Image
Forvia-Caroline Connan

Comment Forvia a créé une donnée de qualité accessible à tous

Par : Victor Lepoutre
25 mai 2022
Temps de lecture : 3 min
Chapo

Équipant plus de 2 voitures sur 3 dans le monde, Forvia -ex Faurecia- accélère fortement depuis maintenant 3 ans dans sa transformation data. Caroline Connan, Chief Data Officer du groupe, était présente sur la scène du HUBDAY Data & AI for Business pour partager son expérience de mise en place d’une data platform.

Body

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI For Business en vidéo !

Nouveau call-to-action

Forvia - ex Faurecia - rassemble près de 150 000 collaborateurs dans 40 pays différents et génère près de 16 milliards de dollars de chiffre d’affaires. La transformation digitale du groupe prend concrètement forme en 2017, avec l’acquisition d’un data lake ouvert à quelques collaborateurs privilégiés, des ‘happy fews’. Trois ans plus tard, le comité exécutif décide de doter le groupe d’une data platform et d’un data office. “Nous partions de rien du tout”, explique Caroline Connan, “mais c’est essentiel que la décision soit venue du comex”.

La data quality est clé pour créer une adoption à travers tous les métiers du groupe

- Caroline Connan, Chief Data Officer (Forvia)

L’équipe s’est ensuite dotée de data architects avec pour mission de connecter tous les systèmes sources et de data engineers qui se chargeaient de mettre en place la collecte et la mise à disposition des données au sein de l'entreprise. Une software quality auditor à également rejoint l’équipe. Elle audite tous les projets de la phase roll out à la maintenance pour s’assurer que les délivrables sont bien respectés. En trois ans l’équipe est passée de 3 à 18 personnes.

Le réseau data de Forvia est ensuite divisé en 10 domaines qui résument chacune des activités de l’entreprise. Les membres du Comex nomment un data owner par domaine, c’est lui qui assure l’alignement de toutes les activités de l’entreprise sur le plan des données. "Il est indispensable qu'il pense à une mise à l’échelle lors de son raisonnement" explique Caroline Connan. Le data owner s'assure de la mise en place des procédures, et va créer au sein de son domaine de la donnée valable pour l’ensemble du groupe.

Le but, c’est que la data platform soit le seul endroit où tous les collaborateurs viennent se nourrir des données pour construire leur dashboard.

- Caroline Connan, Chief Data Officer(Forvia)

"A chaque fois qu’un membre du data office ingère une donnée dans le système, tout le monde va être impliqué" explique la Chief Data Officer. La conformité avec le RGPD par exemple, est sous la responsabilité du data office. De cette manière l’équipe s’assure qu’aucune information personnelle n’apparaît dans la data platform.

Le groupe doit pouvoir recapitaliser sur la donnée présente sur la data platform et la rendre accessible à tous les collaborateurs via les applications disponibles. Pour ce faire, Caroline Connan et le data office ont établi une classification de la donnée:

  • Raw: donnée brute
  • Bronze: donnée transformée mais pas encore validée par le business
  • Silver: donnée validée par le business, et mise à disposition de tous les collaborateurs.

Cette donnée est disponible via l'Ontologie, un catalogue muni d’une barre de recherche, dans lequel les métiers peuvent rechercher la donnée dont ils ont besoin pour faire leur analyse.

L’ambition du data office est de donner plus de place à l’analyse pour tous les collaborateurs de Forvia, sur base d’une donnée de qualité en laquelle ils peuvent avoir confiance. Un an et demi après le lancement de la data platform, celle-ci rassemble près de 50% des données du groupe. Caroline Connan rappelle que le processus prend du temps, mais qu'à terme la donnée sera exposée et ouverte à tous. 

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI For Business en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user VLpoutre
Victor
Lepoutre
Content Manager