Video time
13 min

Orange travaille sa préférence de marque grâce aux podcasts de Plink

Par : Thibault Deschamps
3 juillet 2019
Temps de visionnage13 min

Le podcast est de plus en plus reconnu par les marques. Stéphane Tardivel, directeur sponsoring et partenariat événementiel d’Orange accompagne Grégory Pouy, le cofondateur de Plink, agence spécialisée dans la conception de podcasts. Ensemble, ils démontent plusieurs préjugés quant à la pertinence de ce format audio.

  • Plink a conçu "Premier Crampon" pour Orange. Il s’agit d’un podcast dédié au sport et prenant la forme d’une série d’entretiens exclusifs avec de grands noms du sport (tels que Sébastien Chabal). "La première chose à vous demander avant de faire du podcast, c’est pour quelle raison ? L’envisager parce que c’est relativement nouveau et que vous souhaitez être le premier à le faire est une très mauvaise raison." - Grégory Pouy.
     
  • Le podcast est juste cool - "De par la sollicitation des yeux et des oreilles, les vidéos occupent beaucoup plus de charge mentale que le podcast que nous n’avons qu’à écouter. De ce fait il favoriser l’attention et est souvent plus pertinent pour communiquer des messages longs. Non le podcast n’est pas "juste" cool." - Grégory Pouy. 
     
  • "Orange se sert du podcast pour travailler la préférence de marque et valoriser la parole de ses ambassadeurs. Par extension nous soulignons les valeurs de marque." - Stéphane Tardivel
     
  • Le podcast est un format de mass media - "À l’heure actuelle, le podcast n’est pas adopté par tous les publics. En réalité il s’adresse plus précisément aux CSP+ et les femmes." - Grégory Pouy
     
  • Les podcasts sont des contenus de mauvaise qualité - "Les productions professionnelles demandent un très gros travail technique pour restituer une qualité sonore de haute qualité. De même, la pertinence du contenu passe obligatoirement par un vrai travail de conception éditorial !- Grégory Pouy
     
  • "Chez Orange nous préférons faire moins de choses, mais les faire bien. Notre approche du podcast est identique et doit forcément être d’un très haut niveau de qualité." - Stéphane Tardivel
     
  • Le podcast ce n’est pas cher - "Selon le niveau d’exigence qualité, comptez entre 500 euros et… 25 000 euros par épisode !" - Grégory Pouy
     
  • Avec un podcast pas besoin d’achat média - "Comme tous les formats, un nouveau podcast a besoin d’une aide média pour atteindre l’audience critique qui lui permettra de rayonner." - Stéphane Tardivel