Video time
12 min

Autonomie et flexibilité : Styckr transforme les freins de l’IoT en accélérateurs industriels

Par : Thibault Deschamps
4 octobre 2019
Temps de visionnage12 min

Être en mesure de réaliser des maintenances correctives « en temps réel » ou bien de voir plus loin en devançant les pannes via la maintenance prédictive… des exemples de projets que tous les industriels rêvent de pouvoir appliquer dans leurs usines et/ou supply chains. L’essor de l’IoT amène avec lui nombre de solutions pour tracer les conteneurs en solution ou écouter les signaux faibles des machines en fonctionnement. Pourtant Charles-Antoine de Beaumont, COO de Styckr, nous rappelle que ces solutions sont très peu adoptées du fait de nombreux freins parmi lesquels l’autonomie énergétique et la flexibilité des objets connectés. Son entreprise entend lever ces freins.

Avant de parler de réaction en temps réel, attachons-nous à comprendre le sens de cette expression dans l’industrie. Il s’agit d’un temps aussi court que possible entre l’observation et la réaction. Pour un gamer le temps réel est de l’ordre d'1ms. Pour les opérations industrielles, on parle plutôt d’une réaction 1 heure après l’événement déclencheur.

- Charles-Antoine de Beaumont, COO de Styckr

  • "La capacité des industriels à tracer leurs conteneurs, machines et produits, leur permet en réalité de considérablement développer la qualité de leur risk management." Charles-Antoine de Beaumont appuie son propos de trois exemples concrets où l’industrie gagnerait à adopter une traçabilité précise : le suivi des conteneurs (qui prennent du retard dans leurs circuits ou sont volés…), le suivi de la pression de bombonnes de gaz (pour éviter les accidents) ou encore le suivi des conditions de conservation de certains produits comme les vaccins.

L’IIoT permet très largement de relever ces enjeux de traçabilité. Cependant l’adoption de ces solutions est ralentie par plusieurs freins majeurs :

  • L’autonomie des senseurs : "Les technologies de traçabilité doivent avoir une autonomie énergétique suffisante pour assurer le suivi de tout le cycle, ou toute la quantité des objets concernés. Les solutions peuvent ainsi devenir extrêmement énergivores tout en perdant en fiabilité."
  • Le manque de flexibilité des solutions : "Nombre de solutions d’IoT ne sont pas interopérables ou mal adaptées aux anciennes machines des espaces industriels."

La solution de Styckr se compose de deux briques :

  • Hardware : avec une flotte de senseurs déployable sur l’ensemble des objets à surveiller (moins de 4cm)
  • Software : avec une plateforme permettant de collecter la data et de générer des insights simplifiés pour les usages des métiers opérationnels.

  • "Nous adressons la problématique énergétique en dotant chacun de nos capteurs de deux sources énergétiques propres et continues selon le cas d’usage (solaire, par vibration, ou captation des ondes…). Ainsi, si l’une de ses sources ne fonctionne plus, la seconde agit toujours et le senseur reste fonctionnel."
     
  • "Concernant la flexibilité de la solution, le flux de donnée est assuré grâce à plusieurs canaux de transmission NFC, RFID, Bluetooth, couverture satellite low power. Nous sommes en mesure d’assurer une interopérabilité avec de nombreuses solutions IoT sur le marché, et même d’autoalimenter certains de ces capteurs tiers."