Rétablir le pacte de confiance pour la survie des médias

Pour Sibyle Veil, PDG de Radio France, la relation des médias avec le public a été disruptée par la multiplication des sources d’information sur le web. Et cette situation a conduit à “l’ère de soupçon”. Face à l’utilisation politique des “fakenews”, les professionnels du journalisme doivent se transformer pour restaurer le pacte de confiance qui les lie au public et développer de nouveaux business models.

  • Radio France adopte une approche pédagogique auprès de la part la plus méfiante du public.  En expliquant aux jeunes, le métier de journaliste et le processus de vérification de l’information, le groupe a réinstauré le dialogue, et appris à mieux comprendre son audience.
     
  • Qualité > Célérité : “Nous préférons proposer une information de qualité plutôt que d’être les premiers à le faire.”
     
  • La responsabilité est le pilier sur lequel repose le pacte de confiance entre médias et audiences.” Les journalistes doivent mettre en valeur le cadre juridique qui les engage pour se différencier des interlocuteurs du web qui en sont dépourvus.
     
  • Gagner la confiance du public c’est aussi s’adresser à lui en s’appropriant ses codes et modes de consommation de l’information (exemple : les moins de 35 ans trouvent 75% de leurs informations sur internet). En empruntant la voie d’une transformation profonde des supports, de l’organisation et des métiers, Radio France a su rebondir vers un modèle économique viable.

Rédactrice : Fatimata Zahara Ba