Image
blockchain SXSW

La Blockchain, sujet phare de SXSW 2019

Par : Benoit Zante
15 mars 2019
Temps de lecture : 4 min
Chapo

Chaque année, le festival SXSW à Austin aborde les sujets clés pour l'écosystème tech et marketing, à travers plus d'un millier de conférences sur 10 jours. Pour cette édition 2019, les organisateurs ont choisi de mettre à l'honneur une nouvelle thématique : la blockchain. Celle-ci avait son propre cycle de conférences, pendant 4 jours, ainsi qu'un pavillon, la "Blockchain House" animé par Consensys, un éditeur de solutions Blockchain.

Body

L'engouement pour la technologie blockchain s'est développé dans la foulée du Bitcoin : il s'agit en effet du protocole qui a permis le développement de cette crypto-monnaie décentralisée. Revers de la médaille, la blockchain s'est retrouvée associée à la spéculation et à la finance, alors qu'elle trouve des applications dans des domaines bien plus larges, de l'alimentation au luxe en passant par l'énergie.

Nous croyons fermement que la technologie blockchain va fondamentalement changer les infrastructures de l'internet, via la décentralisation des données, la transparence et les monnaies numériques

- Todd Hansen, l'un des organisateurs du festival SXSW

A SXSW, une quarantaine de conférences étaient dédiées au sujet, abordé sous tous les angles possibles : "Transforming Ocean Research Through Blockchain", "Solving Humanitarian Issues Through Blockchain", "Building a Better Music Industry on Blockchain", "Can Blockchain Save Publishing?", "Restoring Transparency in Advertising with Blockchain", "Blockchain in Healthcare: Beyond the Hype", et même "Reimagine Family Through Blockchain" et même "Blockchain in Cannabis: Boosting Market Efficiency"... Cette technologie pourrait être la solution à tous les problèmes !

Comment expliquer un tel engouement ?

Pour simplifier, les “chaînes de blocs” permettent de stocker des données numériques de manière décentralisée et sécurisée, en archivant la liste de tous les échanges effectués entre utilisateurs. Les promoteurs de cette technologie mettent en avant ses nombreux avantages : l'absence d'intermédiaire (plus besoin de banque, institution ou tiers de confiance), la fluidité et la rapidité d'exécution (il est mis à jour en temps réel et de façon automatique), la transparence (les échanges sont anonymes mais n’importe qui peut les consulter) et son inviolabilité (le registre est infalsifiable car il repose sur une validation par les utilisateurs à chaque transaction). 

Les inconvénients sont pourtant nombreux. Par nature, la blockchain n'est pas régulée, car décentralisée, ce qui peut apparaître comme un risque pour des entreprises soucieuses de la maîtrise des environnements dans lesquels elles opèrent : des alternatives, comme des blockchains privées, permettent de contourner ces limites. La mise en place d'une blockchain peut aussi s'avérer complexe, pour des raisons techniques, mais aussi organisationnelles. Son coût environnemental n'est pas neutre non plus : pour sécuriser les transactions, le chiffrement des données s'appuie sur des algorithmes et des processus nécessitant de grandes capacités de calcul et de stockage.

5 exemples d'usages de la blockchain présentés à SXSW

- Permettre l'inclusion bancaire : Colendi

La startup Colendi utilise le protocole blockchain pour établir et partager un score de solvabilité pour les individus. Ce dernier permet ensuite d'accéder à des crédits, micro-crédit ou des prêts entre particuliers, y compris en l'absence d'historique de solvabilité. Colendi cible tout particulièrement le marché des pays en développement, où l'accès au système bancaire est encore difficile pour les plus pauvres.

- "Nettoyer" le marché de la pub en ligne, avec un consortium de la publicité en ligne

IBM et l'outil de média-planning MediaOcean, ainsi que les annonceurs Unilever, Kimberly-Clark, Pfizer, Kellogg travaillent à la mise en place d'un protocole blockchain commun, pour améliorer la transparence et lutter contre la fraude dans la publicité en ligne. 

- Améliorer la traçabilité alimentaire : Food Industry Blockchain Consortium

Mis en place par Foodlogiq, l'un des spécialistes américains de la supply chain, le Food Industry Blockchain Consortium réunit différents acteurs de l'agro-alimentaire, dont le restaurateur Subway, le plus grand transformateur mondial de viande de porc Smithfield Foods, le spécialiste des appareils de mesure Testo ou le premier exportateur de boeuf américain, Tyson Foods.  L'objectif est de définir un standard commun, reposant sur la blockchain, pour suivre et garantir la traçabilité de la viande.

- Faciliter le suivi du recyclage : The Plastic Bank

Aux Philippines, en Indonésie et en Haiti, l'entreprise sociale "The Plastic Bank" entend apporter une solution à la fois à la pauvreté et à la pollution des océans, en motivant les gens à collecter les emballages plastiques abandonnés, en échange d'une rémunération. La blockchain est utilisée pour suivre tout le parcours des plastiques collectés, de sa réception jusqu'à sa réutilisation.

- Repenser les relations familiales : ReUnion

Imaginé par des artistes, ReUnion est une expérimentation sociale promouvant un contrat d'union civile basé sur la blockchain comme point central de la société. Son but : réinventer les concepts de famille et de mariage.

HUBREPORT BEST OF VIVA TECHNOLOGY 2019

Profile picture for user benoit.zante
Benoit
Zante

Benoit Zante est Head of research au HUB Institute. Il a plus de 8 ans d'expertise du digital et du marketing, développée au sein du magazine CB News, au planning stratégique de Publicis, puis chez Petit Web, dont il est le co-fondateur et où il a été rédacteur en chef de 2011 à 2018. Il accompagne désormais les membres du Hub Institute dans leur compréhension des tendances numériques qui impactent leurs métiers, sur le site du HUB Institute et à travers la réalisation des HUBREPORT.