Transformation : “Marques, publicités et même parents, ont un rôle à jouer.”

Affaire Cambridge Analytica, déshumanisation, fermeture de Google+ ou encore fake news : beaucoup de scandales ternissent l’image du digital. Actuellement membre directoire en charge de la région Amérique et de la transformation d’Euler Hermes, Virginie Fauvel s’illustre comme un grand nom du digital. Interrogée par Natalie Rastoin, présidente d’Ogilvy, cette experte de la transformation revient sur les dérives inhérentes au numérique.

  • Aujourd’hui, nous ne pouvons plus parler uniquement de transformation digitale au sein des entreprises. Avec l’arrivée du Big Data, de l’Intelligence Artificielle et des réseaux sociaux, c’est l’ensemble de la société qui se transforme.
     
  • Contrairement à ce que peuvent penser beaucoup de professionnels, “le digital n’est pas le seul pilier de la transformation, l’humain en est un aussi”. Lors de la transformation d’une entreprise, les collaborateurs doivent être mis en confiance et accompagnés.
     
  • 80% des français sont défavorables à l’idée qu’une marque puisse acheter leurs données personnelles. Pourtant, un grand nombre d’entre eux en délivrent inconsciemment et de manière quotidienne.
     
  • Pour se protéger de la souveraineté des GAFA, il est important de prendre conscience des données que l’on délivre en permanence. Marques, publicités et même parents, ont un rôle à jouer.

Rédactrice : Shanelle Nicosia