Image
Article-Tendance-CES-Industrie40-HUBInstitute-MaximeTricoire

En quête d’innovations : "Industry 4.0", ce qu’il fallait retenir du CES 2021

Par : Maxime Tricoire
11 février 2021
Temps de lecture : 6 min
Chapo

Cette année encore, le CES de Las Vegas a livré son lot d'innovations. Pour ses lecteurs, le HUB Institute et ses experts proposent "En quête d’innovations", une série d'écrits qui décryptent les grandes tendances observées autour de 6 thèmes : HealthTechHome & EntertainmentSustainability & Tech for GoodRetail & Customer Experience, Smart City & Mobility et Industry 4.0. Découvrez dans cet article un nouvel épisode, dédié à l'"Industry 4.0".

Body

Vers une industrie plus résiliente

C’est un fait : toutes les entreprises ont été touchées par les impacts économiques de la COVID-19. Si nombre d’entre elles ont fini par assurer leur continuité business, la multiplication des crises impose un nouveau constat : les organisations doivent désormais agir de manière proactive afin de toujours mieux anticiper l’adversité. Exit la continuité d’activité : les entreprises doivent donc aujourd’hui consolider la résilience de leur structure.

IT : leader de la résilience en entreprises ? 

Si cette transformation touche tous les départements de l’entreprise, l’IT y joue un rôle prépondérant. Et pour cause : de par sa capacité à nourrir et à soutenir l’ensemble des actions de l’organisation, elle est un puissant vecteur d’agilité pour l’entreprise, permettant à toute la chaîne de valeur de gagner en résilience.

Cette résilience passe également par la simplification des procédés de développement d’application, basés sur l’intelligence artificielle. C’est le point de vue défendu par l’entreprise américaine Blaize Inc, qui produit une suite de logiciel à destination de l’industrie. Ces derniers permettent aux entreprises de développer et optimiser des applications d’intelligence artificielle sans nécessairement avoir à connaître le langage informatique. Pour cela, l’outil se base sur une interface conversationnelle, mais également sur un système de drag & drop. En résulte une réduction du temps de développement et de déploiement des solutions ainsi que des coûts.

Cybersécurité : un enjeu qui gagne du terrain 

En 2021, on estime que les cyberattaques coûteront plus de 6000 milliards de dollars à l’économie mondiale. Par leur capacité à toucher tous types d’acteurs et de secteurs, les cybermenaces deviennent une des priorités contre lesquelles entendent lutter les entreprises. Preuve s’il en est : les différentes interventions d’entreprises sur le sujet. Brad Smith, Président de Microsoft, est ainsi revenu sur la cyberattaque subie par Solarwind et a invité les acteurs du monde entier (entreprises, ONG, gouvernements…) à collaborer ensemble sur le sujet. De leur côté, les représentants de McAfee et de Finance of America, sont revenus sur l’évolution du paysage de la cybersécurité. Pour les deux experts, "nous avons atteint la fin de l’efficacité humaine en matière de données" et devons de plus en plus faire appel à la technologie. Pour que ces dernières soient efficaces, il faut cependant garantir l’évolution des solutions dans le temps.

Si elle est souvent une affaire de software, la cybersécurité peut également prendre la forme de devices physiques afin de protéger les équipements des entreprises. À titre d’exemple, l’entreprise montpelliéraine Allpriv a présenté lors du CES sa solution LPS (Laptop Personnal Shield). Il s’agit d’un petit appareil à fixer sur le dos de son écran et  qui agit comme un serveur personnel, capable de détecter de potentiels dangers sur les réseaux WiFi auquel le collaborateur tenterait de se connecter.

Smart Factory : l’inévitable rapprochement entre machine et humain

Des usines plus intelligentes et efficientes

Afin de faire émerger l’industrie 4.0, les manufacturiers doivent aujourd’hui embrasser à bras le corps la transformation numérique. Cependant, la révolution que représente la Smart Factory n’est pas une révolution en soi. En effet, le terme de Smart Factory regroupe une multitude d’évolutions technologiques : Automatisation des lignes de productions, robotisation, maintenance prédictive, intelligence artificielle, 3D Printing…

Pour accélérer cette transformation, de nombreuses entreprises sont venues présenter leurs innovations lors du CES 2021. Parmi toutes celles présentées, on note un fort engouement autour des technologies liées à :   

  • La robotisation et automatisation : Arculus entend faciliter la production modulaire en proposant des logiciels et robots autonomes capables de soulager les humains et machines des tâches sans réelle valeur ajoutée. Déclinable dans de multiples industries, la solution permet une meilleure adaptation à des changements complexes, des gains de productivité ainsi que des réductions de coûts. De son côté, Caterpillar a profité de sa venue au CES 2021 pour revenir sur ses avancées en termes de véhicules autonomes. Ces derniers ont déjà parcouru plus de 87 millions de kilomètres et transporté près de 2 trilliards de tonnes de matériaux. Ils permettent ainsi à certains sites miniers (comme celui de Kearl Oil Sands, au Canada) d’effectuer les opérations d’extractions et de transports de manière totalement automatisée. 
     
  • Les drones, qui envahissent de plus en plus les usines. Plus autonomes et dopés à l’IA, ces objets volants désormais bien identifiés permettent d’effectuer des tâches diverses comme la cartographie avec les appareils de 4S Mapper, qui peuvent servir pour créer des cartes de grandes précisions ou prédire et gérer le statut des infrastructures.
     
  • Le 3D printing, qui prend également peu à peu son envol. Si cette technologie, présentée comme une révolution, peine à séduire les investisseurs, elle permet aujourd’hui des productions de plus en plus complexes. On citera par exemple la turbine d’avion GE9X, qui contient pas moins de 304 pièces imprimées. Ce nombre devrait encore croître à l’avenir. De son côté, l’entreprise française 3DiTex a présenté lors du CES une technologie permettant de tisser des formes complexes en 3D à partir de matières diverses tels que le plastique, le métal ou la céramique.

La technologie au service du travailleur augmenté

Les usines ne sont pas les seules à tirer profit de la révolution numérique. Les collaborateurs ont eux aussi accès à pléthores de solutions pour simplifier leur travail et gagner en efficacité. 

La démocratisation des smartphones et des réseaux hauts débits rend aujourd’hui possible la maintenance assistée. La technologie, déployée par exemple par l’entreprise TechSee, permet à un technicien d’agir à distance pour résoudre une panne survenue sur site. Pour cela, l’outil se base sur une intelligence artificielle spécialisée dans la reconnaissance visuelle pour reconnaître l’appareil et suggérer des actions. Ce type de solution permet de nombreux gains : -42% de temps de formation pour les techniciens, -19% de déplacement, réduction du coût par contact de 56% etc… De son côté, Augmented Knowledge Corp développe des solutions d’unification basées sur l’intelligence artificielle et la réalité augmentée comme l’IAR-MAP. La plateforme croise ainsi différentes sources de données (manuels techniques, connaissance des pièces…) et affiche les résultats en temps réel via un dispositif de réalité virtuelle, afin d’aider les techniciens lors de leurs opérations de maintenance.

Enfin, le secteur de l’industrie avance également sur les sujets liés à la sécurité des lieux de production. Lors du CES, l’entreprise taïwanaise Beseye a dévoilé une plateforme d’analyse pour caméra de surveillance connectée. La détection automatique des visages couplée à un système de notification intelligente permet ainsi de réduire le temps de visionnage des écrans de surveillance.


Vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de notre analyse des innovations présentées au CES ? Commandez dès maintenant notre HUBREPORT : BEST OF CES 2021.

Nouveau call-to-action

Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Manager

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.