Image
Article-Tendances-Formation-Elearning-Skillsoft

E-learning : après la COVID, comment les entreprises pensent la formation aux métiers du numérique ?

Par : Thibault Deschamps
15 octobre 2021
Temps de lecture : 5 min
Chapo

De plus en plus d’entreprises investissent dans la formation online (ou e-learning). Si le contexte sanitaire de la crise de la COVID offre une explication réaliste à cette tendance, force est de constater que celle-ci ne devrait pas s’inverser avant longtemps. Parallèlement, les déficits de savoir dans les métiers de la technologie encouragent les entreprises à investir dans des stratégies de requalification des compétences. Analyse.

En partenariat avec
Body

Découvrez comment  Worldline parvient à rester en tête de la course aux talents technologiques grâce à Skillsoft lors de notre webinar dédié !


Formation continue : l’e-learning multimodal remporte l’adhésion des entreprises

Entre 2020 et 2021, Skillsoft, éditeur de la plateforme de formation internationale Percipio, observe un réel essor de l’e-learning, en particulier concernant les compétences IT. Le nombre d’heures de formations consommées sur la plateforme aurait progressé de 52% pour un total de 6,5 millions d’utilisateurs. Une tendance qui s’explique en grande partie par le contexte sanitaire de la COVID-19. En généralisant le télétravail, il a naturellement provoqué un déplacement des investissements des programmes de formation en présentiel vers l’e-learning.

Cependant, les entreprises et leurs collaborateurs semblent préférer les programmes qui parviennent à mixer les expériences de formation comme l’évoque Christophe Vial, CSM Manager France de Skillsoft : "Il faut pouvoir proposer des formations à distance et multimodales, c'est-à-dire adaptées à différents formats tels que le podcast, le livre numérique, la vidéo, et même désormais une interaction en live avec un coach personnel." Si la capacité d’apprendre à distance est prioritaire, elle doit maintenant réintroduire le lien humain. Pour preuve, l’inscription à des bootcamps (en direct ou à la demande) a fortement progressé avec 21 000 utilisateurs supplémentaires ayant participé à au moins un bootcamp entre 2020 et 2021. Les apprenants apprécient tout particulièrement la possibilité d’interagir virtuellement avec leurs pairs, et le gain d’interactivité et de dynamisme offert par la présence d’enseignants. Enfin, ce désir de formation traduit un autre besoin : celui de la certification. "Les contenus de formation disponibles étant nombreux, les collaborateurs recherchent de la crédibilité. Ce temps dépensé doit forcément rapporter quelque chose, un enrichissement personnel, une expérience certifiée", explique Christophe Vial.

L’essor du télétravail : accélérateur de la demande en e-learning

Cette tendance à l’e-learning s’explique en premier lieu par la démocratisation du télétravail dans les organisations des entreprises. S’il a d’abord été une contrainte imposée par les réglementations sanitaires du gouvernement, il a finalement séduit les collaborateurs et dirigeants d’entreprises. D’après une étude internationale menée par Microsoft et LinkedIn, 70% des employés souhaitent que la flexibilité du télétravail reste la norme après la crise de la COVID.

Ainsi, même après la réouverture des bureaux, les entreprises sont nombreuses à préférer l’adoption d’organisations hybrides. Celles-ci partagent le temps de travail en présentiel et en distanciel avec en moyenne 2 jours de télétravail par semaine et par collaborateur. Dans ces conditions, conserver des programmes de formation uniquement en présentiel peut rapidement être contraignant. Ce qui explique partiellement la volonté des entreprises d’investir fortement sur l’e-learning, afin d’offrir des parcours de formation plus flexibles, en phase avec la nature agile des organisations hybrides.

Qui recruter quand on ne sait pas quels seront les besoins de demain ?

La transformation digitale des entreprises continue de s’accélérer et avec elle la difficulté de recruter des talents qui répondent à leurs besoins de plus en plus pointus. Le cabinet Korn Ferry estime qu’en 2030, la France pourrait manquer de près de 1,5 million de salariés hautement qualifiés dans le domaine numérique. Aujourd’hui, ce serait 79 000 emplois technologiques qui restent à pourvoir selon Pôle Emploi. En moyenne, les entreprises françaises ne parviendraient à recruter qu’un profil sur deux besoins exprimés. Ainsi, 66% d’entre elles se disent victimes de la pénurie de talents dans les métiers du numérique.

Cette difficulté à recruter est renforcée par l’évolution de plus en plus rapide des techniques et technologies employées. D’après McKinsey, 47% des jobs d’aujourd’hui seront automatisés, forçant près de 375 millions d’actifs dans le monde à changer de catégorie professionnelle en migrant vers des métiers à plus forte valeur ajoutée. Toutefois, il est difficile d’envisager dès aujourd’hui quels seront ces métiers. Le cabinet d’étude de DELL va même jusqu’à affirmer que 85% des jobs de 2030 n’existent pas encore…

Étant donné la difficulté d’anticiper les compétences nécessaires à l’entreprise de demain, on comprend la réluctance à investir dans des recrutements de plus en plus coûteux (la pénurie des talents tirant fortement les salaires vers le haut) et à la préférence accordée à la requalification continue des compétences de leurs collaborateurs actuels. Par ailleurs que cela permet en plus aux entreprises de participer à l’enrichissement professionnel de leurs collaborateurs. Malgré la pénurie des talents, près de 10% des profils technologies en France seraient sans emploi, faute d’une actualisation suffisante de leurs compétences passé 40 ans. Ainsi, le nombre d’heures passées sur des parcours e-learning proposés par Skillsoft et liés à la technologie ne cesse d’augmenter. 60-70% des besoins en e-learning concernent la conception du logiciel, l’infrastructure et la data.


Skillsoft, est l’un des leaders mondiaux de l’e-learning et propose à la fois des solutions de learning management system (LMS) et des contenus formatifs. Christophe Vial - CSM Manager France de Skillsoft, participera prochainement à un webinaire avec le HUB Institute et reviendra sur la manière dont Worldline, leader mondial des services de paiement et de transaction, exploite le potentiel de Percipio pour rester maître de la compétition aux talents technologiques.


Découvrez comment  Worldline parvient à rester en tête de la course aux talents technologiques grâce à Skillsoft lors de notre webinar dédié !

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user tdeschamps
Thibault
Deschamps

La mission de Thibault en tant que journaliste est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing...