Image
Article-top-3-CannesLions-Bank-insurance-Lena-Mellard-Maxime-Tricoire

Banque et assurance : les trois campagnes à voir en 2019

Par : Lena Mélard
28 août 2019
Temps de lecture : 2 min
Chapo

Les experts du HUB Institute étaient présents à Cannes cet été pour couvrir la 66ème édition des Cannes Lions, le festival international de la publicité et de la créativité. Pour vous, nos équipes ont passé au crible plusieurs milliers de campagnes concourants dans diverses catégories. Aujourd’hui, découvrez les trois meilleures campagnes de la catégorie Bank & Insurance.

Body

Les banques face à la deep fraud

Avec près de 10 milliards de dollars dérobés chaque année dans le monde, la fraude en ligne est aujourd’hui devenue une des préoccupations principales des consommateurs. Préoccupation d’autant plus grande que nombre de ces consommateurs avouent ne pas connaitre les méthodes utilisées par les pirates.

Pour contrer la montée grandissante de ces arnaques, HSBC UK a décidé de jouer la carte de la prévention. La banque anglaise a ainsi surfé sur la vague des deep fakes pour sensibiliser les consommateurs à la fraude en ligne. Un message d’autant plus important qu’il a été déployé en fin d’année, période où la fraude en ligne est la plus importante.

Limiter sa consommation pour limiter les émissions polluantes

Alors que l’ONU recommande une baisse de 50% des émissions carbone d’ici 2030, les taux de CO2 relâchés dans l’atmosphère liés aux biens de consommation explosent. En Suède par exemple, ce sont près de 60 tonnes de CO2 qui sont émis chaque année par les consommateurs. Fort de ce constat, Doconomy, une fintech suédoise, a décidé d’agir. L’entreprise a dévoilé la toute première carte bancaire dont les plafonds sont fixés en fonction des émissions de CO2 des produits achetés. Baptisé DO Black, cette carte se veut plus respectueuse de l’environnement et permet aux consommateurs de suivre en live leur impact écologique. 

Rémunération est mère de sûreté (domestique)

Et si la plupart des accidents domestiques pouvaient être évités grâce à un peu de prévoyance ? C’est en tout cas le pari fait par la NRMA, une compagnie d’assurance australienne. Cette dernière a lancé « The Safety Hub », un système d’assurance d’un nouveau genre. Combinant profils à risques et données géologiques, l’application propose à ses clients d’effectuer des tâches de préventions simples (entretien de la plomberie, vérification de la toiture et des dispositifs anti-incendie…) et d’être rémunérés en échange de ces dernières. Dans le cas où la tâche n’a pu être effectuée, l’assurance dépêche un expert pour s’en charger.

En seulement 3 mois, la NRMA a ainsi fait parvenir près de 17 000 tâches à ses clients. Si pour l’instant seules 28% d’entre elles ont été effectuées, cela représente tout de même plusieurs millions de réclamations et de sinistres évités.

Contributeur : Maxime Tricoire

 

Nouveau call-to-action

Profile picture for user lmelard
Lena
Mélard

En tant que planneur stratégique, Léna contribue à la réalisation des rapports de tendances du HUB Institute et à leur publication. Forte de sa culture acquise lors de son master en communication et marketing digital et motivée par sa passion pour l’innovation, elle identifie les insights les plus pertinents, décrypte et analyse les dernières tendances technologiques sur des thématique variées ( Future of Work, Travel, Social Media…)