Replay HUB Smart Industry Forum

Mardi 1er octobre 2019 -
Fédération Nationale des Travaux Public, Paris

 

La relance de l’industrie française passera-t-elle par la Smart Industry ?

Par : Maxime Tricoire
2 octobre 2019
Temps de visionnage29:53 min

L’industrie française est aujourd’hui mal en point. Après avoir dû faire face à des vagues de délocalisation successives, elle peine maintenant à trouver sa place face aux mastodontes que sont la Chine ou les Etats-Unis. Dans ce contexte, une question se pose : comment relancer l’industrie française ? Pour débattre de ce sujet, le HUB Institute à inviter 5 experts du sujet sur la scène du HUB Smart Industry FORUM.

  • Vincent Jauneau, président du comité « Smart Up Industrie » de Gimelec, revient sur l’état de l’industrie française : "Le secteur est en déclin constant depuis plusieurs années. Aujourd’hui nous assistons à une certaine stabilisation avec une industrie qui représente plus ou moins 12% du PIB français."

  • "Si l’industrie française est considérée par beaucoup comme mourante, c’est à mon sens car, contrairement à l’Allemagne, nous avons laissé s’éteindre les ETI industrielles" indique Vincent Charlet, délégué général de La Fabrique de l’Industrie. Pour l’expert, ces typologies d’entreprises combinent une capacité de rayonnement à l’export aussi importante que celles des grandes entreprises tout en contribuant davantage à la balance commercial.

  • Pour Gregorio Ameyugo, directeur adjoint du CEA List, la relance de l’industrie française passera obligatoirement par une unification de l’Europe. "Aujourd’hui, nous faisons partie d’une Europe relativement éclatée et devons lutter contre les puissances unies que peuvent être la Chine ou les USA. Si ce n’est pas un problème pour les grandes entreprises, c’en est un pour 99% des PME et ETI", explique-t-il.

  • Bruno Rogowski, directeur des opérations de Bpifrance, appelle à une synergie entre fabricants de machines industrielles et éditeurs de logiciels. "Un fabricant de machines-outils qui ne se rapprocherait pas de cet écosystème d’offreurs de solutions resterait cantonné à de la mécanique. C’est exactement le contraire de ce dont nous avons besoin aujourd’hui." explique-t-il.

  • "Il ne faut pas chercher à relocaliser l’ensemble de ce qui a été délocalisé ! […] Nous ne devons plus faire de la production de masse, qui sera encore une fois facile à délocaliser. Il nous faut nous concentrer sur une production plus intelligente et personnalisée qui exploite le savoir-faire français et européen" conclut Gregorio Ameyugo.

Avec la participation appréciée d'Agnès Mascla,
Chef de projet Content / Event pour le HUB Institute

Profile picture for user mtricoire
Maxime
Tricoire
Content Producer

Diplômé du MBA Digital Marketing & Business de l’EFAP, Maxime s’appuie sur sa culture du monde digital pour dénicher les dernières tendances et insights. Fort de plusieurs expériences du côté de l’annonceur, il met sa plume au service de nos partenaires pour les aider à élaborer des contenus à fortes valeurs ajoutées. Ses buts : découvrir, informer et éduquer.