Image
Les bonnes pratiques en small data: adopter une culture data entreprise-Emmanuel Vivier-Keynote 1-Claire Plassart

Les bonnes pratiques en small data: adopter une culture data entreprise

Par : Claire Plassart
25 mai 2022
Temps de lecture : 3 min
Chapo

La Data et l’IA, dans l’imaginaire collectif, prennent souvent la forme de gadgets ou de robots. Cependant, dans les pratiques des entreprises, la data est un sujet transverse, diffusée dans de nombreux métiers, et complexe avec des formats et outils multiples. Emmanuel Vivier introduit le HUBDAY DATA & AI for Business 2022 avec un retour aux bases et aux bonnes pratiques de la small data, au travers de 4 keynotes. Sa première intervention aborde l’importance d’infuser une culture data en entreprise. 

Body

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI For Business en vidéo !

Nouveau call-to-action

Nous vivons dans un monde connecté, où l’ensemble des équipements, de la montre au bâtiment, produisent de la donnée. Face à ce volume qui explose, de nombreux sujets émergent, avec autant de sigles et d’outils, qu’il est difficile de maîtriser intégralement. En effet, seulement  7% des employés se sentent en confiance avec la data, et même au niveau du management, des doutes persistent sur la disponibilité et la fiabilité des données. Or, de nombreuses actions sont à mener, entre collecte, stockage, nettoyage, mise à disposition de la donnée, etc. Il y a beaucoup d’usages et de possibilités, mais il faut réussir à parler la même langue : c’est l’enjeu de la data literacy.  

La bonne nouvelle, c’est que si l’effort est fait, on peut prétendre à de meilleurs salaires : ça  paye de se former.

 - Emmanuel Vivier, cofondateur (HUB Institute)

Emmanuel Vivier souligne que demain, la data fera partie du travail de tout le monde, et pas seulement pour le marketing, par exemple, mais aussi au niveau du commerce. L’IA et la data vont aider à faire plus vite et mieux que la concurrence. En entreprise, il faut démarrer avec une stratégie : déterminer les cas d’usages, des quick win, d'où vient la donnée, avec quel format, et comme l’exploiter. Il faut capter, traiter, analyser, nettoyer, stocker et sécuriser la données pour pouvoir l’utiliser.  Il faut ensuite réfléchir au rôle de la DSI, et à celui des métiers, ainsi qu’aux outils et technologies à utiliser pour traiter la data. Et au-delà des choix techniques, il s’agit de construire une équipe avec des compétences en interne. 

L’un des enjeux phares de la gestion des données en entreprise est d’avoir une donnée de qualité : des outils de Master Data permettent de saisir des données, de la ranger et la structurer. C’est ce que fait Monoprix avec le cabinet Equancy et la solution YZR, par exemple. Une donnée fiable et valorisée permet ensuite de se projeter vers des possibilités de monétisation. 

Emmanuel Vivier encourage les entreprises à devenir Data Driven : cela signifie mieux savoir pour réagir plus vite, mieux anticiper et automatiser des tâches pour libérer du temps et le consacrer au SAV et à la relation client. 

Plusieurs entreprises partagent leurs bonnes pratiques autour de la culture data : pour Suez, il est essentiel de ne pas considérer la data comme une affaire de technologie, mais d’inclure l’ensemble des collaborateurs. Total Energies a, par exemple, créé une Digital Factory pour intégrer les compétences en interne. Pernod Ricard, a mis en place une réduction du temps de recrutement des métiers data à 48h pour être plus attractif sur le marché des talents. 

En phase de changement, il s’agit surtout de trouver le bon rythme ; trop vite on perd les équipes, trop lent on perd face au marché. Il faut trouver le bon ratio.

- Emmanuel Vivier, cofondateur (HUB Institute)

Emmanuel Vivier conclut en rappelant que la pire des décisions est de ne rien faire. Il y aura toujours des raisons de ne pas passer à l’action, mais il faut agir! Prose (qui génère 100 millions de dollars de CA), propose un modèle d’abonnement et de fabrication à la demande pour des shampoings sur mesure et zéro déchets. Ils sont créés sur la base de réponses des clients à 120 questions. Le modèle de Prose montre bien que la data permet de créer un produit et un commerce sur mesure pour être plus rentable que la concurrence et faire les choses différemment.

Retrouvez dès à présent l'ensemble des interventions du HUBDAY Data & AI For Business en vidéo !

Nouveau call-to-action

Envie de nous partager vos insights ?
Profile picture for user clairePlassart
Claire
Plassart
Senior Insights Analyst

Diplômée du Master 2 Communication Publique et Corporate de Sciences Po Lille, Claire se passionne pour les sujets innovants qui révolutionnent le monde des entreprises. Elle s’appuie sur son expertise et une veille rigoureuse pour décrypter les nouvelles tendances et anticiper leurs conséquences pour les marques au travers des rapports de tendances HUBREPORTS.