Image
35-Replay-HUBDAY-DATA-AI-HUBInstitute-H&M

H&M : le développement IA, un axe essentiel à l’échelle du groupe

Par : Judith Rodriguez
21 avril 2021
Temps de lecture : 3 min
Chapo

En 2018, le groupe H&M fait de l’intelligence artificielle sa nouvelle priorité, remplaçant à ce titre la durabilité – qui reste tout de même au cœur des problématiques du retailer. Mais l’histoire commence deux ans plus tôt, alors que le CEO vient interroger ses équipes : que fait H&M autour de l’IA ? La réponse est simple : pas grand-chose. Errol Koolmeister, Head of AI Foundation au sein du groupe H&M revient sur ces cinq dernières années concentrées sur le développement IA.

Body

5 ans de recherches : retour sur les différentes phases

Se lancer dans l’IA n’est pas une mince affaire, même pour un groupe de la taille d’H&M. En 2017, les 7 premières initiatives sont lancées, avec l’aide d’un cabinet de conseil. Mais des consultants, ça ne suffit pas : il faut investir dans des ressources internes, et ce, dès 2019.  En 2020, les recherches avancent, les équipes internes prennent le lead sur le sujet : les projets IA sont complètement autonomes, et apportent de la valeur à la globalité du groupe. Les sales sont data-driven, l’expérience client complètement personnalisée. Mais que faire de plus en 2021, après plus d’un an de pandémie ?

Des projets IA sur toute la chaîne de valeur

Chez H&M, l’IA couvre toute la chaîne de valeur, de la conception à la production, en passant par la logistique, les ventes et l'expérience client.

- Errol Koolmeister, Head of AI Foundation (H&M Group)

Du design à la conception, en passant par la logistique, la supply chain, le stockage, les prévisions de ventes, la personnalisation… L’IA est un outil qui peut aider tous les métiers du groupe H&M, mais aussi l’expérience client. Un objectif clair, une vision aussi : "Faire du groupe H&M le leader du secteur de l'IA appliquée avec des solutions évolutives et intégrées couvrant l'ensemble de la chaîne de valeur"

Même pour l’un des plus gros retailers au monde, l’IA ne vient pas sans challenge

Mais pour atteindre les objectifs, plusieurs défis sont à relever :

  • À commencer par le manque de ressources, notamment de talents ;
  • Un long temps de développement (à peu près 12 mois pour un use-case d’IA), mais aussi de mise sur le marché ;
  • Un manque de connaissances et de ressources en ingénierie comme en général autour de l’IA ;
  • Ou encore une faible maîtrise de l’IA dans toute l’organisation.

Pour répondre à la vision du Groupe et à ces challenges, les équipes ont pensé un concept : The Fountainhead, une encapsulation des capacités de l’IA pour une démocratisation à large échelle, pour les équipes produit (250 chez H&M), mais aussi à l'échelle du Groupe, en donnant accès à un large éventail de ressources techniques comme non-techniques autour de l’IA. Les équipes ont ainsi accès à des outils, du soutien dans les projets de développement, mais aussi à des formations, cours en ligne, documentation, modèles et best practices dans le domaine. 

Des objectifs clairs, jusqu’au consommateur final

Errol Koolmeister est précis : une fois que les capacités développées par The Fountainhead seront disponibles, l’utilisateur final devrait voir une réduction du lead time de 50%. Les processus ont été testés plusieurs fois, le verdict est clair : les délais de développement sont réduits de 12 à 6 mois. Mais ce n’est encore que le bout de l’iceberg pour H&M, qui travaille à intégrer l’IA dans toute la chaîne de valeur, notamment dans la prise de décision : d’ici 2025, tous les processus de prise de décision seront amplifiés par l’IA.

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user JRodriguez
Judith
Rodriguez
Digital Consultant