Image
Photo smart-city

En quête d'innovations : Smart city & Mobility, ce qu’il fallait retenir du CES 2021

Par : Lazare Bocabeille
15 février 2021
Temps de lecture : 8 min
Chapo

Cette année encore, le CES de Las Vegas a livré son lot d'innovations. Pour ses lecteurs, le HUB Institute et ses experts proposent "En quête d’innovations", une série qui analyse et décrypte les grandes tendances observées autour de 5 thèmes : healthTech, smart city & mobility, retail & customer experience, home & entertainment, sustain & tech for good, industrie 4.0…Retrouvez ici l’épisode dédié au secteur "Smart city & Mobility".

Body

Hyperconnectivité, résilience et respect de l’environnement : les promesses de la Smart-city

Dans un contexte d’accélération de l’urbanisation et de concentration des émissions de gaz à effet de serre anthropiques dans les espaces urbains, la transformation de la ville vers une structure plus résiliente et respectueuse de l’environnement est une préoccupation majeure des citoyens. A l’heure du numérique, il s’agit également pour les territoires urbains d’optimiser la compréhension des besoins des citadins, notamment via l'utilisation des nouvelles technologies, d'objets connectés et des systèmes d’information géographiques.

L’ambition de la Smart-city est de répondre conjointement à ces deux enjeux clés. Les chiffres du récent rapport de IDATE sur la Smart-city témoignent de cet intérêt grandissant et du potentiel de ce nouveau marché : 75 milliards de dollars ont été investis en 2019 et ce chiffre devrait atteindre 200 milliards en 2023. Le CES 2021 a naturellement été l’occasion de découvrir de nombreuses innovations pour la ville du futur.

HUBReport smart-city
Extrait du HUBREPORT : Best of CES 2021 - HUB Institute

La première tendance est celle des bâtiments connectés. Si l’écosystème du bâtiment demeure largement dominé par des entreprises historiques, on constate néanmoins l’apparition de nouveaux acteurs innovants qui viennent disrupter le marché. Le concept de Healthy Buildings renvoie à l’utilisation de technologies modernes (capteurs, IoT, intelligence artificielle, matériel et logiciels) afin de rendre la vie dans les habitations saine et sécurisée. La start-up française Beeldi a développé un outil de centralisation des données terrains pour digitaliser l’’audit des bâtiments. BrainBox AI, quant à elle, utilise la data  pour anticiper les conditions thermiques d’un bâtiment. Cette solution permet de réduire l’empreinte carbone du bâtiment de 40%. Présente au CES 2021, 1Valet s’est distinguée par son innovant Building Operation System qui unifie tous les systèmes de smart living, habituellement indépendants, en un seul et même écosystème.

L’avènement de la ville intelligente est soumise à l’arrivée à maturité d’un ensemble de technologies dans de multiples secteurs et à l’implication de toutes les parties prenantes. Voici quelques-unes de ces innovations technologiques vues au CES 2021 :

  • Adasky, la technologie thermique pour sécuriser les villes : des solutions pour compenser les lacunes des capteurs actuels.
     
  • HERE Technologies, l’open data pour la mobilité : une solution autour de la localisation, alliant données et intelligence artificielle. Entre conduite connectée, management de flotte, optimisation de supply chain ou encore mobilité urbaine, HERE est une solution pour divers secteurs d’activités : l’automobile, le secteur public, ainsi que le transport et la logistique.
     
  • Actajet, le système de nettoyage des capteurs d’Actasys : cette technologie brevetée génère localement de puissants jets d’air nettoyant les capteurs, que ce soit dans l’automobile ou les Smart Cities, permettant un fonctionnement optimal.
HUBReport smart-city
Extrait du HUBREPORT : Best of CES 2021 - HUB Institute

 La crise de la Covid-19 : opportunité de transformation de la mobilité

L’obligation de rester chez soi avec le confinement et le relatif besoin de déplacement physique ont permis d’amorcer la mutation de l’industrie du transport. L'événementiel s’est par exemple réinventé sur de nouvelles plateformes : un espace de concert a vu le jour sur la célèbre plateforme de gaming Fortnite où le concert de Travis Scott a réuni plus de 27 millions de fans.

Sans nul doute, l’industrie du transport a été bouleversée, les pertes ont été comptabilisées à 118,5 milliards de dollars en 2020 et les prévisions pour 2021 sont de 38,7 milliards. Ces chiffres se répercutent directement sur les emplois : plus de 100 millions d’emplois de l’industrie du transport ont été perdus en 2020. Cependant, la COVID-19 a également agit comme un catalyseur d’innovations dans le secteur de la mobilité. Beaucoup d’acteurs voient dans cette crise l’opportunité d’amorcer la transition de cette industrie. L’innovation et les nouvelles tendances de la mobilité ont par conséquent occupé une place déterminante de cette nouvelle édition du CES 2021. 4 grandes tendances ont particulièrement été mises en lumière :

La mobilité électrique

Selon les estimations de 2016, 100 000 voitures électriques étaient prévues pour 2020, et en réalité dès 2018 1,45 millions d'unités avaient déjà été vendues. General Motors a ainsi présenté au CES une co-entreprise avec LG pour produire des cellules de batterie pour véhicules électriques (2,3 milliards d’investissement) et a annoncé le lancement de BrightDrop, une nouvelle marque de véhicules électriques destinées à la livraison de marchandises.

