Image
01-Replay-HUBDAY-DATA-AI-HUBInstitute-EmmanuelVivier

Keynote d’ouverture : Data & IA, retour aux bases

Par : Claire Plassart
21 avril 2021
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Emmanuel Vivier, Principal Analyst et Cofondateur du HUB Institute, donnait le coup d’envoi du HUBDAY DATA & AI for Business en présentant les bases de la data et de l’intelligence artificielle, ainsi que leurs principaux enjeux. Cette présentation de 15 minutes est un extrait du HUBREPORT Les bonnes pratiques Data & IA à suivre en 2021, disponible dès le 21 avril 2021. 

Body

Le secteur de la data regroupe de multiples sujets, au-delà de l’IT et du marketing, ce qui génère une grande complexité pour les entreprises traditionnelles. Emmanuel Vivier insiste sur un point essentiel : ne pas confondre les données avec de l’information. En effet, les données doivent être traitées pour devenir des informations et apporter une valeur ajoutée aux usages. 

La première étape consiste à se poser les bonnes questions pour définir une stratégie data, en suivant les 5 S de la Smart Data

  • Stratégie
  • Sourcer
  • Sélectionner
  • Signifier
  • Symboliser

Ensuite, il convient de mettre en place une gouvernance de la data. 

Pour approfondir ce sujet de la gouvernance de la data, consultez le HUBREPORT dédié

Une fois la data collectée, nettoyée, modélisée et analysée, il est possible de la rendre intelligente, grâce aux technologies d’intelligence artificielle. Emmanuel Vivier retrace les débuts de l’IA, née dans les années 1950 avec Alan Turing et John McCarthy. Mais si l’IA nous fascine et semble relever du domaine de la science-fiction, ses applications sont d’ores et déjà intégrées dans notre quotidien : optimisation des trajets par UBER, chatbot d’assistance clients, enceintes connectées Alexa…

L’IA est un mot-valise qui regroupe différentes technologies, et qui peut se résumer par la transformation des données en actions intelligentes. Au centre de l’IA, les algorithmes permettent la résolution des problèmes par des opérations élémentaires, et qui grâce au machine learning, sont capables d’améliorer leurs analyses ainsi que leurs performances. La place grandissante des algorithmes dans notre quotidien fait émerger une grande tendance : le business to algorithm, où les marques doivent séduire les algorithmes qui sont chargés des achats. Arrive-t-on à du commerce prédictif, où nos besoins sont devancés ? Voire même, à travailler pour un algorithme, au lieu d’un supérieur hiérarchique humain ? C’est déjà le cas pour plusieurs catégories de travailleurs : les Youtubers, les livreurs Deliveroo ou Uber Eats, ou encore les chauffeurs Uber ou Lyft !  

L’intelligence artificielle, c’est aussi le deep learning, où le logiciel n’est pas « écrit » mais « entraîné ». Les humains créent des modèles d’IA et rassemblent des données organisées. Le logiciel apprend ensuite les bons comportements, s’améliore avec plus de données et souvent dépasse les performances humaines. C’est le cas de GPT-3, lancé par OpenAI, qui parvient à partir d’un texte descriptif, à générer une image. C’est aussi une technique utilisée par des chatbots, qui comprennent le langage naturel et sont capables de dialoguer avec des consommateurs, et d’apprendre de leurs échanges.  

L’utilisation de l’IA pour traiter la data a été boosté par une plateforme : le cloud, qui permet de stocker et analyser une grande quantité de données.

Cette technologie est dominée par les GAFAM, Amazon en tête, avec une grande majorité des parts de marché. Face à cette domination, le cloud français marque un important retard. Faute d’alternative nationale, les entreprises travaillent avec les clouds américains, et sécurisent leurs données par le chiffrement. Des projets à l’échelle européenne sont en cours, comme Gaia-X pour bâtir un écosystème européen sécurisé pour stocker les données sensibles des entreprises, et qui garantit l’interopérabilité et la réversibilité entre les différentes solutions nationales. 

L’intégration de solutions cloud, data et IA passe d’abord par un travail de formation et d’acculturation des équipes. En effet, si 87 % des employés sondés reconnaissent que les données sont un atout, 70 % déclarent se sentir dépassés ou malheureux lorsqu'ils travaillent avec de la data. C’est donc un chantier clé de la transformation digitale, détaillé dans l’ouvrage Le guide de la Transformation Digitale, co-écrit par Emmanuel Vivier et Vincent Ducrey. Le recrutement de profils aptes à maîtriser les enjeux technologiques de la data et à mener la conduite du changement est essentiel pour composer une équipe data. 

Tous ces insights et de nombreux cas concrets sur l’usage de la data et de l’IA sont à retrouver dans le HUBREPORT présentant les bonnes pratiques Data & IA à suivre en 2021, disponible à partir du 21 avril 2021.

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI en vidéo !

Nouveau call-to-action

Profile picture for user clairePlassart
Claire
Plassart
Insights Analyst

Diplômée du Master 2 Communication Publique et Corporate de Sciences Po Lille, Claire se passionne pour les sujets innovants qui révolutionnent le monde des entreprises. Elle s’appuie sur son expertise et une veille rigoureuse pour décrypter les nouvelles tendances et anticiper leurs conséquences pour les marques.