Dossier Spécial

Et si YouTube avait plus à proposer qu’un reach exponentiel des campagnes de vidéo marketing ? Avec 6 case-studies, ce dossier étudie les performances des stratégies de mix média mises en place par des marques aux typologies variées. Du reach à la croissance des ventes, passant par la mémorisation de marque et l’engagement, nombre de métriques sont passées au crible.

En partenariat avec ThinkWithGoogle

Ces dernières années, YouTube s’est imposé auprès des marques comme une plateforme incontournable pour les marques misant sur les contenus vidéo pour atteindre et engager l’audience. Cependant, si nombre de marqueteurs étaient convaincus des effets positifs pour leurs marques, il a longtemps été difficile pour eux de les démontrer auprès de directions "ROIstes".

En effet, YouTube a longtemps tardé à mettre à la disposition des équipes marketing des outils de monitoring des performances. En 2018, la plateforme entend se mettre à niveau de ses compétiteurs, et déploie "YouTube Direct Response" (nous détaillons les différents volets de cette boîte à outil dans un précédent article).

L’un des principaux atouts de la plateforme vidéo : se servir du potentiel des solutions du groupe Alphabet (Google) pour doper les campagnes de ses partenaires. On pense par exemple à l’étude du colossal montant de données générées par le moteur de recherche pour évaluer l’intentionnisme des internautes et mieux les cibler sur YouTube.

La plateforme ne se limite plus alors à la valorisation auprès des marques d’un reach potentiel très élevé (fort de ses 1,8 milliards d’utilisateurs actifs mensuels en avril 2018) mais bel et bien à un réel potentiel de "drive-to-store" et d’un effet de levier sur la croissance des ventes.

Avec 6 case-studies (Moulinex, Sofinco, Direct Energie, Oui.SNCF, et Nissan) ce dossier évalue les performances de plusieurs stratégies de mix média menées sur YouTube.


Retrouvez d'autres cas via le dossier spécial YouTube sur ThinkWithGoogle !