logistique transport fluvial métropole grand paris lila ricci

Les changements sociétaux et l’urgence climatique nous incitent à réinventer la manière dont nous nous déplaçons et l’impact de nos choix de mobilité. Cette thématique est désormais au cœur des enjeux des décideurs publics poussés par des innovations plus durables et plus intelligentes. La transition vers une mobilité durable ne se fera pas sans qu’acteurs publics et porteurs de solutions avancent ensemble pour permettre l’accès à une mobilité en accord avec les besoins citoyens et la nécessité de limiter son impact.

Rendez-vous le 1er février pour paver le chemin d'une mobilité plus intelligente, efficace et inclusive avec les 20 challenges de la mobilité durable.

 

Contribuer à l’émergence d’une métropole innovante et résiliente grâce aux leviers de la logistique métropolitaine

Par : Lila Ricci
25 janvier 2022
Temps de lecture : 5 min
Chapo

Nouveaux modes de consommation, croissance du e-commerce, efficience de l’approvisionnement des villes... En amont du Sustainable Mobility Forum, Jean-Michel Genestier, Conseiller métropolitain délégué à la Logistique métropolitaine et Maire du Raincy, nous parle des enjeux du transport de marchandises, et des projets entrepris par la Métropole du Grand Paris pour y répondre. 

En partenariat avec
Body

HUB Institute : Pour commencer, pouvez-vous nous parler du contexte de la logistique urbaine et de ses enjeux ? 

jm genestierJean-Michel Genestier : La logistique urbaine est une fonction essentielle pour le territoire métropolitain et pour le dynamisme économique des villes. La pandémie de Covid-19 a notamment bousculé les habitudes et transformé les sociétés. La nécessité de repenser les livraisons en ville était déjà identifiée, sous l’angle critique, de la pollution, de l’encombrement, de la sécurité... Mais pendant ces temps de confinement, le secteur de la logistique et du transport de marchandises est devenu beaucoup plus visible en tant qu’infrastructure stratégique pour les villes. La logistique urbaine doit donc désormais relever plusieurs défis : l’accélération de son développement, sa transition énergétique et son insertion harmonieuse dans la métropole de demain. 

Aujourd’hui, les enjeux pour les collectivités sont nombreux et transversaux :

  • des enjeux fonciers : comment préserver et identifier de nouveaux espaces dédiés à ces activités ?
  • des enjeux de voirie, de circulation et d’espace public : comment éviter la congestion et assurer la sécurité routière des différents modes de transport ?
  • des enjeux environnementaux : comment diminuer les émissions de polluants atmosphériques ?
  • des enjeux économiques : vitalité des territoires des enjeux sociaux : le monde de la logistique n’échappe pas à « l’ubérisation » et à la sous-traitance avec des conditions de travail souvent difficiles et des niveaux de salaires peu élevés. 
     
La logistique urbaine doit donc désormais relever plusieurs défis : l’accélération de son développement, sa transition énergétique et son insertion harmonieuse dans la métropole de demain.

 

Nouveau call-to-action


HUB Institute : Comment la Métropole s’est-elle saisie de ces enjeux ?

JMG : Dès sa création, la Métropole du Grand Paris s’est saisie du sujet de la logistique urbaine et a mis en place un plan d’action co-construit avec les acteurs privés et publics en votant, le 28 juin 2018, son Pacte pour une logistique métropolitaine. La Métropole a ainsi posé les fondations d’une politique volontariste de logistique urbaine durable : construction d’un écosystème dédié, sensibilisation des collectivités, expérimentations… 

Suite à la crise sanitaire et dans le prolongement de son plan de relance voté en mai 2020, la Métropole a choisi de réorienter le Pacte pour une logistique métropolitaine vers 5 axes : la transition énergétique, les expérimentations d’organisations logistiques innovantes, le fret fluvial, le foncier et la Data

L’acte 2 du Pacte a été lancé en février 2021. Depuis, la Métropole du Grand Paris agit, en bâtissant un programme d’animation et de sensibilisation à l’attention des élus métropolitains et des services des collectivités ainsi qu’en déployant ses 5 axes d’actions. En effet, la Métropole conduit notamment une démarche de co-construction, avec les différents acteurs économiques, afin de bâtir un dispositif d’accompagnement des professionnels aux prochaines étapes de la ZFE

La Métropole souhaite également favoriser l’implantation de nouveaux fonciers logistiques à travers les outils réglementaires (SCoT, PLUi…) et ses programmes d’aménagement tel "Inventons la Métropole du Grand Paris". Elle va également piloter une étude s’intéressant aux impacts de la ZFE sur le foncier logistique. 

La Métropole agit par ailleurs en favorisant le report modal, notamment vers la voie d’eau ainsi qu’en soutenant l’innovation et les expérimentations. À titre d’exemple, la Métropole porte des expérimentations visant à développer les livraisons silencieuses à horaires décalés, à mettre en place des solutions d’aires de livraison connectées, à accroître le recours à la cyclo-logistique… Ces expérimentations sont conduites en coordination avec le programme métropolitain "Innover dans la Ville".

Enfin, nous tenons à informer le consommateur des impacts engendrés par ces nouvelles tendances de livraisons instantanées. C’est le rôle des acteurs publics de sensibiliser aux bonnes pratiques, et de soutenir un commerce de proximité vertueux et durable. Un premier travail de sensibilisation a d’ailleurs été mené par la Métropole du Grand Paris auprès d’un panel d’habitants à l’occasion du Challenge Consomm’acteur


HUB Institute : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur la logistique fluviale, et notamment sur l’Axe Seine ?

JMG : Tout d’abord, l’ensemble du territoire métropolitain est traversé par un réseau remarquable de voies navigables permettant ainsi d’accéder au cœur des zones urbaines denses. Il faut saisir cette opportunité et sensibiliser les collectivités bord à voie d’eau. C’est ce que fait la Métropole du Grand Paris à travers son Mémo, "Penser au fluvial pour le transport de marchandises", un guide de bonnes pratiques co-rédigé avec HAROPA Port et Voies Navigables de France (VNF). De plus, nous avons organisé, en partenariat avec ces mêmes acteurs, un événement de sensibilisation au fret fluvial qui s’est tenu le 21 octobre dernier sur le port de BonneuiI-sur-Marne. Cet événement rassemblait les collectivités bord à voie d’eau, ainsi que des grands acteurs du fluvial. 

Nous apportons aussi notre soutien à des solutions innovantes. À titre d’exemple, nous venons de candidater à un appel à projets européen avec Fludis, qui propose une solution innovante en termes d’organisation intégrant la voie d’eau et la cyclo-logistique

De plus, dans le cadre de l’entente de l’Axe Seine, les métropoles de Rouen, du Havre, la Métropole du Grand Paris et la Ville de Paris ont réaffirmé que le développement de la logistique fluviale constitue un défi de premier plan pour l’ensemble de la vallée de la Seine. Nos partenaires et nous- mêmes nous engageons à coopérer durablement pour le développement et le verdissement de l’Axe Seine. 

Dans ce contexte, nous souhaitons mettre en place un appel à manifestation d’intérêt (AMI) pour expérimenter de nouvelles façons de desservir le cœur d’agglomération grâce à la voie d’eau. L’AMI visera à promouvoir des projets logistiques innovants privilégiant des infrastructures décarbonées et favorisant la mixité des usages le Iong des berges. 

Nouveau call-to-action

Profile picture for user Lila Ricci
Lila
Ricci
Chef de projet Sustainable