Le personal branding sur les réseaux sociaux, l'outil indispensable des dirigeants pour faire rayonner leur marque !

Par : HUB Institute
17 décembre 2018
Temps de visionnage min

Pour un dirigeant, prendre la parole sur les réseaux sociaux est devenu fondamental. Pour autant, l’exercice peut être périlleux si l’on ne l’anticipe pas correctement. L’agence de customer experience digitale, TSC, spécialisée dans les interactions innovantes, nous explique pourquoi les leaders doivent s’emparer de ces canaux pour leur propre communication, et surtout comment le faire pour s'assurer un rayonnement optimal.

  • Les chiffres-clés : 71% des Français s’attendent à ce qu’un CEO soit présent sur Twitter ; 74% des Français sont convaincus que les dirigeants doivent être publiquement visibles pour la bonne réputation de l’entreprise ; 46% des dirigeants français sont déjà sur LinkedIn ; enfin, 58% des leaders d’opinion suivent les dirigeants d’entreprise sur les réseaux sociaux, ceux-là mêmes qui permettent au dirigeant de rayonner au-delà de sa sphère d’influence directe.

  • Les objectifs d’un bon personal branding ? Ils sont quatre : maximiser le leadership, renforcer l’image de marque, créer de la proximité, et se démarquer de la concurrence par une approche humanisée.

  • Deux exemples à suivre, au style différent : Alexandre Bompard, CEO de Carrefour, 14K abonnés sur Linkedin, 74K followers sur Twitter. Il alterne points de vue sur l’actualité, tweets professionnels et plus privés, parle de sujets variés : tennis, cinéma… Le tout lui confère une image humaine et accessible. Isabelle Kocher, DG Engie, 45K abonnés sur LinkedIn et 10K followers sur Twitter. Très engagée sur la transition énergétique, elle publie des articles Pulse, met en avant des messages corporate liées à Engie, et se positionne comme visionnaire dans le cadre de la transition écologique. Le positionnement ici serait celui de la dirigeante exemplaire, qui sait utiliser les outils modernes pour diffuser ses messages.

  • Pour accompagner les dirigeants, l’agence TSC a développé une démarche itérative et collaborative en six étapes : co-construction en workshop, conception stratégique de la présence en ligne du dirigeant, optimisation des comptes existants, social media management, suivi de la performance et adaptation de la ligne éditoriale, coaching et acculturation.

  • TSC conclut avec le cas client Lumileds, acteur de l’éclairage automobile, filiale de Philips, dont la communication était assez lisse, avec une présence minime sur les réseaux sociaux. TSC a accompagné trois top dirigeants pour booster leur personal branding. Chaque dirigeant incarnait une valeur de marque.

  • N’oublions pas qu’un seul tweet a coûté à Elon Musk 20 millions de dollars et sa place au conseil d’administration de Tesla !

Rédactrice : Carolina Tomaz