Image
Hubforum-transformation-HubInstitute-Zepresenters-guide-présentations-prise-de-parole-confiance-Maxime-Tricoire

Les 5 clefs de ZEPRESENTERS pour gagner la confiance de son auditoire

Par : Maxime Tricoire
21 septembre 2018
Temps de lecture : 5 min
Chapo

Qu’il s’agisse d’exposer son projet à des investisseurs, de prendre la parole en public ou d’animer une réunion avec ses collègues, les présentations revêtent un enjeu primordial pour les entreprises : convaincre et inspirer la confiance. Pour vous aider lors de cet exercice, ZEPRESENTERS, entreprise spécialisée dans la clarification des idées et du storytelling, vous propose un guide en 5 étapes.

En partenariat avec
Body
Les idées sont en compétition permanente! Et elles ont besoin d’être parfaitement présentées pour aboutir.

- Bruno Clément, fondateur de ZEPRESENTERS

1- Définissez votre idée maîtresse

HUBFORUM-ZepresentersUne bonne présentation s’articule autour d’une idée centrale. C’est cette idée que vous vous donnez comme objectif de transmettre à votre auditoire. Elle peut s’exprimer sous la forme d'un exercice de plus en plus répandu mais auquel les entreprises sont rarement suffisamment préparé : le pitch. Pour qu’il soit impactant, il doit répondre à certaines règles :

  • Il doit être court : un pitch n’excède généralement pas quelques minutes. L’objectif n’est pas de prouver ou d’argumenter, mais de donner envie d’en savoir plus sur votre projet. Si ce délai est dépassé, c’est généralement dû au fait que votre idée n’est pas assez claire pour vous.
     
  • Il doit être concret : ce n’est pas votre idée qui compte, c’est ce qu’elle va changer pour les gens. Votre auditoire doit pouvoir se représenter mentalement ce que votre projet va changer pour lui.
     
  • Il doit être compréhensible : l’erreur que font beaucoup de présentateurs est d’utiliser leur jargon professionnel, pensant à tort que cela ajoutera à leur crédibilité. Pourtant c’est l’effet inverse qui se produit. Faire le choix de la simplicité, c’est faire le choix d’embarquer tout le monde.

2 – Cernez les attentes de votre public

Chaque public est différent de par son histoire personnelle, ses attentes, ses craintes, ses envies... A vous de vous adapter de manière à répondre efficacement à leurs besoins ! Il ne s’agit pas prêcher le vrai avec l’un puis le faux avec l’autre, mais de comprendre votre audience pour adapter la manière dont vous allez capter l’attention et l’intérêt autour de votre projet.

Pour ce faire, n’hésitez pas à vous renseigner en amont sur les différentes personnes à qui vous parlerez pour en savoir plus sur leurs parcours. Pour Bruno Clément, fondateur de ZEPRESENTERS, une bonne technique pour cerner son auditoire est de se demander “ce qui l'empêche de dormir le soir”. Cela vous permettra de présenter votre idée comme une solution à son problème.

3 – Il était une fois... la transformation

Toute histoire est le récit d’un changement. Appliquer le storytelling pour construire vos pitchs ou vos présentations va vous amener à raconter le changement que va provoquer la mise en œuvre de votre idée. C’est ça qui va intéresser votre public !

Il faut savoir créer une tension pour susciter l’attention

- Bruno Clément

Pourquoi ce changement est-il nécessaire ? À partir de quand sera-t-il indispensable ? Comment va-t-il s’opérer ? Quels sont les potentiels freins à cette transformation ? Ce sont autant de questions que vous devez garder à l’esprit quand vous créez le storytelling de votre présentation.

4 - Moteur, action... ça tourne !

Il est temps de préparer votre présentation. Même si les critiques sur PowerPoint fusent de toute part, cela reste le meilleur outil pour augmenter l’impact de vos présentations. Encore faut-il qu’il soit correctement utilisé ! Évitez donc les présentations fourre-tout, où chaque slide est chargée de textes, de graphiques et d’images.

Les slides ne sont que la partie émerger de votre discours, les quelques idées clés qui doivent être retenues. Tout le reste – les bullet points, les tableaux, les graphiques multiples et les mosaïques d’images – ne servent qu’à distraire l’auditoire de ce qui est vraiment important : vous et votre idée !

5 - Du psychique au physique : à vous de jouer !

HUBFORUM-Zepresenters

Une fois les étapes précédentes achevées, il est maintenant temps de préparer votre prise de parole. Il ne fait sans nul doute que le stress doit déjà avoir pointé le bout de son nez. Ne vous inquiétez pas, c’est tout à fait normal. Oubliez l’idée reçue selon laquelle un bon orateur est forcément à l’aise car il n’a pas peur. Pour ZEPRESENTERS, tout est une question de sincérité et d’engagement. Voilà pourquoi l’exercice de la prise de parole en public est une formidable opportunité pour révéler le leadership de vos équipes.

Les gens préfèreront toujours une parole sincère et imparfaite à une parole parfaite, mais artificielle

- Bruno Clément

L’expression du leadership repose sur trois piliers :

  • Les techniques d’expression : c’est un socle de base qu’il faut maitriser pour améliorer sa capacité à transmettre un message : l’ancrage de votre corps, votre gestuelle, la direction de votre regard, l’écoute active du public, la respiration et la gestion de la voix. Pour identifier celles que vous maitrisez déjà et celles sur lesquels vous devez encore travailler, il n’y a pas de recette miracle : répétez ! Qui plus est, vous ferez d’autant moins d’erreurs le jour J.
     
  • La présence : “Prendre la parole c’est prendre le pouvoir ! Un pouvoir que vous donnent tacitement vos auditeurs en vous écoutant” explique Bruno Clément. Mais comme tout pouvoir, il implique des responsabilités. Garder à l’esprit que vous n’êtes pas là pour montrer à votre public à quel point vous êtes bon, mais pour lui transmettre une idée. Intéressez-vous à lui d’abord. Que voulez-vous qu’il retienne ? Quelles émotions doit-il ressentir ? Que doit-il comprendre ?
     
  • L’affirmation de soi : soyez vous-même ! Si le conseil est usité, il reste tout de même compliqué à mettre en application tant la prise de parole peut être inhibante. Le stress est aujourd’hui bien documenté. On sait d’où il vient, on sait ce qu’il provoque et on sait redonner le contrôle dont a besoin pour être plus serein. Encore faut-il décider de s’accorder du temps pour y travailler et mettre en place les routines qui vous permettront de mobiliser les ressources mentales positives pour vous surmonter votre appréhension.

Nouveau call-to-action

Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Producer

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.