Replay HUB Smart Industry Forum

Mardi 1er octobre 2019 -
Fédération Nationale des Travaux Public, Paris

 

Pour Thales, l’industrie 4.0 simplifiera le travail des collaborateurs ou ne sera pas

Par : Thibault Deschamps
4 octobre 2019
Temps de visionnage12 min

Du fait de ses activités stratégiques, Thales est un acteur depuis longtemps déjà engagé dans la transformation digitale de ses sites industriels. Pourtant, dès 2017, le groupe entreprend un vaste programme « d’industrie 4.0. » On se demande alors ce qui distingue cette appellation des programmes d’innovation précédents ? Pour Romain Provost - en charge de la transformation digitale et Industrie 4.0 des sites de Brive, Cholet et Laval – là où l’on se focalisait davantage sur l’apport potentiel "de solutions cloisonnées" l’enjeu est aujourd’hui de créer un écosystème "dédié intégralement à la simplification du travail des collaborateurs sur le terrain."

Entre 2017 et 2019, le programme d’industrie 4.0 de Thales se porte sur plusieurs axes potentiels d’amélioration :

  • la cobotique
  • la réalité augmentée
  • le travail collaboratif
  • le self BI
  • la simulation
  • la RFID et la géolocalisation.

Romain Provost attire notre attention sur le travail collaboratif. Favoriser la communication entre les équipes terrain, mais aussi la rétention des compétences et le développement de la polyvalence est un impératif du programme Industrie 4.0 de Thales. Cet enjeu est notamment relevé par la mise en place d’une plateforme unifiée de compétences.

  • La self BI regroupe l’ensemble des initiatives portant sur la diffusion des données et leur traduction en actions concrètes. Pour ce faire Thales entend permettre aux différents métiers qui composent ses filières industrielles d’accéder à la data pour concevoir de manière autonome des dashboards simplifiés permettant de simplifier la vie aux opérationnels.
L’une des applications les plus utilisées en usine reste Excel, car il est très facile de l’utiliser pour adresser n’importe quelle problématique métier. Cependant, la capacité des opérateurs à transmettre leurs connaissances en la matière et la maîtrise de leurs outils est faible.

- Romain Provost, Chef de projet transformation digitale et industrie 4.0 chez Thales

  • Depuis 2019, Thales va encore plus loin dans l’industrie 4.0. Le groupe structure une méthodologie collaborative impliquant fortement les équipes opérationnelles dans le design des solutions métier. Cela se traduit notamment par une logique de Test & Learn dans ses Labos de prototypage. "L’enjeu est de permettre à nos équipes opérationnelles de tester les nouvelles solutions avant leur industrialisation et ainsi de vérifier le gain réel dans leur travail."

  • Des groupes de travail (impliquant de près les opérationnels) sont mis en place pour étudier les solutions potentielles. "Auparavant, il n’était pas rare d’adresser les besoins d’un métier et de nuire à un métier voisin. Voilà pourquoi il est nécessaire de mettre tout le monde autour de la table. L’industrie 4.0 se bâtit sur un raisonnement par et pour l’humain."
Profile picture for user tdeschamps
Thibault
Deschamps
Content manager

La mission de Thibault en tant que Content Manager est de concevoir un storytelling performant associant la richesse des contenus de nos partenaires (IBM, Microsoft, Linkfluence, …) et les performances de nos formats éditoriaux (interviews, articles de fond, case study, condensés d’étude...) afin de leur garantir le meilleur rayonnement . 

Titulaire d’un master de journalisme et d’un DUT Services et Réseaux de Communication, Thibault s'appuie également sur sa culture de l’IT et du marketing...