Chiara Brina

Profile picture for user cbrina
Chiara
Brina

L'OREAL

Head of digital & communication

Contact block

Maecenas pulvinar interdum ligula, sed semper urna venenatis sed pellentes que dignissim
velit quam, sed faucibus risus feugiat ac nulla elementum.

Son parcours

MISSIONS & RÉALISATIONS MARQUANTES

Depuis mon arrivée chez Cosmétique Active, premièrement en Italie et puis en France, j'ai pu être moteur de la transformation digitale de mes marques & de la division, en apportant mon approche de startuppeuse au sein d'un grand Groupe tel que L'Oréal.

1. STRUCTURER L'EQUIPE DIGITALE ET COMMUNICATION FRANCE & BOOSTER LE BUDGET DIGITAL & COM, en s'appuyant sur les différentes expertises de mes collaborateurs (ECOM&CRM, SEO&TECH, SOCIAL) et en misant sur de nouveaux outils (comme le social commerce, les outils de personnalisation)
=> Évolution de l'headcount au sein de l'équipe : d'une personne en CDD à une équipe de 10 personnes composée de CDI, FREELANCER & PRESTATAIRES // évolution du budget digital : x7 en 3 ans
=> Vrai gain de productivité et business, car sur SKINCEUTICALS, nous avons réussi à atteindre des résultats sans précédents :

  • CA D2C : X3 (ECOM: 30% du business de la marque)
  • CRM: OPTINS x4, TAUX DE CONVERSION LOYALTY: up to 5%
  • ROI MEDIA/INFLUENCE: up to 8x

2. INNOVER PAR DE NOUVEAUX SERVICES, tel que le CALL&CONSULT, un service lancé lors du premier confinement pour accompagner nos consommatrices dans cette nouvelle réalité, en leur offrant une visio-conférence gratuite en 1to1 avec l'une de nos expertes, pour bénéficier de conseils personnalisés sur les besoin de la peau et les routines associées (CF. présentation en PJ)

Au-delà des KPIs positifs (taux de conversion : 26%, panier moyen, X3 vs moyenne site, NPS +++), ce que j'ai apprécié du fait de lancer ce service, a sûrement été la dimension humaine du projet. En effet, pendant la première vague, nos expertes/animatrices ont été mises au chômage partiel. Le fait de les engager sur un projet digital, nous a permis de les accompagner et redonner du sens à leur quotidien professionnel dans une période incertaine.

VISION DES ENJEUX BUSINESS DU SECTEUR

Pour un mastodonte comme L'Oréal, dans un secteur aussi concurrentiel que le marché de la beauté, je dirais que les 2 enjeux principaux sont et resteront la DATA & le ECOMMERCE DIRECT, auxquels s'ajoute pour moi une toute nouvelle dimension RSE, à savoir: "Comment réussir dans le monde de demain à être des leaders du digital, tout en étant respectueux de la planète et de nos consommateurs?"

1. Avec la venue des DNVB (type Glossier, Typology, Prose..) et dans un monde qui tend au cookieless, le fait de posséder un canal de distribution direct tel que le D2C devient essentiel à la fois pour répondre aux attentes des consommateurs (proximité & personnalisation) mais aussi pour répondre aux enjeux de la DATA (collecte, exploitation, analyse).

2. Au-delà de la réussite de nos stratégies digitales, il faudra repenser la façon de faire du e-commerce, du média et de la data pour réduire l'empreinte carbone de nos campagnes, de nos serveurs et de nos communications. D'après moi, il faudra passer du simple RSE autours du produit (packaging, formule, fabrication) au RSE autours de nos propres activations marketing. Je pense notamment à des outils tels que IMPACT+ qui nous permettent aujourd'hui de mesurer l'impact environnemental de nos campagnes média, notamment en VOL (ex. 1 campagne Youtube d'une semaine équivaut à 600 frigos allumés pendant 24H).

Tant d'enjeux, qui seront de plus en plus prioritaires pour apporter une vraie réponse aux nouvelles générations, de plus en plus attentives aux "#nobullshit" discours des marques.