Best practices et key learnings, retours d’expérience de nos influenceurs

Par : HUB Institute
16 décembre 2018
Temps de visionnage min

Mourad Ait Elhadj, Senior creative strategist & Business Developper de Divimove - premier réseau européen d’influence, créé en 2012 -, a interrogé deux influenceurs : Arthur Lombard, fondateur de Studio Danielle, réalisé avec Danielle, 64, ancienne garde-malade, et Hihacks, Youtubeur “maker” passionné de bricolage. Ils sont tous d’accord : la collaboration avec des marques doit se faire sur une base pertinente et authentique

  • Hihacks est un étudiant de 20 ans, passionné de bricolage, présente ses inventions à un public masculin (86%) de tous âges.

  • Studio Danielle est à l’origine un compte Vine, mettant en scène la personnalité haute en couleur de Danielle. Il compte 479.000 followers sur YouTube, 495.000 sur Instagram, 597.000 sur Twitter et 1.2 M sur Facebook, majoritairement des jeunes femmes de moins de 35 ans.

  • “Son succès est dû à son naturel et à son authenticité. De plus, il y peu de grands mères sur Internet”, a plaisanté Arthur, qui a quitté son job chez Konbini pour se consacrer à cette collaboration.

  • La monétisation de ces influenceurs s’est faite empiriquement. Hihacks explique : “J’ai toujours été passionné, j’ai créé cette chaîne pour me payer du matériel pour mes projets”. La sollicitation des marques est arrivée rapidement mais n’est pas toujours pertinente : “On reçoit des offres-mails au kilomètre, sans discernement.”

  • Les collaborations avec les marques doivent être sélectives et peuvent enrichir le programme : “suite à une collaboration avec l’appli WarRobot, j’ai bricolé un robot cracheur de feu, je n’aurais pas eu l’idée autrement”, explique Hihacks.

  • Arthur Lombard confirme : “La première fois que l’on reçoit une offre de 3000 euros pour 2 stories Snapchat, on se dit  whaou ! Mais il ne faut pas être aveuglé par les sommes proposées car ce qui n’est pas pertinent ne plaira pas à l’audience. Si on veut être là à long terme, il faut faire des collaboration auxquelles on adhère”.

  • Studio Danielle privilégie les partenariats discrets et ne fait pas de présentation produits.

Rédactrice : Sandrine Matichard