Image
Article-Tendances-CloudVertical-IBMFrance-HUBInstitute.

Cloud vertical : le potentiel du cloud public adapté aux environnements les plus réglementés

Par : Thibault Deschamps
28 avril 2021
Temps de lecture : 6 min
Chapo

Le cloud public participe grandement à l’innovation applicative des entreprises dans le cadre de leur transformation digitale. Toutefois, certains secteurs économiques très réglementés (comme le secteur financier) sont freinés dans son adoption. Pour les y aider, certains cloud providers proposent désormais des environnements customisés dans le nuage, adaptés à leurs enjeux business spécifiques. IBM est l’un des précurseurs de cette approche par écosystème.

En partenariat avec
Body

Pour permettre une grande variété d’usages et de développements applicatifs, le cloud public est construit sur un modèle industriel et généraliste.

Cependant, cette logique généraliste reste peu adaptée aux environnements business réglementés. Ouafaa El Moumouhi, IBM Public Cloud Director chez IBM France, prend exemple sur le secteur financier et relève ainsi que "si à l’heure actuelle entre 20 et 25% des processus IT des entreprises résident aujourd’hui dans le cloud, cette valeur se situe plutôt aux alentours de 13% pour les entreprises du secteur financier." 

IBM Cloud For Financial Services : un cloud construit pour répondre aux exigences de conformité des entreprises du secteur financier

Dans le cloud public, les banques (et autres entreprises du secteur financier et des assurances) mettent entre 2 et 3 ans pour développer et faire vivre un framework de sécurité et de conformité adapté à leurs enjeux business et réglementaires. Nous proposons à nos clients d’en bénéficier directement et par design sur notre plateforme IBM cloud pour une implémentation complètement industrialisée et automatisée

- Ouafaa El Moumouhi, IBM Public Cloud Director (IBM France)

Conscient des contraintes qui freinent leur usage du cloud, IBM se propose de customiser son cloud public pour répondre aux enjeux business spécifiques du secteur financier. Cela se traduit par la plateforme IBM Cloud For Financial Services. Celle-ci se démarque d’autres clouds "verticalisés" du marché par l’usage des technologies avancées du groupe, à commencer par l’IA Watson. "Avec elle nous sommes capables d’automatiser un grand nombre d’étapes du processus DevOps, notamment le contrôle de conformité." En outre, IBM Cloud For Financial Services met à disposition de ses utilisateurs des applications business critiques conçues "sans faire de concessions sur le respect de la réglementation" avec le soutien de nombreux partenaires reconnus dans le secteur financier tels que Vermeg, IziCap, Sopra Banking, ou encore SAP. Un écosystème logiciel qui permet de garantir une cohérence de sécurité et de conformité de la chaîne de valeur digitale de la banque.

La plateforme IBM Cloud For Financial Services est déjà exploitée par BNP Paribas. Un cas client que vous pouvez retrouver sur ce webinar.

IBM Cloud For Telecommunications : un cloud vertical qui accélère les usages de la 5G

La plateforme IBM Cloud For Telecmmunications s’adresse aux entreprises des Telco qui, à la veille d’une transition réseau vers la 5G, doivent relever deux enjeux majeurs.

"Ils doivent dans un premier temps transformer leur cœur de réseau à la fois en le virtualisant et en automatisant son exploitation pour transiter progressivement vers un modèle Telecom as a service." Ouafaa El Moumouhi nous rappelle que les infrastructures de télécommunication sont devenues très complexes avec la multiplication des réseaux (2G, 3G, 4G et bientôt 5G). Les opérateurs entendent donc rationaliser leurs approches infrastructurelles et opérationnelles.

En la matière, le cloud d’IBM promet de belles choses en combinant solutions d’orchestration, de provisionning, d’automatisation des infrastructures, et les technologies de Red Hat (acquise par le groupe en 2018) véritables standards en matière de virtualisation, de containerisation, et d’exploitation réseau. Là encore, IBM Cloud For Telecommunications est enrichi d’un écosystème de partenaires intégrant notamment les équipementiers réseau afin de fournir une infrastructure cloud native performante.

Pour tenir ses promesses, l’infrastructure 5G prévoit un déploiement extrêmement distribué, c’est donc l’opportunité pour l’opérateur télécom d’amener de nouveaux services en périphérie.

- Ouafaa El Moumouhi, IBM Public Cloud Director (IBM France)

Pour ce faire, le groupe technologique intègre une solution de cloud distribué, IBM Cloud Satellite à la plateforme Cloud for Telecommunications. "Elle permet à la fois de déployer les infrastructures cloud native de l’opérateur en périphérie et d’y adosser des services cloud supplémentaires, dont l’IA afin de développer les cas d’usages edge computing et 5G.Ce point soulevé par Ouafaa El Moumouhi est crucial pour le développement de services innovants ; et pour bien le comprendre, nous pouvons prendre l’exemple des voitures autonomes. Ces dernières doivent évaluer en temps réel et en permanence leur position par rapport à leur environnement immédiat. De fait, cela implique de permettre des échanges d’informations entre véhicules et objets connectés (trottoirs, signalisations routières, et autres senseurs…).

Pour fonctionner à l’échelle d’une ville (ou d’un pays), un tel service impliquerait  l’emploi d’un volume de données considérable. Et comme l’explique la spécialiste IBM, "la faible latence et la gestion de la densité des communications sont les conditions sine qua non pour la viabilité de ce service, sans cela notre voiture autonome n’irait pas loin sans causer des dégâts." Il faut donc que les services du réseau qui assurent le traitement des données se fassent au plus proche du lieu où la donnée est générée (en "edge").

En répondant aux enjeux de déploiement cloud native et de transformation des modèles opérationnels et économiques autour de la 5G, la plateforme IBM Cloud for Telecommunications semble être un atout à la transformation des opérateurs telecom vers un modèle Telecom as a service.

Secteur public, santé et retail : d’autres clouds verticaux en préparation ?

À l’avenir, d’autres secteurs professionnels pourraient tirer parti de ces clouds verticaux. "Nous nous attaquons essentiellement aux processus les plus réglementés. Nous pourrions envisager de telles plateformes de cloud pour le secteur public ou bien celui de la santé", confie Ouafaa El Moumouhi, IBM Public Cloud Director chez IBM France. 

Le secteur du retail est lui concerné puisqu’IBM prépare une plateforme d’hybride cloud for retail spécifique s’axant sur trois enjeux majeurs :

  • Le parcours client avec l’expérience magasin et e-commerce ainsi que l’hyper personnalisation de l’offre
  • Une supply chain agile et transparente pour des enjeux de traçabilité, d’efficacité opérationnelle et RSE
  • La modernisation des applicatifs IT reposant sur une architecture hybride cloud et le renforcement des opérations de cybersécurité et de cyber résilience

Là encore et à l’instar des deux autres plateformes pour les services financiers et les télécommunications, le cloud d’IBM s’augmente également des propositions d’éditeurs du marché afin de répondre à l’ensemble de ces enjeux. 

En définitive, plus que des plateformes technologiques, les clouds verticaux d’IBM deviennent des "plateformes de marché", pensées pour mieux armer les clients face à leurs enjeux métier. Elles permettent d’y répondre de manière spécifique, beaucoup plus rapidement, et ce avec une véritable cohérence technologique pour chaque maillon de la chaîne de valeur digitale. 

Profile picture for user tdeschamps
Thibault
Deschamps

La mission de Thibault en tant que journaliste est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing...