Image
Spendesk

Libérer les collaborateurs avec une gestion centralisée de la finance

Par : Lila Ricci
21 novembre 2022
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Organisation des équipes, contexte sanitaire, environnement économique… Les challenges sont nombreux pour les DAF. Stéphane Baranzelli, VP Southern Europe de Spendesk, était sur la scène du DIGITAL & IMPACT FOR FINANCE Forum & Meetings pour exposer les réactions à avoir en période de crise.

Body

Nouveau call-to-action

Retrouvez dès à présent l'intégralité du Digital & Impact for Finance 2022 en vidéo !


La conjoncture économique impacte d’ores et déjà les décisions budgétaires qui seront prises pour 2023. Pour se préparer et consolider la trésorerie nécessaire, 31% des professionnels de la finance prévoient de réduire les budgets liés aux avantages sociaux et à la cohésion d’équipe : ce choix impacte l’engagement des collaborateurs et la rationalisation des outils mis à leur disposition.

Les directions financières sont les moins bien loties”, continue Stéphane Baranzelli, “elles sont pivot à l’organisation et subviennent en même temps à la croissance de l’entreprise”. Mais elles manquent de ressources pour y parvenir, y compris de ressources humaines et, entre les notes de frais à gérer et les factures à payer, subissent beaucoup de stress.

Le quiet quitting, l’action de se détacher peu à peu de ses tâches professionnelles, est une vague de fond faisant parler d’elle depuis quelque temps. Selon Stéphane Baranzelli, “jusqu’à 40% des professionnels de la finance” pourraient bien passer à l’acte et démissionner.

Que faire dans un contexte aussi anxiogène ? L’intervenant informe que trois options se dégagent : alimenter la profession en ressources et en moyens, faire table rase et repartir de zéro… et une troisième, moins radicale : faire du nouveau avec l’existant, en revoyant les process mais pas les outils. Cela aurait pour objectifs

  • De s’assurer que les collaborateurs soient épanouis et qu’il n’y ait pas de friction entre les différents services
  • De fournir des moyens de paiement à l’ensemble des collaborateurs
  • De contrôler l’ensemble des dépenses en temps réels
Il faut libérer les collaborateurs pour libérer les business

- Stéphane Baranzelli, VP Southern Europe de Spendesk

Spendesk propose aux directions financières une solution qui répond à un cahier des charges précis : leurs outils sont sans contraintes organisationnelles, peu coûteux, rapides à déployer, centralisés et faciles d’utilisation. En 6 ans, l’entreprise s’est déployée dans plusieurs pays et compte désormais 4000 sociétés clientes et plus de 150 000 utilisateurs. Au total, ce sont plus de 9,2 milliards d’euros qui sont gérés par les plateformes de Spendesk.

Un contrôle précis des engagements et des dépenses, conclut l’intervenant, permet de gagner en agilité, en flexibilité, et donc en efficacité.


Retrouvez dès à présent l'intégralité du Digital & Impact for Finance 2022 en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user Lila Ricci
Lila
Ricci
Chef de projet Sustainable