Selon une étude comparative de Visual Capitalist sur l’autonomie des véhicules électriques, Tesla présente un net avantage sur ses concurrents grâce à la capacité de sa batterie. Tesla est le plus grand constructeur automobile en capitalisation boursière : 442,7 milliards de dollars (le second, Toyota, n’est qu’à 185,4 milliards) pourtant sa part de marché n’est que de 0,8%. C’est dire la confiance qu’ont les investisseurs dans le véhicule électrique et le potentiel de ce marché.

D’autre part, des initiatives émergent pour réduire l’utilisation de métaux rares dans la production de batteries et ainsi limiter ses effets néfastes pour l’environnement. Panasonic a investi 1,6 milliard dans la Giga Factory de Tesla pour développer des batteries "cobalt-free". Daimler & Volvo ont annoncé la création d’une co-entreprise spécialisée dans les piles à combustible pour véhicules lourds avec pour objectif de développer le transport bas carbone pour les poids lourds grâce à l’hydrogène. On peut également citer Atmosic dont les technologies tendent à limiter la dépendance des appareils IoT aux batteries.

Véhicule connecté : intelligence artificielle et interconnexion V2X

L’introduction de l’intelligence artificielle et de l’interconnexion est un enjeu majeur pour le futur de l’industrie du transport dans l’optique de garantir la sécurité des voyageurs. Le nombre de véhicules connectés devrait doubler d’ici 2023 et atteindre 500 millions.

  • L’hyperscreen MBUX de Mercedes-Benz : un système in-car qui s’appuie sur l’intelligence émotionnelle : au fil du temps, le système apprend à décrypter les préférences de l’utilisateur et s’adapte en fonction (temperature, horaires, trajets, divertissements…). 
     
  • AEye dévoile iDAR : une plateforme de perception artificielle qui imite et évalue le milieu de la même façon que le cortex visuel humain. Les capteurs actuels nécessitent un temps de traitement et une capacité informatique massifs que AEye réduit de 90%. Ce dispositif renforce la sécurité des véhicules tout en minimisant la consommation énergétique.
     
  • Les logiciels à distance pour la mobilité d’Aurora Labs : à l’aide d’algorithmes en machine learning, la technologie Line-Of-Code Behavior ™ d'Aurora Labs améliore l'expérience utilisateur et réduit le coût de la qualité, de la sûreté et de la sécurité des logiciels.
     
  • VISDOM de Bright Way Vision : un système de vision à sécurité oculaire qualifié pour l'automobile, alimenté par la technologie brevetée GatedVision qui fournit une image claire et continue dans toutes les conditions météorologiques et d'éclairage.

Le véhicule autonome

La voiture autonome est un marché avec un fort potentiel de développement, selon les estimations, il devrait atteindre 5 trillions de dollars en 2024. Inenvisageable il y a une dizaine d’années, l’arrivée à maturité de certaines technologies, notamment celle des batteries et les avancées en machine learning rendent désormais le vol autonome possible. L’enjeu est de taille : les drones et véhicules aériens autonomes pourraient diviser le prix d’un trajet d’ambulance par 7 et celui d’une livraison de proximité par 25.

Au CES 2021, le constructeur américain General Motors a présenté une navette autonome à décollage et atterrissage verticaux : eVTOL. La première version sera dotée d’une place unique et d’un moteur électrique pouvant aller jusqu’à 90 km/h. On peut également évoquer le cas de Indianapolis Motor Speedway et Energy System Network qui se sont associés pour organiser l’Indy autonomous challenge : la première course automobile avec des véhicules 100% autonomes. Tous les participants utilisent le même modèle de voiture et se distingueront par leur utilisation des logiciels de contrôle des véhicules. La course aura lieu le 23 Octobre 2021.

HUBReport smart-city
Extrait du HUBREPORT : Best of CES 2021 - HUB Institute

MAAS & Micromobilité

La conjoncture économique récente avec le développement des micro-mobilités individuelles couplée à la préoccupation croissante sur les conditions sanitaires ont encouragé le développement d’une multitude de moyens de transport privés. A titre d’exemple, l’entreprise Dance.CO a levé 15 millions d’euros en Octobre 2020 pour développer son service d’abonnement pour vélos électriques. La popularité croissante des scooters, trottinettes et autres véhicules de micro-mobilité a fait émerger la question de la sécurité de ces moyens de transport. Bird a ainsi créé la fonctionnalité "Helmet Selfie", offrant des récompenses en gamification aux utilisateurs qui portent un casque pour encourager les comportements sécuritaires.

Conséquence de cette évolution récente, on voit se développer en parallèle les MaaS (Mobility as a Service) qui tentent de simplifier l’expérience de mobilité pour les voyageurs, grâce à une comparaison en temps réel de tous les moyens de transport urbain à disposition de l’utilisateur. Présente au CES 2021, Autofleet offre un tout nouveau service : le VAAS. Une plateforme permettant de gérer une flotte de véhicules, elle utilise plusieurs fournisseurs : loueurs, compagnies de leasing, opérateurs de covoiturage, taxis, plateforme de micromobilité. C’est un service innovant pour simplifier le processus, réduire le temps d’arrêt des véhicules et optimiser les itinéraires et la maintenance. Ci dessous, l'intervention à l'Innovation week de Benjamin Nahoumovitch, Président et fondateur de Search Mobility :


Vous souhaitez aller plus loin dans la découverte de notre analyse de la HealthTech au CES ? Commandez dès maintenant notre HUBREPORT : BEST OF CES 2021

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user LBocabeille
Lazare
Bocabeille
Chef de Projet sustainable