ne sont pas valorisés… ”. Une situation qui se traduit par des marges bénéficiaires trop faibles, qui poussent à produire en masse. “Il ne s’agit pas aujourd’hui de détruire ce qu’on a, mais de construire un monde efficient avec le respect et l’amour de la nature et de la rentabilité.”

Le CO2 est un marqueur d’inefficience, la rentabilité de la transition énergétique ne fait plus de doute. C’est un train qu’il nous faut prendre maintenant, ou on le ratera. Ceux qui ne le feront pas disparaîtront, comme Kodak ou les dinosaures

- Bertrand Piccard, fondateur (Solar Impulse) 

Bertrand Piccard revient sur le rôle que les technologies ont à jouer dans l’efficience énergétique. “Beaucoup de technologies qui n’existaient pas ou s’avéraient trop coûteuses il y a quelques années sont aujourd’hui mises en place […] Produire plus, c’est l’ancien monde. Il faut aujourd’hui digitaliser nos réseaux et miser sur les énergies renouvelables, qui sur la moitié du globe s’avèrent 4 fois moins chères que les énergies fossiles. En plus de cela, il faut déployer de nouvelles solutions de stockage et les mettre en relation avec l’utilisateur au moment où il en a besoin.”

“Les gouvernements ont besoin d’outils pour avancer dans cette transition écologique. Si cette dernière est si lente, c’est parce qu’il est toujours légal de polluer. Si les outils apparaissent, les gouvernements pourront réglementer et créer un cadre nécessaire permettant aux startups de se développer et de permettre aux entreprises qui œuvrent dans ce sens d’être reconnues. » analyse Bertrand Piccard. Et le médecin de conclure : “Il n’y a pas une solution miracle. Mais le miracle c’est qu’il existe des milliers de solutions.”