La Grande Récré à l’ère du commerce unifié

Par : Maxime Tricoire
31 janvier 2020
Temps de visionnage min

Longtemps présenté comme indispensable pour les retailers et e-commerçants, l’omnicanalité serait-elle sur le point d’atteindre ses limites ? Manque d’agilité, couts élevés, faible customer-centricity… un certain nombre d’acteurs délaissent ce type de méthode au profit de solutions présentées comme « plus avancées » de « commerce unifié ». Cyril Lopez, Responsable E-commerce de La Grande Récrée, et Eric Chemouny, COO de Proximis reviennent lors du HUBDAY Future of Retail & E-commerce sur l’expérimentation de ce nouveau dispositif.

Cela fait 10 ans que l’omnicanalité est sur les lèvres de tous les retailers. Pourtant aucun d’entre eux n’a à ce jour réussi à proposer une telle expérience. Et pour cause : créer des parcours dédiés à chaque canal c’est au final recréer des silos.

- Eric Chemouny, COO (Proximis)

  • À l’arrivée de Cédric Lopez à la tête de la division e-commerce de La Grande Récré, l’entreprise dispose déjà de différents outils, online et in-store, permettant entre autres au client de commander en ligne, de retirer ses achats en magasin… Pour autant, la disparité de ces dispositifs combinés à une mauvaise vision des stocks limite l’efficacité des solutions utilisées.
     
  • La Grande Récrée fait alors le choix de repenser totalement la manière dont elle interagit avec le client et passe d’une logique d’omnicanalité à une approche de commerce unifiée. Pour ce faire, elle s’associe avec Proximis pour lancer un nouveau site internet en seulement 7 mois. Résultat : un site plus épuré et une plus grande agilité pour le client, avec notamment la possibilité de choisir différentes options de livraisons au sein d’un même panier.
     
  • En magasin, les vendeurs sont peu à peu équipés de PDA. Ce dernier leur permet d’avoir une vision à 360 degrés de ses stocks (magasins, entrepôts, autres magasins…), de reprendre un panier abandonné et même d’encaisser le client directement en rayon. "Nous avions prévu d’équiper chaque magasin d’au moins un PDA et d’un TPE dédié. Le succès est tel que nos vendeurs plébiscitent cette solution et nous poussent à accélérer son déploiement" explique Cyril Lopez. Et ce dernier de rajouter  "Notre but est de ne jamais dire non à un client" .
     
  • Résultat de cette expérimentation : le site internet enregistre des temps de chargement divisés par 4  et le taux de rebond de ce dernier est réduit de 28%. Plus globalement, la marque voit son taux de conversion grimper de près de 130% tandis que le panier moyen du consommateur augmente de près de 16%.