[HUBRADAR] Top 10 : les meilleurs articles de la semaine

Retail HUBRADAR Digital RH Transformation Numérique Advertising
Share Tweet

Chaque jour, du lundi au vendredi, Emmanuel Vivier, co-fondateur du HUB Institute, vous envoie le HUBRADAR : son scan du monde numérique en 3 liens pour votre veille.

NOW 🔥 L’actu chaude : que se passe-t-il en ce moment ?

NEXT 🔮 L’actu futuriste : à quoi ressemblera le monde de demain ?

WOW 💥 L’actu fun, décalée, l’effet wow, tout simplement.

Retrouvez tous les dimanches le récap des 10 sujets préférés de nos abonnés. 
Inscrivez-vous ici si ce n’est pas déjà fait.

NEXT 🔮

L’intelligence artificielle et le machine learning pour booster le retail

L’intelligence artificielle (IA) prend une place de plus en plus importante dans l’univers du retail, à l’image de la technologie Findmine, qui a annoncé hier à la NRF 2018 un partenariat avec Adidas. En utilisant le machine learning, la solution est capable d’associer le style vestimentaire des clients aux produits de la marque partenaire. Grâce aux données client collectées, Findmine est capable de génèrer une tenue complète à partir d’un seul article choisi.Michelle Bacharach, CEO de Findmine, explique en effet que “les dépenses des clients augmentent de 200% quand on leur montre quoi acheter”. Ce qui démontre que l’IA est un atout de qualité pour augmenter les conversions des retailers. D’ailleurs, dans son dernier rapport, le cabinet IDC précise que 37% des acteurs du retail ont déjà intégré de telles solutions pour parfaire leurs expériences client (ou CX).

Lire l’article 

WOW 💥

Adidas : des sneakers qui font office d’abonnement de métro

De son côté, Adidas s’est aussi associé à BVG (équivalent de la RATP en France) pour créer une paire de baskets intégrant un ticket de transport valable un an dans la capitale allemande. Vendu à 180€ (moins cher que l’abonnement annuel de base), le modèle sera disponible dès demain en quantité limitée (500 exemplaires seulement, disponibles dans deux magasins Berlinois). De nombreuses marques ont des projets de vêtements connectés pour le bien-être ou les performances sportives mais peu se penchent sur la praticité de l’objet. C’est chose faite avec cette collaboration, qui permet à BVG de rajeunir sa marque et à Adidas d’illustrer sa devise “create the new”.

Lire l’article

 

NOW 🔥

Les assistants vocaux séduisent déjà 1 consommateur sur 5

Le monde de demain sera donc “Voice First” : c’est en tout cas les conclusions que l’on peut tirer de l’étude publiée cette semaine par CapGemini alors que la NRF bat son plein sur les usages et le potentiel du commerce conversationnel. D’ici 3 ans, le nombre de consommateurs utilisant un assistant vocal au lieu d’une app ou d’un site internet va quasi doubler pour atteindre les 40%. Si les usages pour le moment restent basiques (réservation de taxi, commande de repas, paiement…), la marge de développement est immense : 1 adulte sur 5 (sur 5.000 interrogés) déclare ainsi préférer interagir avec la reconnaissance vocale plutôt que d’aller dans un magasin ou sur un site internet. Pour les retailers, les assistants vocaux peuvent participer à l’enrichissement de l’expérience client (CX), et en cas de succès, conduire jusqu’à 16% d’achats supplémentaires, indique l’étude qui livre dans sa dernière partie quelques best-practices pour aider les marques et les commerçants à optimiser leur stratégie de commerce vocal. Pour un résumé des insights, retrouvez l’étude en une infographie.

Lire l’article

 

WOW 💥

Beauty Pie : le Netflix de la beauté est-il né ?

Distribuer des produits de beauté à 85% moins chers que le prix de vente moyen des produits similaires sur le marché : c’est le pari relevé par Beauty Pie, startup britannique qui s’appuie sur le principe de désintermédiation cher aux principes de l’économie numérique. Leur fournisseur : les usines qui fournissent les grandes marques distribuées en magasin. Les matières premières utilisées sont les mêmes, mais il n’y a aucun frais de dépenses marketing. D’ailleurs, la startup doit son succès actuel uniquement au bouche-à-oreilles. Le mot d’ordre ? La transparence, le prix payé correspondant au prix initial de production. Un business modèle que la start up a pu présenter lors de la NRF au sein d’une conférence sur « The next generation of retail ».

En savoir plus

 

NOW 🔥

Amazon brille dans le Top 250 du retail mondial

Comme chaque année à l’occasion de la NRF, le salon mondial de l’innovation retail, Deloitte a publié hier son rapport annuel avec le classement des 250 plus grandes entreprises de distribution : “Global Powers of Retailing” .

Le rapport, qui a pour thème le changement transformatif, fait une rétrospective sur les changements depuis 15 ans, tout en mettant en évidence les 50 entreprises ayant eu la plus grande progression entre 2011 et 2016. Si Walmart conserve sa place immuable de leader du commerce dans le monde, Amazon enregistre une progression fulgurante, alors que Carrefour rétrograde à la 9e place et que la Chine progresse rapidement (Vipshop et JD.com sont dans le Top 3 des retailers ayant l’évolution la plus rapide). Mais l’information la plus importante reste l’ accélération d’Amazon, qui atteint la 6e place, alors qu’elle intégrait le classement en 2000 à la 186e ! Un succès dû à une forte capacité d’évoluer et de se réinventer, que ce soit au travers des technologies comme l’intelligence artificielle (Alexa offre à Amazon 68% du marché des enceintes connectées), des supermarchés sans caisse (Amazon Go) ou de rachats stratégiques (Whole Foods).

