Image
Article-Tendances-CES2021-HealthTech-HUBInstitute

En quête d’innovations : HealthTech, ce qu’il fallait retenir du CES 2021

Par : Maxime Tricoire
21 janvier 2021
Temps de lecture : 5 min
Chapo

Cette année encore, le CES de Las Vegas a livré son lot d'innovations. Pour ses lecteurs, le HUB Institute et ses experts proposent "En quête d’innovations", une série qui analyse et décrypte les grandes tendances observées autour de 6 thèmes : Healthtech, smart city & mobility, retail & customer experience, home/office & entertainment, sustain & tech for good, industrie 4.0…Retrouvez ici le premier épisode dédié au secteur de la HealthTech.

Body

La santé est aujourd’hui au cœur des préoccupations des citoyens. Si le sujet revêtait auparavant un aspect particulier, son importance s’est d’autant plus exacerbée lors de la pandémie de la COVID-19. À tel point que 51% des personnes interrogées par Accenture considèrent leur santé comme leur priorité numéro 1 (80% estiment que la santé de leurs proches s’inscrit dans leurs 3 premières priorités). Pour répondre à ces besoins grandissants, le domaine de la santé doit aujourd’hui effectuer sa mue numérique. Loin de cantonner aux seuls actes de soins, l’e-santé doit au contraire englober l’ensemble de l’écosystème de la santé : de la prévention à l’hospitalisation en passant par le médicament et la couverture santé.

Extrait-HUBREPORT-CES2021-HealthTech-HUBInstitute
Extrait du HUBREPORT : BEST of CES 2021 - HUBInstitute

COVID-19 : un catalyseur d’innovation

À bien des égards, la COVID-19 a agi comme un catalyseur de l’innovation pour l’écosystème de santé. Qu’il s’agisse de répondre aux nouveaux usages ou de permettre une meilleure application des gestes barrières, les entreprises présentes lors du CES ont présenté pléthores de solutions en ce sens.

Côté désinfection, on notera la poignée de porte auto-désinfectante de Cleanmotion. Présenté lors du CES 2021, l’objet embarque un réservoir de désinfectant qui s’active après chaque utilisation à l’aide d’une bague automatique glissant sur la poignée et permettant de tuer jusqu’à 99% des bactéries présentes. D’autres innovations, telles que la lampe à UV-C de Targus ou le robot Adibot d’UBTech Robotics, proposent également d’automatiser la désinfection des équipements du quotidien.

La COVID-19 a également permis l’émergence de la télémédecine : 99% des médecins généralistes britanniques ont ainsi déclaré avoir utilisé une plateforme proposant ce type de solution durant la crise de la COVID-19. Si ce taux devrait baisser une fois la crise passée, la démocratisation de la pratique reste en marche. Une situation rendue possible par le nombre croissant d’innovations permettant la consultation et le monitoring à distance des patients. Ainsi, l’hôpital new-yorkais Mont Sinaï s’est allié avec Google pour créer un système de monitoring basé sur les caméras Google Nest permettant au corps médical de suivre et communiquer à distance avec le patient, réduisant ainsi les entrées et sorties dans les chambres et permettant une économie de temps et d’équipements médicaux. De son côté, la startup israélienne Binah.AI édite une application capable de récolter certaines informations médicales (fréquence cardiaque, stress, saturation en oxygène…) à partir d’images en temps réel. Un service permettant par exemple de repérer les symptômes du COVID-19 tout en évitant de saturer les espaces médicaux.

De nouvelles technologies aux services de la santé qui se démocratisent

Outre la COVID-19, l’avènement de la santé connectée est également rendu possible par l’arrivée à maturité de nombreuses technologies. Parmi elles :

  • La robotisation, avec des robots de plus en plus présents quelle que soit l’étape dans le parcours de soin. On pense notamment aux robots Pepper utilisés au Japon pour renseigner les personnes en quarantaine ou encore Buddy de Blue Frog Robotics qui accompagne au quotidien les personnes vulnérables (personnes âgées, autistes etc…).
     
  • L’IA, qui va permettre un suivi personnalisé de chaque patient. Cette technologie peut s’inscrire au quotidien dans le parcours de soin, comme le propose Carepredict avec une solution adaptée aux seniors, mais également dans des actions de prévention comme le propose NUVI Lab avec un scanner capable d’analyser le type et la quantité de nourriture dans un plat pour ensuite fournir un rapport sur l’équilibre alimentaire de son utilisateur.
     
  • L’IoT, et notamment les wearables, qui permettent d’agir sur sa santé au quotidien. Philips a ainsi présenté lors de ce CES une brosse à dent connectée s’adaptant aux habitudes de ses utilisateurs ou encore un masque contre l’apnée du sommeil réalisé sur mesure à partir d’un simple quizz et d’un selfie.
     
  • La NGS (Next Generation Sequencing) qui permet un séquençage moléculaire à haut débit. Cette technologie est en passe de se démocratiser avec des coûts de séquençage passés de 3 milliards$ à 200$ d’ici à 2024. Cette technologie permet par exemple un meilleur diagnostic et suivi des personnes atteintes de cancer.

Santé : de nouveaux acteurs pas si nouveaux...

Autres tendances fortes : la percée effectuée par les géants de la tech et du retail sur le marché de la santé. Et de fait : par leur capacité à collecter et analyser la donnée, à produire hardware et logiciel mais également par leur expertise logistique, ces géants ont tout pour réussir à disrupter le marché.

Si nous évoquions précédemment le partenariat entre Google et l'Hôpital new-yorkais Mont Sinai, la firme de Mountain View ne compte pas s'arrêter là. Elle avance également sur les sujets liés à l’assurance maladie (avec des investissements dans des FinTechs tels que Oscar, Clover, ou Collective Health) mais également à l'hôpital connectés, avec des outils existants tels que DeepMind, Google Cloud ou Google Pixel.

De son côté, Walmart profite de son réseau de magasins de proximité pour renforcer sa présence dans le milieu de la pharmacie. Le géant du retail a ainsi acquis en 2020 la startup Care Management pour mieux gérer ses stocks de médicaments. L’entreprise a également déployé en 2021 ses cliniques Walmart Health, avec des prix très agressifs pour le marché américain. Son grand rival, Amazon, avance lui aussi sur le sujet avec le rachat de la pharmacie PillPack ou encore le lancement de skills Alexa dédié à la gestion des médicaments pour le patient.

Enfin, Apple tisse petit à petit sa toile dans le milieu en créant son propre écosystème de santé s’appuyant sur ses différents produits (iPhone, AppleWatch…) et en permettant aux développeurs et chercheurs d’accéder à certaines données émises par leurs propriétaires.


Vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de notre analyse de la HealthTech au CES ? Commandez dès maintenant notre HUBREPORT : BEST OF CES 2021

Nouveau call-to-action

Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Manager

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.