Lire le rapport

 

WOW 💥

Ikea réinvente la publicité print

Comment émerger et, au-delà, générer un engagement des consommateurs pour favoriser in fine une préférence de marque dans une ère numérique marquée par l’explosion de points de contacts où la bataille de l’attention fait rage, qui plus est sur le print, format qui peine désormais à convaincre de son efficacité ? Ikea et son agence suédoise nous donnent la réponse avec leur dernière opération. La marque de meubles la plus célèbre au monde surprend à nouveau ses consommateurs avec une publicité print qui se transforme en… test de grossesse ! Si le test est positif, une encre révèle une réduction pour acheter un lit pour bébé. Plus qu’une campagne, Ikea offre une expérience tout à la fois fun et utile en délivrant un service à leur segment cible que sont les femmes enceintes.

Lire l’article

 

NOW 🔥

Amazon ouvre sa technologie Dash aux marques et passe en B to B

Lancés en 2016 par Amazon, les boutons Dash permettent en un clic de recommander les produits du quotidien en cas de rupture de stock. Le géant américain de l’e-commerce poursuit sa stratégie d’omniprésence en s’associant avec des marques comme Epson ou LG pour fournir un service de commande rapide et révolutionner les pratiques de shopping. Désormais, ces marques partenaires pourront intégrer Dash directement à leurs produits au travers d’un SDK (Software Development Kit) fourni par Amazon.

Cette annonce s’inscrit dans la stratégie de diversification du géant américain de l’e-commerce qui a annoncé début janvier son “Virtual Dash Button Service”, une version virtuelle du bouton déjà existant. On peut imaginer un réfrigérateur connecté disposant du service Dash sur son écran tactile et permettant de commander d’une simple pression de nouveaux produits brandés sur Amazon. Avec cette annonce, Amazon investit le marché B to B au travers des fabricants, et ne s’adresse plus seulement aux particuliers. Cette stratégie de diversification des marchés s’était déjà vue avec le lancement d’Alexa for Business fin 2017.

Ce système rendra-t-il le shopping en magasin obsolète?

Lire l’article

 

NEXT 🔮

La transformation omnicanale de Walmart

Amazon n’en oublie pas pour autant le commerce physique et projette toujours de  créer le magasin de demain, connecté et sans caisse, avec son projet Amazon Go.

Face à cette menace, Walmart entend bien défendre sa place de leader du retail, récemment confirmée à la NRF par le rapport Deloitte. Le géant réunit donc toutes ses innovations récentes déjà en test en magasin (Scan & Go, IA de contrôle de stock, tablettes de recherches en magasin, …)  et ses nouvelles acquisitions (Jet.com, Bonobos…) pour imaginer une expérience client fluide et omnicanale. Le but : lier l’offline (le magasin physique) et l’online (l’e-commerce) pour inventer le magasin du futur, adapté et réactif aux demandes clients.  En somme, concourir face à la menace Amazon en tirant profit du vaste réseau de magasins Walmart (4700 aux Etats-Unis) et des avancées technologiques. Pour contrer directement le projet Amazon Go, Walmart planche d’ailleurs sur “Kepler”, un concept encore peu détaillé de magasin “100% connecté”. Bataille de l’annonce ou transformation concrète ? L’avenir le dira, puisqu’aucune date de lancement n’est évoquée.

Lire l’article

 

NOW 🔥

Le pouvoir et l’esthétique, au coeur des valeurs des managers français.

Expert dans l’évaluation de la personnalité et le développement du leadership, Hogan montre au travers d’une étude quels sont les motifs et valeurs (le Pouvoir, l’Hédonisme, l’Altruisme, l’Affiliation, la Tradition, le Commerce, l’Esthétique, etc.) des managers de 7 pays européens. Constat : des différences selon la nationalité puisque les managers français donnent plus d’importance à l’esthétique et au pouvoir. Les Britanniques favorisent l’altruisme et l’hédonisme. De leur côté, les Allemands affectionnent la tradition et l’affiliation. On peut tirer de l’analyse de ces valeurs des tendances propres aux managers (et par extension aux cultures d’entreprise) en fonction de leur nationalité. Par exemple : les Français, peu attachés à la tradition, se montrent plus innovants que leurs homologues. La mise en évidence de ces divergences culturelles en Europe permet de mieux comprendre les différences d’attentes et de fonctionnement dans les équipes internationales.

Lire l’article

 

NEXT 🔮

Facebook : vers une suggestion d’amis façon Happn ?

L’algorithme de suggestion d’amis de Facebook est l’un des plus mystérieux qui existe. Voilà qu’il pourrait se complexifier davantage pour pousser des recommandations d’amis grâce à nos interactions physiques.  Concrètement, Facebook a la possibilité d’utiliser les données transmises par votre smartphone (via l’accéléromètre, le gyroscope…) pour identifier la personne qui vous fait face ou avec qui vous marchez, et par la suite vous suggérer son compte sur le réseau social. Ce ne sont donc plus les données fournies sur le réseau (ami commun, photos, groupe…) qui déterminent le lien, mais la position même de votre smartphone. Soulignons que les données de géolocalisation ne sont pas prises en compte pour des raisons de confidentialité… bien que le résultat visé soit le même.

Lire l’article

 

A la semaine prochaine !

Recevoir les 3 liens quotidiens

HUBDAY Future of Daata, CRM & Programmatic